Partagez | 
 

 ||18+|| Des œuvres à contempler, même en Enfer | Pv. M.E. Candice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vazquez Z. Abel

Personnel

Personnel
avatar
► Theme song : My name is Revenge + Forget about me + Dance with the Devil + I hate everything about you + I hate you + Beautiful Girl + A new Hope
► DC : Dawkins Adriel
• Date d'inscription : 15/09/2015
• Messages : 71
• Piercings et tatouages : Pas encore je n'ai que des cicatrices pour le moment...



MessageSujet: ||18+|| Des œuvres à contempler, même en Enfer | Pv. M.E. Candice   Ven 25 Sep - 18:24

J'avais beau maudire mon job, au moins j'étais dans une prison mixte où il n'y avait pas que des hommes. Autant parmi le personnel que les prisonniers. Puis, si ce Piero avait atterri que dans une prison pour homme, je l'aurais maudit davantage, sans parler que je serais peut-être devenu fou! Eh ouais... Parfois, mon regard balayait la place et contemplait les femmes comme un soleil dans un ciel ou une lune parmi un ciel étoilé... Je les admirais discrètement sans pour autant leur demander qu'on m'accorde de l'attention, bien au contraire... Je dois avouer qu'une de ces prisonnières avait attirer mon attention de manière plus prononcée que les autres. Puis bon j'admets que je la trouvais magnifique le genre de fille très sexy, mais qui est d'un calibre bien trop beau pour quelqu'un comme moi... Ça, c'est du Abel tout craché, je vous dis!

Il y a d'autres raisons pourquoi je drague aucune fille. À commencer par mon véritable métier que je récupérerais une fois que j'aurais éliminé un certain scélérat. Bien qu'après mûre réflexion, ça n'a rien à voir, je suis entouré de criminels tout comme moi. Malgré tout, j'avais beaucoup mieux à faire que de jouer au Don Juan comme tous ces prisonniers mâles qui sont décidément en manque de cul... Je vous jure, quand ça n'a pas de femme pour les soulager au bon moment, il faut regarder l'état des douches... J'en frémis d'horreur rien que d'y penser! C'est dégoûtant! Dire que c'est moi qui passe derrière pour ramasser tout ce merdier d'homosexuel! Puis soyons franc, rien n'est plus beau qu'une femme, leurs courbes, leurs lèvres, leurs crinières douce et soyeuse et le satin de leurs peaux. Mais bon, toutes ces soirées lubriques, je m'en suis passé le jour ou je suis devenu un adulte... Oui, allez-y, riez si ça vous dit! Je suis chaste depuis mes 21 ans; onze ans sans sexe... Mon secret? Dévouez-vous pour la haine et la vengeance! C'est la haine qui me dit quoi faire, comment manger, dormir, et même respirer... C'est mon dédain contre ce Diable qui me contrôle depuis fort longtemps et non le lingot d'amour que j'ai entre mes jambes. La dernière raison pourquoi je ne courtise pas? Ça concerne du fait que Piero qui était dans les parages... À croire qu'à chaque fois qu'il faut que j'aie une attirance pour une demoiselle, elle finit dans son lit ou ce connard fini par me la piquer d'une manière ou d'une autre... Ai-je envie de revivre ce cauchemar du haut de mes 32 ans? Non! J'ai bien hâte d'en finir avec celui-là d'ailleurs! Après tout, c'est celui qui a tué ma belle-sœur, celui qui a gâché ma vie de lycéen, ma vie amoureuse, il a même foutu en l'air ma carrière en beauté! La preuve... Il chie et je l’essuie derrière lui et bien d'autres... Tu parles d'une gloire! Quoi que je ne suis pas un homme qui court après la gloire non plus. Mais tué, c'est bien mieux que torcher!

J'avais fini les couloirs que j'allais attaquer la salle de bains... J'allais dans la salle de bains des filles, mais je me poste à l'extérieur pour le moment tout en attendant que la salle se libère. Comment je le savais? J'entendis leurs petits rires stupides quoi qu'apaisant. J'aurais pu faire les toilettes des hommes en premier... Mais sachant ce qui m’attend, je préférais procrastiner sur cette tâche. Pas que les toilettes des filles étaient bien mieux niveau propreté, mais bon, comme j'ai le choix, je préférais passer derrière elles que des hommes... Lorsqu'elles sortaient, on ne jetait même pas un regard sur moi... Dans leur petit groupe, je remarque qu'elle n'était pas là. Cette prisonnière qui avait tant attiré mon attention.

Quoi qu'à mon âge tombé amoureux comme un adolescent est devenue chose impossible, forte heureusement. De toute façon, je ne savais pas en quoi la brunette m'attirait, mais ce n'était pas d'un sentiment amoureux, je le sais trop bien... Je savais que ce n'était pas cela et pourtant, je n'arrivais pas à y mettre le doigt dessus. Lorsqu'elles sont toutes parties et qu'il n'y avait plus personne j'entre avec mon chariot et me prépare tout en rêvassant un peu de cette femme au corps de rêve. Son visage était aussi très beau, de joli prunelles, des piercings pour lui donner un peu de cachet et en bref j'aimais tout... En d'autre circonstance, je serais peut-être venu lui parler... En ce moment, tant que je pouvais la regarder au moins une fois dans une journée à astiquer le plancher ça m'allait. Je me contente de peu me dirait-on? Tout à fait! Lorsque mon regard croisait sa personne ma journée s'égaillait au moins un peu. Quoi qu'à chaque fois que je la sentais se tourner la tête pour me regarder, je dévie le regard comme si je n'avais jamais posé mes prunelles de nuit sur elle. Voir, je feignais l'ignorance comme si elle était comme n'importe quel prisonnier sans importance.

Voilà tout est prêt... Trêve de rêverie mon gars et au boulot. Me dis-je dans ma tête en me retroussant les manches commençant par la cabine du fond. Parfois, on changeait le papier-cul comme il n'en restait plus et d'autres fois, je pouvais ramasser des cadeaux qui n'était pas sensé être là. De la cocaïne, du hasch, du pot ou des pilules de toutes sortes. Je remets 50% de mon butin aux gardiens de la prison et je garde le reste souvent pour le revendre quoi que si c'est le cas, je teste la qualité d'abord... Si ça ne m'apporte pas un bon prix, je jette tout et on en parle plus.

