Partagez | 
 

 Ohw, you touch my tralala ♥ { Claus G. Jason.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steensen Vincent


avatar
► DC : Eamon F. Ryan, Chatalov Y. Nikolai & Holguin J. Faust.
• Date d'inscription : 13/06/2014
• Messages : 41
• Piercings et tatouages : -



MessageSujet: Ohw, you touch my tralala ♥ { Claus G. Jason.   Mer 18 Mar - 19:50


Claus Gabriel Jason

I'm not the bad guy



Informations ;


• Surnoms ; Jaz.

• Sexe ; Une jolie et jeune demoiselle dans la fleur de l'âge, comme vous pouvez le voir.

• Âge ; Trente-quatre.

• Origine ; Péruvienne.

• Motif d'incarcération ; J'ai un peu abusé au niveau de ma consommation d'herbe. Et je pense que j'ai tué quelqu'un, maintenant, je m'en rappelle plus.

• Sexualité ; Pansexuel mon gars.

• Son but ; J'aimerais bien fumer un bon p'tit joint là.

• Groupe ; Asservis.

• Personnage utilisé ; OC de LittleUlvar.


Questionnaire ;


Petits signes distinctifs; J'ai la peau assez sombre et j'ai des yeux bleus. Mes cheveux sont naturels, parfois remontés en queue de cheval, parfois juste lâchés. J'ai quelques rastas que je décore souvent d'un ruban rouge. J'ai une cicatrice qui me barre le visage. Pourquoi elle est là? Une longue histoire, tu verras ça plus bas. Mon bras gauche est recouvert d'un large tatouage et j'ai plusieurs piercings un peu partout. Des écarteurs au niveau des lobes d'oreille, plus quelques années sur le cartilage. J'ai deux barres dans la nuque plus un au niveau des hanches. Si tu veux voir plus bas, mon beau, faudra te montrer plus captivant que ça. ♥



• Ta musique favorite?

- J'aime bien le métal et le hard rock.

• La partie de ton corps que tu préfères?

- Mes cheveux, mes yeux et ma bite.

• Ton animal favori?

- Les chats et les chiens. J'adore ça.

• Si tu faisais un piercing, où le ferais-tu?

- J'en ai déjà beaucoup, celui que je préférais faire était le prince Albert et il se trouve que je le possède déjà. Mais le prochain serait certainement à la langue.

• Masochiste ou sadique?

- Les deux mon grand.

• Ton jeu préféré?

- J'aime bien jouer aux cartes. Ou bien à te dessiner des choses sur le bras.

• Ta date de naissance?

- Le 31 octobre.

• Es-tu fier de ce que tu as fait jusqu'ici?

- Assez oui.

• Si tu avais un pouvoir, lequel serait-ce?

- De pouvoir me rendre invisible et d'espionner les gens dans leur douches. J'suis sûr que ça serait vachement amusant. ♥

• Tu as déjà vu un monsieur tout nu?

- Plus qu'un, crois moi.

• Si demain t'étais un poisson rouge, tu réagirais comment ?

- Je serais vachement dans la merde. Vous voyez un poisson rouge avec des piercings vous?

• Pégase, poney ou licorne?

- Licorne bien évidement.

• As-tu déjà eu des enfants?

- Non, j'en veux pas.

• Que penses-tu de la nourriture de la cantine?

- Mes pizzas me manquent.

• Te travestirais-tu pour quelque chose d'important?

- Ça dépend, si c'est pour baiser, peut être.



Personnalité ;


On parle souvent de moi en bien. Lorsque c'est en mal, c'est quand ils critiquent mon style vestimentaire, mon look, mes rastas. Pourtant, c'est pas comme si j'étais un mauvais gars. Le seul compliment que j'ai déjà eu c'était « t'as des beaux yeux » … Mais lorsque la phrase « dommage que tu gâches tout avec c'que tu portes. » suit juste après, ça compte pas vraiment comme quelque chose de sympas. Depuis gosse, j'ai toujours été fasciné par les piercings et les tatouages. On peut pas dire que j'suis un artiste, mais j'aime bien créer des choses. Ça doit faire depuis mes dix-huit ans que je me suis lancé dans ce genre de boulot. Avant, j'étais plutôt normal. Mis à part mes cheveux longs, j'avais un physique plutôt habituel, comme les autres gens de la rue. Puis j'ai voulu faire bande à part et je ne regrette rien. Mon dialecte est bien plus bas que ceux de la noble classe, c'est vrai. Je bouffe mes mots, je fais pas gaffe à la ponctuation de mes phrases et ça ne veut souvent rien dire grand chose. La plupart des gens me trouvent débile, très certainement à cause du fait que je n'ai pas fini mes études. Et bien souvent, quand un gamin termine pas l'école, on le juge. C'est ce qu'ils ont fait et c'est comme ça que j'ai fini par en avoir plus rien à battre. On pourrait me prendre pour un sans cœur, de quelqu'un qui en aurait rien à cirer de la vie.