Je récurais ma troisième cabine que j'entendis des coups de talons détendus qui piaffent le plancher de céramique... Je ne me retourne pas, mais je me demandais qui cela pouvait être... Ça pourrait être elle qui sait et pourquoi pas? Elle me paraît toute désigner pour avoir une démarche aussi assurée et détendue. D'ailleurs, je mettrais ma main au feu qu'elle a que des talons dans ses effets personnels. Enfin, je ne m'en fais pas trop avec cela et je continue de récurer glorieusement cette fichue toilette!


Dernière édition par Vazquez Z. Abel le Dim 17 Jan - 6:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: ||18+|| Des œuvres à contempler, même en Enfer | Pv. M.E. Candice   Ven 25 Sep - 23:20

Candice n'avait pas vraiment compté les jours ou fait un calendrier depuis son arrivée, mais elle avait l'impression que ça faisait déjà un petit moment qu'elle était là. Elle avait trouvé quelques clients, discrètement, sans se faire attraper. Même si la plupart du temps, ce n'était pas de l'argent qu'elle recevait. Qui ici, a part ceux qui travaillaient pour la prison, pouvaient se vanter d'avoir de la monnaie sur lui ? Personne. Pas même elle, qui avait pourtant de quoi faire a l'extérieur. Ses visites hebdomadaires au parloir pour recevoir ses doses de drogues arrivaient toutes a l'heure dite. Une seule fois, une unique fois, il était arrivé en retard. Et elle lui avait fait chèrement payer a ce con.

Cependant, alors qu'elle continue son petit train train maintenant devenu habituel. Elle commença a ressentir une impression assez étrange. Comme un regard insistant sur sa personne. Mais a chaque fois que la jeune femme regardait autour d'elle, personne ne semblait la fixer.. Alors elle pensa divaguer. Jusqu'à il y a trois jours a peu près. Ce fut bref, a peine un dixième de seconde. Mais son regard avait croisé le sien. Ce n'était pas comme les autres qui la regardait simplement pour la mettre dans leur lit et prendre son corps. Lui, il y avait autre chose.. Alors elle s'était mit a l'observer aussi.

La brune avait obtenu son nom d'un garde avec qui elle avait évidemment couché. Abel Vasquez. Mais il n'avait pas voulu lui dire grand chose de plus a part qu'il était concierge dans la prison. Chose qu'elle avait remarqué vu qu'il avait toujours avec lui son chariot de nettoyage. De plus en plus, son regard se perdait sur lui lorsqu'elle le croisait. Ou alors, elle le cherchait des yeux. Il l'intriguait. Mais elle ne l'avait pas encore approché. C'était certainement cette façon qu'il avait de se détourner pour ne pas montrer qu'il la regardait, qui faisait que Candice n'était pas encore allé a sa rencontre.

Mais ce soir là, il faut croire que le destin avait décidé de lui donner une petite chance. Ou un coup de pouce en tout cas. La jeune femme aimait prendre son temps sous la douche, mais surtout être seule. Pouvoir chanter sans qu'on la juge et se promener totalement nue dans le vestiaire sans qu'on regarde son corps avec dégoût. Parce que certaines femmes de la prison la considérait avec ce sentiment d’écœurement dans le regard. Alors elle les évitaient. Elle ne leur en voulait même pas, parce qu'après tout, elle était souillée de par son métier.

Enfin un peu d'temps pour moi. J'ai cru qu'elles sortiraient jamais.. J'vais pouvoir profiter, on est loin du couvre feu.

Dans le vestiaire, elle retira ses vêtements. Glissant sur sa peau la robe soyeuse qu'elle portait, puis ses bas et finalement ses sous vêtements. Mettant le tout dans un casier, elle s'approcha des douches. Avant de s'arrêter en entendant du bruit. Quelqu'un se trouvait dans les toilettes. Pourtant, elle n'avait pas entendu de voix en entrant.. Enroulant sa serviette presque trop courte autour de son corps, cachant tout juste jusqu'en dessous des fesses et sa poitrine. Elle approcha a pas feutrés pour voir qui était là. Sa surprise fut assez grande en reconnaissant Abel. Un sourire étira ses lèvres, loin de celui charmeur qu'elle servait a ses clients. Plutôt un de ravissement. Enfin une occasion de lui parler sans qu'il ne s'échappe.

-Bonjour. Je proposerais bien un coup de main, mais la cabine serait un peu étroite pour deux~

Dans l'entrée de celle ci, elle empêchait l'homme de sortir s'il voulait quitter le toilette. Observant son dos et remontant dans sa nuque. Elle n'avait qu'une hâte. Qu'il se retourne.
Revenir en haut Aller en bas
Vazquez Z. Abel

Personnel

Personnel
avatar
► Theme song : My name is Revenge + Forget about me + Dance with the Devil + I hate everything about you + I hate you + Beautiful Girl + A new Hope
► DC : Dawkins Adriel
• Date d'inscription : 15/09/2015
• Messages : 71
• Piercings et tatouages : Pas encore je n'ai que des cicatrices pour le moment...



MessageSujet: Re: ||18+|| Des œuvres à contempler, même en Enfer | Pv. M.E. Candice   Mar 29 Sep - 19:18

J'ai entendu effectivement des claquements de talons, je m'étais retourner en espérant que ce soit elle... Non ce ne l'était pas... C'était une blonde qui se maquillait et jouait dans sa crinière de blé... J'ai été, alors, un peu déçu. Cependant lorsqu'elle m'a vu, elle a jeté son talon derrière ma tête en hurlant :

« Espèce de sale pervers!

Je reçois la chaussure à ma nuque, mais je n'ai pas réagi et pour la douleur, c'était rien du tout, j'ai déjà eut bien pire. De plus j'ai été entraîner à ne pas ressentir la douleur. Après ça, elle est partie en courant... Apparemment qu'elle était suffisamment stupide pour ne pas avoir lu la notice devant les toilettes qu'elles étaient en cours de nettoyage. Enfin, ce n'était pas la première fois que ça m'arrivait... C'est agaçant, mais cela m'arrive ici et là. À croire que qu'importe ce que les femmes pourraient me , je leur leur en voudrais jamais vraiment à ces magnifiques et délicates petites choses... D'un autre côté, je consacre déjà ma haine à une personne et c'est bien assez. Tout ce qu'il me faut, c'est le bon moment et la bonne arme pour le tué. Je finis à peine de nettoyer cette toilette pour récurer la suivante que j'entendis des pieds nus faire son entrée sur le carrelage. Je ne prenais pas le temps de la regarder quoi que j'échappe un soupir un peu agacé... Elle aussi elle va me traiter de pervers? Pas ma faute s'ils n'ont pas engagé de concierge féminin! Pour le moment, il n'y avait que moi.