Pourtant c'pas le cas. J'adore traîner avec mes potes, fumer un coup et faire de la merde. J'ai un humour fort développé et parfois un peu trop noir. Quand j'ai bu ou que j'me suis défoncé, j'suis plus détendu, plus relâché. Déjà qu'à la base, j'ai des idées pas fort nettes mais dans des cas comme ça, c'est bien pire. Le sexe est une autre option de mon caractère. En fait, on pourrait me qualifier comme quelqu'un d'assez pervers. J'aime me défouler dans la vraie vie autant que dans le pieu. C'est juste une manière de se dévoiler, au final. J'ai déjà couché avec des meufs comme avec des gars mais je n'ai encore jamais été le passif dans une relation. Ou plutôt devrais-je dire, je n'ai malheureusement pas encore eu la chance d'être passif dans une relation. Au final, j'aime bien jouer. Je suis taquin et assez fouteur de gens. On pourrait dire que je suis large d'esprit. J'ai des goûts bizarres, après tout, j'suis pas fait pour que tout le monde apprécie mes préférences.

Sinon, j'aime bien faire la bouffe. Cuisiner, c'est mon dada. Autant les p'tits plats que les desserts. C'est peut être difficile à croire mais vrai. Je suis dynamique, en fait. Je me lève tôt et je fais mes exercices quotidiens. J'adore les chiens, les loups et tout ce qui ressemble à un canidé. J'aime bien aussi les félins, bien qu'un peu moins. Je les trouves trop... Arrogants, sérieux. J'ai besoin de me défouler, de faire chier les gens, qu'ils me fassent chier de temps en temps. La vie serait bien trop morne sans tout ça.


Histoire ;


Chacun à sa propre histoire. Chaque personne à son propre destin. Il ne vous choisit pas et ça nous retombe toujours sur la gueule, quoi qu'on fasse.

En fait, je suis né dans des bas quartiers, avec des parents qui gueulent tout le temps. On était cinq gosses et on foutait le bordel. Deux sœurs et trois frères. Je suis l'aîné, le plus âgé et donc normalement le plus sage de tous. La plupart du temps, je recevais les coups à leur place. Je devais les surveiller et c'est pas avec mon caractère de délinquant que j'allais y parvenir. Le plus beau dans tout ça, c'est que je devais prendre soin de mes frangins alors que j'avais rien demandé à personne.

Forcément, je pétais des câbles comme pas possible et j'envoyais chier tout le monde. J'ai jamais aimé être en famille alors pour moi, devoir m'occuper de tout ça, c'était trop.

Du coup, ce que je faisais, c'est sortir avec des potes le soir. On avait une sorte de planque pas trop loin d'une usine en faillite et on l'avait aménagé un peu à notre sauce. Un frigo, des bières, des matelas au cas où on voudrait pioncer là en cas de problème, une télé, et de la bouffe. Quoi de mieux ? J'étais bien mieux là qu'avec mes parents qui gueulaient toutes les deux secondes. Je devais avoir seize ans à l'époque et j'en avais déjà marre de la vie. J'ai commencé à fumer et à boire pour suivre les autres. On trouvait ça cool et on riait bien, ça, c'est sûr. Je revenais de moins en moins chez moi et quand j'y retournais, c'était pour me faire hurler dessus.

La vaisselle ne se faisait pas, les gosses n'avaient pratiquement plus à bouffer, je n'étais pas là pour faire les tâches et vu que j'étais l'aîné, j'offrais une mauvaise image à tout le monde. Mais sincèrement, j'en avais rien à foutre. C'est après que j'ai rencontré ma douce drogue. À ce moment là, c'était un pote qui ramenait un peu de marijuana qu'on ajoutait à nos clopes. Forcément, l'effet était immédiat et on se sentait comme sur des p'tits nuages. On riait de plus en plus, on était détendus et beaucoup moins énervés. Avec ça, tu vois la vie différemment. Forcément, c'est pas toujours bon non plus. Je me souviens avoir volé de l'argent à mes parents pour cette merde. D'abord on en prenait un peu mais au final, il en fallait toujours plus. Et bien sûr, sans fric, pas de beuh. Je m'étais fait assassiner ce jour là, quand j'avais emprunté quasi toute la totalité du salaire de ma mère. Je m'étais même battu avec mon père, ça avait été tellement violent que je m'en souviens encore.