Mais elle s'arrêta derrière moi et s'adressait à moi. C'était à ce moment-là que j'ai pu reconnaître sa voix... Te voilà donc magnifique demoiselle! Toutefois, je reprenais mon travail ayant presque terminé, avant de me redresser et de me retourner la regardant de mon regard froid et sévère comme avec tout le monde. Pas question que je montre une faiblesse quoi que malheureusement, je la regardais d'un regard admiratif comme à mon habitude lorsqu'elle était en ma présence... Je rétorque donc à son offre. Ça aurait aussi bien pu être une blague, mais, blague ou pas, je répondis tout de même avec sérieux.

« L'intention est aimable, mais je suffis à la tâche, merci.

Répondis-je sans ma raideur habituelle dans ma voix. Je la vois vêtue d'une simple serviette... Forcément, elle allait se doucher et ne semblait pas pudique de m'approcher ainsi. Enfin, avoir un corps comme elle a, il y avait de quoi être fière, certaines devaient la jalouser même. Enfin, j'ignorais que si elle était détestée, c'est parce qu'elle était une pute. Je cherchais à en savoir le moins possible sur elle. Question de ne pas me distraire de mon but principal en étant venu ici. Peut-être ne voulait-elle pas que je la dérange dans sa douche. Remarquer que pudique ou pas, certains aimes bien avoir un peu de temps en privé avec soit. Je la rassurai donc si c'était ce qu'elle craignait.

« Vous pouvez prendre votre douche en paix, j'ai d'autres choses à faire que de jouer au voyeur.

Par ailleurs, je n'aime pas jouer. C'est bon pour les enfants ou ceux qui en sont encore un malgré leur âge avancé... Comme ce bon Piero! Un sacré joueur, je vous dis! Tout est un jeu pour lui! Absolument tout! Je suis sans doute un peu trop sérieux me dirait-on, au moins je n'avait pas l'air d'un con comme lui et tant d'autres. D'ailleurs, j'ignore pourquoi, elle me souriait, mais pas de son sourire charmeur comme à son habitude... Je venais même à me demander ce qu'elle avait en tête... Je ne pouvais pas lui plaire tout de même, si? Elle était bien trop belle et trop bien pour moi! Puis, comme je disais, je ne peux pas me permettre ce genre de distraction. Plus tard peut-être, mais pas maintenant! Quoi qu'étant devant la porte de la cabine, elle m'empêchait de sortir pour continuer mon travail. Je lui demandais respectueusement de bouger quoi que sans sourire. Je ne souriais pas aussi facilement contrairement à elle.

« Si vous voulez m'excuser, je n'ai pas fini de... récurer les toilettes.

Putain que ce job est honteux... Bon allez Abel il y a pire dans la vie! Tu devrais le savoir comme tu es un expert dans les pires scénarios. J'essayais, toutefois, de ne pas montrer que mon job ne me plaisait pas... C'était surement raté. Quoi que je m'adossais à la porte qui m'était bloqué par cette charmante jeune femme. Au moins, je pouvais prendre une pause en la regardant... Elle était vraiment jolie! Sexy même, mais magnifique d'abord et avant tout! Je me perdais sur son corps un peu, ses épaules, sa taille, ses hanches, ses jambes, sa longue chevelure sombre. Dès lors que mon regard se posais sur le sien, je m'arrêtais là. Si belle et tant de beauté... Je me demande, si ce n'était ni mon désir charnel, ni un sentiment amoureux qui m'attiraient vers elle, ce serait quoi? Je n'arrivais toujours pas à y mettre le doigt dessus... Mais elle avait ce quelque chose qui m'attirait autre que sa beauté. Quoi donc? Va savoir! Enfin, déjà connaître son nom serait déjà une bonne chose qui sait? Cependant, je n'ose point demander! ... Ouais, je suis timide et alors?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: ||18+|| Des œuvres à contempler, même en Enfer | Pv. M.E. Candice   Lun 5 Oct - 17:33

Il s'était retourné et un délicieux frisson avait remonté le long du corps de Candice a ce regard. Admiratif lui semblait elle. Ce n'était ni haineux ni pervers. Et même si elle ne l'avouerait pas, ça lui faisait du bien et un grand plaisir. Son sourire s'agrandit un peu plus lorsqu'il refusa son offre le plus sérieusement du monde en la remerciant. Elle fit un pas vers lui en entendant la suite et glissa ses doigts sur le haut de l'homme sans le quitter des yeux. Murmurant d'une voix douce et charmeuse.

-Aucuns risques que vous soyez un voyeur si je vous invite a me rejoindre~

Il lui demanda de lui laisser le passage, n'ayant pas fini de récurer les toilettes. Son métier lui importait peu, alors elle ne releva pas vraiment. Lançant un regard a la cuvette propre derrière lui, elle posa ses mains sur les murs pour barrer un peu plus le passage. Son sourire devenant amusé et une lueur brillant dans son regard. La brune ne le laisserait pas s'échapper, quitte a perdre du temps pour sa douche. Elle s'en moquait bien. Mais il lui semblait tellement différent des autres hommes, qu'elle ne voulait surtout pas perdre l'occasion de s'approcher..

Un autre frisson la parcourut en sentant le regard de l'homme sur elle. Une impression étrange mais agréable qui la prenait. Se mordant légèrement le coin de la lèvre, Candice n'arrivait pas a détacher son regard d'Abel en se laissant observer. Puis, lorsque leur yeux se croisent, elle s'approche. Lâchant mur et porte pour venir glisser ses bras autour du cou de l'homme. Son corps venant se presser contre le sien. Ses hanches tout près et sa poitrine appuyée contre son torse. Son visage non loin du sien, elle entrouvrit les lèvres pour laisser son souffle s'échapper quelques secondes vers celles d'Abel. Avant de murmurer.

-C'est pas la première fois que tu me regardes comme ça. Mais je ne sais pas pourquoi.

Ses doigts viennent s'égarer dans la nuque de l'homme, la caressant légèrement presque avec douceur. Ne se détachant ni du regard ni de son corps. Elle avait l'envie de sentir ses mains, son étreinte, ses lèvres.. Alors qu'elle savait pourtant, que son statut lui interdisait d'avoir ce désir. Elle approcha ses lèvres de son oreille, soufflant tout bas, d'une voix plus douce que charmeuse cette fois.

-Alors, dis moi Abel. Pourquoi m'observer ainsi, en secret ?

Une de ses mains descendit lentement vers sa joue pour la caresser, glissant le bout de ses doigt le long de sa mâchoire. Son pouce venant s'égarer quelques instants sur ses lèvres alors qu'elle l'observait en coin. Toujours si près de lui, effleurant d'un baiser, plus léger qu'un papillon se posant sur une fleur, le haut de son autre joue. Son coeur battait étrangement vite alors qu'elle attendait la réponse..
Revenir en haut Aller en bas
Vazquez Z. Abel

Personnel

Personnel
avatar
► Theme song : My name is Revenge + Forget about me + Dance with the Devil + I hate everything about you + I hate you + Beautiful Girl + A new Hope
► DC : Dawkins Adriel
• Date d'inscription : 15/09/2015
• Messages : 71
• Piercings et tatouages : Pas encore je n'ai que des cicatrices pour le moment...



MessageSujet: Re: ||18+|| Des œuvres à contempler, même en Enfer | Pv. M.E. Candice   Ven 9 Oct - 5:40

Lorsque je me suis retourné, j'ai pu remarquer que son sourire s'était agrandi... Un sourire éblouissant, peut-être un brin moqueur qui sait? Elle ne semblait pas déçue de mon refus de son coup de main, enfin remarque que c'était sans doute une petite blague pour attirer mon attention et ça bien marcher. Elle fit un bond pour s'approcher de moi et posa ses mains sur mon torse. J'ai regardé ses mains caressantes un instant avant de plonger mon regard calme et sombre dans le siens. Elle murmura d'une voix chaleureuse ceci :

« Aucuns risques que vous soyez un voyeur si je vous invite a me rejoindre~

« Une invitation, hm? …

Répondis-je un peu septique... Limite peut-être que quelqu'un l'a payé pour venir me courtiser sachant que je la regardais? Non, je ne me faisais pas trop d'espoir qu'elle était venue me voir par son propre intérêt... Je doute même qu'elle ait un quelconque intérêt pour ma petite et banale petite personne. Pessimiste? Pas du tout, je suis réaliste! Je lui demandai toutefois de me céder le passage, mais elle ne le fit pas elle fit même une barrière pour me bloquer dans cette cabine... Clairement, elle entrave mon travail, quoi que, ça ne me dérange pas vraiment. Elle semblait bien flatter que je la détaillait comme là et maintenant, je remarque sans peine qu'elle se mordait la lèvre... C'était pour me faire croire que je l'attirais aussi? Oh non, c'était bien trop beau pour être vrai! Chaque fois que j'y aie crue durant ma triste vie, ça toujours mal tourner. Pourquoi devrais-je y croire maintenant? En fait, j'avais plusieurs raisons, dont une qui me permet de résister à la tentation aussi désirable soit-elle. Quoi qu'il fût difficile de ne pas la lorgner. Lorsque nos prunelles se rencontrent encore, elle s'approchait de plus près encore. Passant ses bras fins autour de mon cou pour s'y accrocher venant se presser de sa poitrine contre moi. C'était agréable, certes, et cela m'a même fait naitre un léger frisson. Une sensation que je n'ai pas ressentis depuis fort longtemps... Elle vient souffler contre mes lèvres qu'elle m'avait vu et que c'était loin d'être la première fois que je la lorgnais tout en caressant ma nuque frémissant au contact de ses doigts. Bon sang que c'était agréable...

Cependant, je semble surpris et haussais un sourcil... Moi le pro de la discrétion, je m'aurais fait remarquer... Encore, il est remarquable qu'elle se soit souvenue de moi. En même temps, elle semble avoir un œil pour les hommes qui sont suceptible de succomber à son charme, mais je devais être de loin le seul à l'admirer... Mais elle m'avait remarqué malgré tout. Tout était bien étrange... Même son regard était étrange comme si elle me désirait aussi. C'est tirailler par mon scepticisme et l'envie de la dévorer des yeux qu'elle m'interrompit en sussurant à mon oreille de quoi soulever une autre question... Mon nom... J'accentue un peu plus mon air surpris et je lui retire ses bras pour l'éloigner un peu répondant à sa question, enfin, je préférais éviter de lui dire la vraie réponse. c'était un peu honteux même si au fond ça lui aurait sans doute plus aussi rédicule aurait été la vérité...

« Je doute que ça t'intéresse, voir, tu trouverais ma raison sans aucun doute ridicule.

Je jète un œil à mon chariot et peut-être que je l'avais déçu un peu de l'avoir repoussé même si c'était doux. J'ajoute donc une excuse polie, je n'étais pas pour m'expliquer pourquoi je ne pouvais pas me permettre de telles frivolités sans parler que je me ferais certainement taper sur les doigts de m'envoyer en l'air avec une détenue! J'ai même pendant un instant hésité à clarifier ma raison... On se serait douté qu'il y eût quelque chose de plus, ce qui est vrai. Mais c'était vraiment juste mon dédain pour mon boulot qui m'avait fait hésiter à répondre avec fluidité. Je lui ai aussi demandé autre chose par pure curiosité.

« Pardon, je ne peux pas, j'ai... du travail. Sinon, comment sais-tu mon nom?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: ||18+|| Des œuvres à contempler, même en Enfer | Pv. M.E. Candice   Lun 12 Oct - 15:53

Il sembla septique a son invitation sous la douche. Ne croyait il pas qu'elle pouvait le penser ? Tout comme il semblait avoir prit a la blague sa proposition d'aide. Pourtant, elle était on ne peut plus sérieuse dans ses paroles. Les mensonges et paroles fausses, elle les servait surtout a ses clients. Et lui, il n'en était pas un. Devant lui ne se tenait pas Candice la catin, mais Candice la femme. Celle qui pouvait aussi ressentir des désirs comme toutes femmes normales. Même si elle ne s'en sentait pas le droit..

Elle avait sentit le petit frisson de l'homme lorsqu'elle s'était pressée contre lui. Et ce haussement de sourcil surprit lorsqu'elle lui avait l'avoir vu l'observer. Pourquoi cela lui semblait si étonnant ? Il se pensait plus discret peut être. La brune avait l'habitude de sentir les regards sur elle, alors elle les repérait facilement.

Son coeur tambourinait dans sa poitrine lorsqu'elle avait posé sa question, attendant avec une certaine impatience la réponse. Mais l'air plus surprit encore et les mains reculant ses bras fit arrêter les battements l'espace d'une seconde. Il la repoussait. C'était plus clair que jamais dans ce simple geste. Elle ne savait l'expliquer, mais d'une certaine façon elle se sentait comme.. blessée ? Oui, certainement. La jeune femme s'appuya contre le mur opposé de la cabine, comme pour mettre une nouvelle distance entre eux. Entendant a peine sa réponse. Captant juste qu'il lui disait qu'elle trouverait certainement sa raison ridicule.