À mes dix-sept ans, j'avais arrêté les cours tout en aménageant dans ce taudis. Forcément, j'ai dû trouver un job. À ce moment là, j'avais pas d'autre choix que de bosser pour un pote. Enrique était un tatoueur qui était assez doué en la matière. J'ai toujours trouvé ça beau et intéressant de dessiner ainsi sur la peau des gens. C'était un art plutôt mal vu mais... Je le trouvais raffiné. J'ai pu avoir la chance d'hériter d'une de ses œuvres pour mes dix-huit ans. Au final, j'ai fini aussi par exercer dans ce métier. J'avais commencé sur des peaux de cochon, des oreilles, des pieds de porc. Puis j'ai eu mon premier client et j'ai trouvé ça réellement amusant. Les amis remplaçaient la famille, je le vivais bien.

Je gravais la peau des gens, je la perçais avec ces barres métalliques tout en consommant des produits illicites. Enrique avait toujours été là pour moi, celui avec qui j'osais tout et n'importe quoi. On buvait ensemble, tatouait ensemble, on faisait tout. C'est lui qui me ramassais lors des soirées arrosées et qui s'occupait de m'allonger dans le lit. Oh, non, je vivais bien moi. J'aimais bien traîner par-ci par-là, tout en buvant un verre ou deux, troquant de l'herbe contre de l'argent et vice versa.

J'aurais jamais cru que ça prendrait un tournant pareil.

Au fur et à mesure du temps, lorsqu'il me voyait, je me faisais agressif. Je fumais un peu moins et j'étais en manque. Nos clients ne venaient presque plus à cause de la réputation que je m'étais faite. Apparemment, on m'aurait vu lors d'un jour pas fort glorieux. … Plusieurs fois d'affilée.

Je me faisais taper sur les doigts mais j'en avais presque rien à foutre, tout ce que je voulais, c'était de me rouler une clope ou deux. Faut pas croire mais j'ai eu beaucoup de mal à me faire de l'argent. Je m'occupais de faire quelques petits boulots en noir, aider certaines personnes, ce genre de trucs quoi.

Par contre, je roulais pas sur l'or et le peu d'argent que je parvenais à gagner finissait dans ces petits sachets.

Quand je rentrais chez moi, il me hurlait dessus. La dispute se faisait parfois violente, on en venait aux poings. J'ai jamais eu envie de le blesser hein, juste que j'en avais réellement marre qu'il me prenne la tête comme ça. Il le savait que c'était pas facile, alors pourquoi il persistait à me dire d'arrêter ?

Du coup j'étais partit pendant quelques temps pour voir Matias. C'était un bon ami je dois dire, ce Matias. Je le connaissais depuis le début, depuis que j'avais commencé à fumer. Il m'avait d'ailleurs conseillé plusieurs choses à tenter. C'est un drôle de gars mais il m'a toujours donné des bons conseils.

Sauf que cette fois-là, il avait semblé être ailleurs. Il n'agissait plus de la même manière. Après tout, il avait une copine. Elle était jolie, avec de longs cheveux bruns, légèrement ondulés. Il avait de la chance. Beaucoup de chance. Moi j'étais là, avec mon papier roulé, mes dreadlocks et mon air défoncé.

J'étais revenu chez moi après quelques semaines où je vagabondais d'un endroit à l'autre. Pour tout dire, je ne me souvenais même pas de ce qui s'était passé à ce moment là. Tant d'années s'étaient écoulées depuis mon emménagement que je n'avais pas vu les gens vieillir.

Puis un jour, je me retrouvais totalement dans le gaz, totalement flou. J'avais mal à la tête, j'étais pas bien et j'ai commencé à avoir envie de vomir.

Sauf que j'étais couché dans le canapé et que je ne sentais plus trop mes jambes. Apparemment, j'y avais été un peu trop fort la veille. En passant ma main sur mon visage, j'ai pu sentir quelque chose de... Non pas visqueux mais dur. Ça me grattait et je ne pu que réprimer un gémissement de douleur. En regardant mes mains, je remarquais que je saignais. Merde, j'avais dû arracher une croûte ou une connerie du genre. Sauf que cette croûte me barrait le côté gauche du visage. Le sang coulait près de mon œil et ça me fit assez paniquer pour que je remarque que j'étais bien arrangé. Alors je m'étais redressé et avait balayé la salle du regard. Ça puait.