Après un petit instant de silence, il donna une excuse qui lui paru assez bidon pour le coup. Du travail ? Il avait bien le temps de le faire ce travail, Candice devrait retourner a sa cellule après sa douche et dans les couloirs, elle doutait qu'il se laisse approcher.. Relevant les yeux vers lui a sa question, elle hésita une seconde a lui donner la réponse.

-J'étais intriguée par l'homme qui m'observait en secret. J'ai couché avec un gardien contre ton nom.

Ca avait été un bien faible paiement, mais plus important que de l'argent pour elle. La brune s'approcha a nouveau et d'une main accrocha le bras d'Abel. De l'autre, elle détacha la serviette pour la laisser glisser sur le sol. Venant ensuite poser sa main libre sur la joue de l'homme. Le fixant d'un regard indéchiffrable.

-Pourquoi me regarder si je ne t'intéresse pas ?

La main sur son bras descendit jusqu'à celle de l'homme pour lui faire poser sur sa taille maintenant nue. Son corps s'approchant a nouveau, sans pour autant se coller au sien. Ses lèvres venant effleurer celle d'Abel. Continuant de le fixer intensément.
Revenir en haut Aller en bas
Vazquez Z. Abel

Personnel

Personnel
avatar
► Theme song : My name is Revenge + Forget about me + Dance with the Devil + I hate everything about you + I hate you + Beautiful Girl + A new Hope
► DC : Dawkins Adriel
• Date d'inscription : 15/09/2015
• Messages : 71
• Piercings et tatouages : Pas encore je n'ai que des cicatrices pour le moment...



MessageSujet: Re: ||18+|| Des œuvres à contempler, même en Enfer | Pv. M.E. Candice   Mer 14 Oct - 4:48

Lorsque je la repoussais doucement, je vis une amère déception traversée ses prunelles... J'avoue que je ne savais sur quel pied danser, on m'avait tendu des pièges trop souvent dans ma vie. De sorte qu'à la moindre bonne occasion, aussi bonne soit-elle, je m'y refuse! C'était simplement pour m'éviter moi-même une déception de plus... Elle semble s'appuyer sur le mur de la toilette comme pour me laisser passer... Je regarde mon chariot et j'hésite... J'avais l'impression que si je faisais un pas de plus je la perdrais... Or, je n'en n'avais pas envie. Alors, je restais planter-là, à me maudire. Désormais, je ne savais plus différencier quand une femme me veut, ou quand une femme vient me séduire pour me piéger au dépens d'un autre homme qui l'a payé pour le faire... Lorsque je posais ma question, elle hésita avant de me répondre... J'en déduis qu'elle était soit nymphomane ou bien c'était une pute... Méfiant comme je suis, j'optais pour la seconde option... J'eus presque l'ombre d'un sourire qui s'élargit en coin. Bien sûr! Abel, le grand chanceux que tu es, il fallait que tu jettes ta fascination à une pute... Enfin peut-être que je saute aux conclusions trop rapidement... Mais bon si c'est le cas voilà une belle ironie que voilà! La vie passait vraiment son temps à me torturer pour mieux se moquer de moi, il me semble... Enfin trêve de penser. Après que mon sourire se fade, je hochais la tête une fois. Je devinais que normalement, elle était payée en billets verts... Mais ici ce genre de paiement est plus compliqué...

« Tu voulais le savoir à ce point pour proposer un tel troc? Pourquoi ne pas m'avoir demandé, tu ne m'as pas l'air d'une femme timide.


Alors là, elle devait être tout sauf timide! Se présenter à un admirateur secret vêtu pas plus que d'une serviette devant l'homme qui pourrait se faire, limite, se faire passer pour un voyeur et un pervers... Comme cette femme qui tout à l'heure m'a jeter un seul regard et sauté aux conclusion en me jettant un talon à la nuque à cause de ma présence soit disant "clandestine" dans les toilettes des femmes... Sinon, le fait qu'elle pourrait être une prostitué ne me dérange pas vraiment... Ça me rapellera de ne pas m'attacher à elle si tel est le cas. Ce serait le comble si en plus, il fallait que je tombe amoureux d'une catin! Si, toutefois, j'avais encore de l'amour à donner. Comme pour tout le reste, ça aussi, on me l'a volé injustement.

Par rapport à son petit marcher avec le gardien, je doutais que ce dernier connaissais mon nom réellement. Il a sans doute dû fouiner un peu dans des documents pour connaître mon prénom surement dans une feuille où on punchait avant et après nos quarts de travail. Voilà qu'elle me posa une autre étrange question d'un ton blessé et fortement embêter :

« Pourquoi me regarder si je ne t'intéresse pas ?

« Si je n'étais pas intéressé, je ne vois pas pourquoi je me donnerais autant de mal à vouloir posé mes yeux sur toi...

Dis-je calmement et sincèrement. J'imagine que c'est à moi de le dire, Ouais plus ou moins facile à suivre en tant que simple étranger. Je me mis face à elle et je la détaillai encore de mes yeux bleus nuit... Il était si difficile de céder à une tentation? Je crois que j'ai oublié comment embrasser une tentation sans aucune résistance... De toute évidence, je n'arrivais pas à décrocher mon regard d'elle et elle non plus elle était incapable de me décrocher du regard. Du moment où elle s'accrocha à mon bras, je regardais avec attention chacun de ses gestes. Je vis donc cette beauté fatale qui se décida de se dénuder en tirant rien qu'un peu sur sa serviette qui tombait à ses pieds... Je ravalai ma salive et, soudainement, son corps de femme dénudé me rappelait une question que je ne m'étais pas posé avant aujourd'hui : "Depuis combien de temps, je n'avais pas vu un corps de femme?"... Je crois que j'aurais pu vous répondre tout à l'heure, mais plus maintenant... Putain, j'avais l'air de la regarder comme si c'était la première fois qu'un femme se dénude devant moi... J'hésitais entre la regarder ou dévié mes prunelles regardant ailleurs. Me voilà devant un dilemme bien cruel... Pouvais-je vraiment me permettre une frivolité? Me demandais-je en allant pour dévier. Non, je ne pouvais pas! Je dois penser à ma vengeance avant de penser à mes désirs... Doucement, mon regard se détourne et mes joues semblaient prendre une couleur légèrement rosée sur ma peau balafre... Malgré tout la séduisante jeune femme me ramène à reposé mes iris sombres sur elle. De sa main maintenant libre qui caressait ma joue avec douceur. Autant je voulais résister, autant une pointe de désir se pointe mêlé à de nombreux dilemmes qu'elle ne saurait pas décortiquer. Bordel! J'avais l'air de quoi moi? Je vais vous le dire! J'avais l'air de ces pauvres types imbéciles comme, par exemple, ces prêtes qui prétendent un serment de ne jamais baisé et le font quand même dans le dos de tous parce qu'avoir des désirs charnels, c'est humain comme toutes sortent de choses! Celle-ci me l'a bien rappelé.