Il était là. Le sol était d'un rouge dégueulasse, presque noir. Puis je remarquais que mes vêtements n'étaient pas mieux. Bordel, il s'était passé quoi ? Une farce ignoble, encore ?

Je me penchais vers son corps.

« Oh, hé, c'pas drôle. Réveille toi mec, apparemment on a foutu le bordel hier. »

Je le secouais par la suite lorsqu'il ne me répondait pas. Aucun son, juste le battement de mon cœur qui s'accélérait à vue d’œil.

Il était mort.

À ce moment là, j'étais sortit sans réfléchir. La voisine de l’appartement était là et avait manqué de hurler en me voyant débarquer avec ce sang sur moi. Je lui avais pourtant dit de ne pas avoir peur, mais apparemment s'était la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase.

La police était donc arrivée et m'avait embarqué sans plus tarder. Je n'ai pas pu échapper à la sanction ultime. Mon stock de Marijuana n'était pas passée inaperçue et le fait que je possède bien trop de grammes sur moi était déjà contre mon cas. Le petit plus, c'est qu'ils ont conclu que c'était moi qui avait tué Enrique. J'avais beau n'avoir aucun souvenir, j'étais sûr que j'étais innocent. Comment aurais-je pu faire une chose pareille ? Ils ne se rendent pas compte et ne regardent jamais plus loin que le bout de leur nez.

Je me suis tout de même fait soigner au niveau du visage ce jour là, dire qu'ils ont eu un minimum pitié. C'est ainsi que j'ai récolté cette belle cicatrice qui apparemment, selon eux, aurait été causée par Enrique lorsqu'il s'était débattu. Ça venait peut être des bouts de verre que j'avais vu auprès de son corps. Ils étaient plein de sang, j'en déduis donc ça assez facilement.

Le seul bémol c'est que je devais également passer un bon bout de temps en prison pour mon crime.

Un jour ils se rendront compte de leur erreur, que ce n'est pas moi qui ai tué mon meilleur ami. Ils se rendront compte qu'il ne faut jamais juger qui que ce soit sans le connaître. Un sentiment de remords me ronge néanmoins... Ce type là comptait beaucoup pour moi.

Mais bizarrement, je ne comprend pas trop pourquoi ça me bouffe autant.

Je comprendrais certainement un jour, qui sait.






Flyremoon ;


• Comment es-tu là ; Ahahah magie!

• Code ; Nom nom.

• Âge ; Dix-huit.

• Pays ; Belgium, sweetie.

© Flyremoon.

•.......•



Dernière édition par Claus G. Jason le Lun 30 Mar - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tagliaferri C. Lorenzo

Administrateur

Administrateur
avatar
► Theme song : Of Monsters And Men - Little Talks
► DC : None.
• Date d'inscription : 28/07/2014
• Messages : 48
• Piercings et tatouages : Boucle d'or à l'oreille droite



MessageSujet: Re: Ohw, you touch my tralala ♥ { Claus G. Jason.   Jeu 26 Mar - 21:06

Mon grand drogué, j'ai hâte de voir ta gentille petite fiche finie.

Je te souhaite donc de très beaux rp's baignés dans la fraicheur des matins verts de Florence et toute la joie que peut te procurer ces douces volutes de fumées~

A très bientôt dans un rp ~

•.......•

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holguin J. Faust

Fondateur

Fondateur
avatar
► Theme song : Skillet - Monster.
► DC : Eamon F. Ryan & Claus G. Jason
• Date d'inscription : 13/01/2015
• Messages : 178
• Piercings et tatouages : Deux boules argentées dans le bas du dos, un tatouage dans le haut de celui-ci et un piercing à la langue.



MessageSujet: Re: Ohw, you touch my tralala ♥ { Claus G. Jason.   Lun 30 Mar - 4:27

Enfin terminée. ♥

Je me valide avec grand plaisir -joie- ahahahah!

Et je déplace.

•.......•

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://red-castle.forumgratuit.be/
 

Ohw, you touch my tralala ♥ { Claus G. Jason.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LE TOUCHER TELLINGTON ou le T TOUCH !
» [PLACEE FRED] TOUCH Une grande jument au coeur d'or !
» Tellington Touch
» Case pour ipod touch 3 génération photo
» IPhone, Ipod Touch ou Samsung Galaxy (Android)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Panthéon :: Casiers Judiciaires :: Registre-