« Hmmm... À bien y penser, je pourrais peut-être bien commencer à savoir ton nom moi aussi... Qu'en dis-tu?

Dois-je, ou ne dois-je pas? Distraction, ou la nier et continuez mon chemin? En tout cas... J'avoue qu'elle a réussi à toucher quelque chose quand elle semblait déçue et blesser... Je voulais tout de même pas blessé la fille qui illuminait ne serait-ce qu'un peu, mes journées par sa présence. Je me tournais donc face à elle me rapprochant d'elle tout en gardant une distance de quelques centimètres à peine entre moi et la demoiselle et souffla doucement contre ses lèvres à voix base :

« D'un autre côté, j'imagine que je te dois bien une petite faveur plaisante pour les deux parties...

Au pire des cas, si elle me trahit comme toutes les autres femmes que j'ai déjà eut aussi près de moi qu'elle en ce moment, j'aurais tout le temps de le regretter plus tard! En ce moment même, je me sentais dans une pente glissante et mon désir a prenais le dessus sur mon idée de vengeance... Après onze ans de chasteté à avoir eut le cœur brisé trop de fois, aurais-je atteint ma limite pour combler mes désirs charnels que j'avais décidé d'ignorer tout ce temps? Surement, car j'étais ce genre d'homme qui liait affection et contact charnel étant la même chose. Surement qu'à partir d'aujourd'hui, ce sera une exception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: ||18+|| Des œuvres à contempler, même en Enfer | Pv. M.E. Candice   Mar 20 Oct - 18:39

Elle avait instauré une certaine distance après s'être fait repousser. Le regardant a peine et répondant après quelques instants d'hésitations a sa question. En elle, une certaine frayeur a ce qu'il apprenne qu'elle était une putain.. Sans savoir se l'expliquer, un peu comme si elle s'effrayait qu'il puisse la rejeter plus encore. C'était un peu idiot, surtout pour quelqu'un qu'elle ne connaissait même pas. Tout juste son nom et le fait qu'il n'aimait pas son boulot. C'était si peu et pourtant, elle voulait tellement se rapprocher de lui..

Et puis, elle posa cette question qui lui brulait les lèvres. Ce pourquoi qui fit tambouriner son coeur un peu plus fort, un peu plus vite. Une certaine appréhension dans le regard, une attente qui semblait trop longue pour elle. La réponse vint comme une sorte de délivrance pour sa respiration qu'elle avait retenue sans même s'en rendre compte. Il se donnait du mal a poser les yeux sur elle ? Il était intéressé..? Son coeur fit un bond dans sa poitrine, lui donnant un nouveau sourire aux lèvres. Une nouvelle chaleur dans son corps.

Leur regards s'accrochaient, ne se quittaient plus et elle avait l'impression de ne plus respirer correctement. Sa poitrine se soulevant dans un rythme irrégulier alors qu'elle le voyait observer son corps. Celui là même qu'elle dénuda de sa serviette. Reprenant sa voix douce, caressante, pleine de charme. Elle voulait le faire succomber. Rien qu'une fois, juste cette fois. Doutant qu'il se laisserait aller dans les couloirs, a vue de tous. Alors elle avait pressé son corps contre celui d'Abel, nudité contre vêtements. Peau contre tissu. Il semblait la regarder comme s'il voyait une femme nue pour la première fois. Et ces yeux fixés sur elle, la faisait frissonner..

Un sourire étira ses lèvres lorsqu'il rougit légèrement, détournant le regard. Qu'il reposa bientôt sur elle quand Candice lui tourna le visage. Caressant sa joue et effleurant ses lèvres. Avant qu'il ne pose sa question. C'est vrai, elle n'avait pas pensé a se présenter.. Son bassin se pressa un peu plus contre le sien, sa poitrine s'écrasant doucement mais fermement contre son torse et ses bras vinrent se nouer autour de son cou. Ses doigts remontant dans ses cheveux. Son visage tout près du sien, ses lèvres non loin également.

-Candice.. Mon nom est Candice.

A peine un souffle, tout juste un murmure. Elle ne détachait plus son regard de l'homme, ne se concentrant tout entière que sur lui. Le souffle d'Abel se mêla au sien quelques instants, un frisson parcourant son corps et un soupir s'échappant a peine. Mais la suite l'arrêta dans son geste de venir l'embrasser. De quoi parlait il exactement ?

-Une faveur plaisante ? Pour quelles parties parles tu ?

Elle ne comprenait pas de quoi il parlait. Soit parce qu'elle ne le savait réellement pas, soit parce que son esprit était trop fixé sur l'homme. Ses doigts glissèrent dans sa nuque d'une part, sur son torse pour l'autre main. Descendant plus bas encore, venant passer sous son haut pour remonter lentement le long de son flanc. Caressant sa peau du bout des doigts. Elle avait envie de la découvrir, la parcourir, l'embrasser. Elle avait tellement d'envies qu'elle n'osait avouer en ce moment même..
Revenir en haut Aller en bas
Vazquez Z. Abel

Personnel

Personnel
avatar
► Theme song : My name is Revenge + Forget about me + Dance with the Devil + I hate everything about you + I hate you + Beautiful Girl + A new Hope
► DC : Dawkins Adriel
• Date d'inscription : 15/09/2015
• Messages : 71
• Piercings et tatouages : Pas encore je n'ai que des cicatrices pour le moment...



MessageSujet: Re: ||18+|| Des œuvres à contempler, même en Enfer | Pv. M.E. Candice   Mar 27 Oct - 6:22

Ah le revoilà ce magnifique sourire... Elle est bien mieux ainsi qu'autrement... Magnifique tout simplement. Enfin, quoi que nue ça donne des points en plus je ne vais pas nier ça non plus. Quel corps de rêve, assez pour me sentir gêner et ridicule. Abel, je crois que onze ans, c'était peut-être trop longtemps pour attendre aussi longtemps. Ouais, je crois que c'était sans doute trop... Elle se presse littéralement contre moi se rapprochant de moi de très près. Trop près... Sa poitrine, son bassin, son ventre plat tout presser contre moi. Comme si elle cherche à fusionner avec moi. Sauf qu'une barrière de tissus appelés communément "vêtements" nous barrent la route à tous les deux. Cette beauté ne m'aide certainement pas continuer de résister avec sa voix mielleuse. Elle me séduit un peu comme une succube. Elle me souffle son nom contre mes lèvres qu'elle frôle presque des siennes. Elle savait trop bien ce qu'elle faisait putain!

« Candice... C'est joli.

Puis, je viens pour chercher à l'embrasser, mais elle me stoppe net ayant une question elle aussi... J'écoute sa question et je tente de clarifier du mieux que je peux. Cependant, elle me distrait me grattant la nuque qui me fit doublement frisonner et la brunette ffaufile ses doigts délicats sous ma chemise. Ses doigts qui caressent mes muscles bien découpés et quelques ondulations causées par de nombreuses cicatrices. Elle va comprendre que je ne suis certainement pas un concierge ordinaire! Mais bon, je doute qu'elle sache, c'est quoi être dans les bras d'un tueur à gages. C'était pas écris sur mon front. Je lui explique donc quand je trouve que dans ma tête cette phrase faisait du sens... Justement c'était juste... Dans ma tête!

« Eh bien une faveur plaisante pour mon parti et le tiens; pour toi et moi.

Je la fixe longuement... Franchement, Abel! Et dire simplement "D'un autre côté, j'imagine que je te dois bien une petite faveur plaisante pour toi et moi?" Ou juste d'arrêter de dire des conneries et foncé sur un femme qui te désire enfin?! Je la fixe me disant à quel point j'étais con et un sacré imbécile... En plus, j'ajoute une autre connerie! Décidément dès que ça commence ça ne s'arrête plus... Après si elle dit que je n'ai pas l'air intéresser, je vais l'empaler de mon balai voir si elle ne se trouve pas assez désirer tiens! Oui parce que là, j'y pense un peu plus à avoir ce quelque chose de plus charnel!

« Désoler, j'ai jamais été très doué avec ces histoires de séduction...

J'ai peut-être vécu en Espagne durant toute ma vie, on pouvait rapidement se douter que je n'ai rien d'un Don Juan. Quoi que souvent quand on me connaît mieux, on me dit que je me sous-estime. À ce qu'on en dit, je sais être surprenant romantique et terriblement mignon... Mignon... Sérieux? Je n'y crois pas! Non ces histoires de fifilles ce n'est pas mon truc contrairement à Piero... En plus, je ne suis même pas super intéressant, je me demande comment se fait-il que j'ai déjà eut des petites amies ou des coups d'un nuit? Sauf, si c'est parce que j'assure au lit... Mais quelqu'un m'y surpasse clairement! Un certain Clown disons-le... Mais oublions ce trou de balle! Je la fixe et je trouve le temps assez long pour me trouver assez ridicule d'attendre aussi longtemps. J'avais l'air d'un idiot! Alors là, je m'approche de nouveau et je liais mes lèvres aux siennes avec douceur. Elles étaient pulpeuses et douces. Je n'ai pas perdu la main pour ce qui est de mes doux baisés et heureusement! C'est confirmer par contre... Onze ans sans la chaleur de la peau d'une femme, c'est bien trop long!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: ||18+|| Des œuvres à contempler, même en Enfer | Pv. M.E. Candice   Ven 30 Oct - 23:07

Leur souffles s'étaient mêlés le temps d'une question, d'une réponse, d'une remarque. Les lèvres d'Abel s'étaient approchées un peu plus avant d'être coupées par la nouvelle question qui intriguait la jeune femme. Son regard ne perdant pourtant pas celui de l'homme le moindre instant, écoutant sans vraiment comprendre pourquoi il parlait de faveur. Mais d'un côté, elle préférait ne pas y penser. Parce que si elle se mettait a trop réfléchir, elle se verrait a y penser qu'il lui fait une faveur d'accepter ses avances. Ou qu'elle lui faisait une faveur de pute a client. Ne pas y penser, surtout pas. Candice n'avait pas bougé, les lèvres toujours entrouvertes et les yeux brillant de désir. Son corps tellement pressé contre le sien qu'elle semblait vouloir se fondre en lui.

Lorsqu'il s'excusa, elle sourit. Puis laissa un petit rire lui échapper. Amusée, charmée. Elle se sentait litérallement fondre pour cet homme qu'elle connaissait a peine. Pas habitué ? Tant mieux, elle préférait presque ça. Au moins, c'est qu'elle n'était pas une énième fille prise a la va vite dans un coin sous le coup de quelques mots charmeurs. Elle se trouvait presque a trouver ce côté incertain quelque peu adorable. Oui, l'homme lui plaisait et dans le fond, ça lui tordait l'estomac. Parce qu'elle se sentait pas en droit d'avoir quelqu'un qui lui plaisait. Elle était derrière les barreaux et lui de l'autre côté. Elle n'était qu'une putain et lui un concierge pas a sa place. Viendrait un moment où peut être qu'il partirait d'ici alors qu'elle devrait y rester. Ou bien, si elle se trouve libérée, elle ne pourrait plus le voir.. Son cœur se serra sans qu'elle n'en connaisse vraiment la raison. Peut être le fait de se rapprocher de quelqu'un en sachant qu'il n'y avait pas d'issu ? Le fait de se lier a une personne qui finirait par s'éloigner ? Encore des choses a ne pas penser..

Elle avait commencé a caresser sa peau sous son haut, touchant ses muscles si bien dessinés et parsemés de cicatrices qui se sentaient au toucher. Cet homme n'était pas un concierge banal, elle s'en doutait, mais ne voulait pas savoir. Combien d'hommes qui n'étaient pas de simples employés avaient bien pu partager son lit après tout..

-Ca me plait d'un côté.. Que tu ne sois pas habitué..

Elle avait finit par murmurer cette petite réponse. Avant que les lèvres d'Abel n'accrochent les siennes. L'embrassant d'une façon si douce. Presque suave lui semblait elle. Un soupir s'écrasa dans le baiser alors qu'elle menait sa langue vers la sienne pour participer plus activement. Elle avait fait le premier pas. Mais le second fait par l'homme était si plaisant.. Ses doigts s'emmêlaient dans ses cheveux alors que l'autre s'accrochait a son flanc. Ses ongles glissant sur sa peau sans pour autant y laisser de marque. Son bassin venant onduler contre le sien dans une ultime tentation. Sa peau était frissonnante et son cœur battait plus vite encore. Les paupières a demi ouverte pour le regarder entre ses cils, lui laissant voir l'étincelle de désir qui l'envahissait.

Ses doigts quittent bientôt toute occupation pour venir détacher les boutons de la chemise qui est bien de trop a ce moment là. L'ouvrant largement pour glisser ses paumes sur sa peau. Parcourant chaque parcelles dans une envie de le découvrir plus. Elle ne détache ses lèvres des siennes que pour murmurer tout bas, la voix emplit de désir.

-J'ai envie de sentir tes mains sur moi comme je sens ton regard..

Une invitation on ne peut plus explicite sur son envie qu'il la touche. Qu'il la regarde encore. Qu'il la découvre. Une envie inconsciente d'être désirée pour femme simplement. Ses doigts fins glissant sur ses flancs pour s'arrêter a ses hanches, s'accrochant aux attaches du pantalon sur les côtés. Le fixant longuement, ses lèvres venant encore par intermittences, voler le goût des siennes. Des baisers a peine appuyé, a peine demandé, a peine donné. Un peu comme un jeu qu'elle voudrait instaurer. Un jeu de désir, de plaisir et de caresses..
Revenir en haut Aller en bas
Vazquez Z. Abel

Personnel

Personnel
avatar
► Theme song : My name is Revenge + Forget about me + Dance with the Devil + I hate everything about you + I hate you + Beautiful Girl + A new Hope
► DC : Dawkins Adriel
• Date d'inscription : 15/09/2015
• Messages : 71
• Piercings et tatouages : Pas encore je n'ai que des cicatrices pour le moment...



MessageSujet: Re: ||18+|| Des œuvres à contempler, même en Enfer | Pv. M.E. Candice   Mar 17 Nov - 22:52

On était si prêt l'un de l'autre. Elle tout presser contre moi, comme si elle voulait fusionner avec moi. Étant si prêt de moi, je sentis son fourreau appeler mon dard et vis-versa. *Rires* Si seulement elle le savait! Si elle le savait, elle se lasserait de moi. En ce moment, si cette femme me trouve intéressant, c'est bien parce que, primo, elle est en prison et en manque, deuzio, je semble ténébreux et mystérieux...

D'ailleurs, j'ignore totalement à quoi elle pensait quand je l'ai embrouillé maladroitement tout à l'heure avec cette histoire de faveurs... Si je le savais à quoi elle pensait, elle serait bien loin du compte! Bien à l'Ouest oui! La faveur qu'elle me fait depuis le premier tout premier jour est encore plus simple et ridicule... En tout cas, si la donzelle est bonne, je suis complètement fichu! Car, il y a des chances que j'ouvre un peu plus cette foutu trappe que je garde si soigneusement fermé... Comme dit-on "Un homme heureux parle lorsqu'il est heureux"...

Voilà que la demoiselle s'amuse de ma maladresse... Je fronce un peu des sourcils et je l'avais embrassé d'un part parce que ses lèvres m'appelle, d'une autre pour qu'elle se taise. Je ne me suis pas tellement vexé, ou du moins, pas comme à l'époque où j'étais un adolescent. Mes amoureuses ont toujours trouver mes maladresses assez mignonnes... Je n'ai jamais compris pourquoi et j'ai abandonné l'idée d'essayer de le comprendre il y a longtemps.

Ses mains expertes explorent mon torse avidement et je frisonne d'un frisson de chaleur délicieux. Sa peau tout aussi brûlante que la mienne. Tout en m'embrassant avec passion. La prisonnière semble bien se plaire dans ce baiser et cherche même à ce que je soit plus langoureux encore. Je ne me fis pas prier! Je laisse sa langue se joindre à la mienne pour une douce valse toutefois passionnée. Elle échappe un soupir qui attise davantage mon désir charnel. Ses doigts aident à la cause en me grattant la nuque suavement, ainsi me provoquant d'irrésistibles frissons... Si autre main caressait mon flanc de ses ongles, mais ce n'est pas douloureux. C'est assez agréable en vérité. Je vois son regard rempli de désir que j'ai été incapable de m'en détourner. Ses iris sombres m'envoûtent sans plus aucune résistance. Elle s'est envolé petit à petit avec ses gestes diablement sensuelles. Je me suis à peine rendu compte qu'elle venait me déshabiller de mon uniforme pour un contact plus chaleureux. La belle brunette dans mes bras brise le baiser pour me dire :

« J'ai envie de sentir tes mains sur moi comme je sens ton regard..

Elle me veut et pas qu'un peu... Je trouve cela louche, mais où j'en étais, je ne peux plus vraiment m'arrêter maintenant. J'avais maintenant une belle réaction de la part de mon anatomie qui devrait la faire sourire davantage. Par ailleurs, je n'ai pas la volonté de m'arrêter non plus. Je l'enlace donc serrant bien sa taille contre moi. Quoi que ça ne l'empêche pas d'attaquer la ceinture après mon pantalon. Mes mains se baladait un peu partout fesses, hanches, bassin flancs puis elles montèrent petit à petit pour caresser ces courbes en hauteur que n'importe quel homme ne saurait résister! … Enfin sauf ces foutus germes! Mais bon... On revient à nos moutons! Après un moment, je suis bien heureux qu'elle vient m'embrasser à nouveau... Mais je préfère un baisé plus affirmé que cela... Ça m'embête un peu... Alors, je prends son visage à deux mains et l'embrasse avec un désir tout aussi explicite que celui qui se trouve dans mes pantalons encore bien abriller.... Trop sans doute... Mais bon, je n'ai jamais vraiment aimer jouer à de petits jeux, je ne suis plus un gamin il y a longtemps ça aussi... Je la relâche et je poursuis mes caresses redécouvrant ce qu'était le corps d'une femme. La caressant avec envie son dos et sa poitrine. Vas-y fait moi voir mont et merveille! Tu en as de la chance tu sais ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

||18+|| Des œuvres à contempler, même en Enfer | Pv. M.E. Candice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» salon entomologie le 23/09/2012 à Escaudoeuvres (59)
» [ Dessins Divers ] Vos chefs d’œuvres
» Oeuvre des Frères Campana
» Quand les enfants exposent leurs œuvres, l’Art sourit
» Escaudœuvres 17 mai 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Loisirs :: Cimetière des Archives :: Rps :: Abandonnés-