Partagez | 
 

 Quoi de neuf docteur ? Mon poing dans ta gueule peut-être ? { PV ; La tafiole verte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Quoi de neuf docteur ? Mon poing dans ta gueule peut-être ? { PV ; La tafiole verte.   Jeu 19 Juin - 23:29














 ❝ Quoi de neuf docteur ? ❞
« Une pomme par jour éloigne le médecin. »




« Une pomme par jour éloigne le médecin. » Adage que je devrais hurler dans les oreilles de tronche de gazon. Il n'a pas l'air d'avoir compris qu'en insultant quelqu'un, on risque de se prendre un poing dans la gueule, surtout ici. Mais revenons au début de cette journée qui s'avérait si paisible, avant l'arrivée en trombe d'un connard à la cervelle d'algue.

J'ai eu le plaisir d'être réveillé par le voisin du dessus, qui semble adorer réveiller tous les locataires de sa musique. Qu'il met à fond. À six heures. Tous les matins. Vous la sentez bien cette matinée ? Et je suis sûr que vous aurez remarquer l'énorme sourire qui étirait mes lèvres alors que je bouffais mes céréales, ma propre stéréo crachant du Chopin pour enterrer la merde musicale de l'autre enfoiré.

J'ai aussi eu droit à la plus glaciales des douches, une engueulade avec le mec d'en haut, dans les escaliers. Il avait l'air bien sûr de lui au début, ouais ma taille doit y être pour quelque chose, mais c'est avec ravissement que j'ai pu observer son expression confiante se faire démolir au fur et à mesure de mes paroles. Je crois bien qu'il va y penser deux fois plutôt qu'une avant d'appuyer sur le bouton sa chaîne hi-fi.

Et aussi quand je me suis assis dans ma voiture. Je n'avais pas mes clés. Gé-ni-al. On remonte les marches quatre à quatre, ouvre la porte à la volée, prend le trousseau, referme la porte que je n'avais pas verrouillée, que je verrouille pour de bon, remonte à bord du véhicule et hop, on y a. Pour de vrai.

La circulation est étonnamment fluide, personne pour aggraver l'état d'énervement profond dans lequel je suis. C'est parfait. Mis à part les deux conducteurs qui vont à la vitesse d'un escargot estropié derrière moi, ce qui est merveilleux. Aucun pour me ralentir, et me mettre plus en retard que je ne l'étais déjà.

Dès que je suis arrivé, j'ai filé vers les casiers réservés au personnel. Dépose les clés et le sac, on enfile le sarrau et direction l'infirmerie pour revoir mes dossiers en cours. Il était huit heures moins dix. Je me tapais une discute rapide avec le dernier membre médical du quart de nuit. Bonne nouvelle, il n'y avait pas eu de blessés grave, personne n'avait tenté un suicide et personne n'avait fait d'ingestion.

Voilà le résumé de ce début de journée désastreux. Je croyais franchement, que rien de pourrait troubler la paix que je venais tout juste d'acquérir. La classique quarantième symphonie en sol mineur, premier mouvement de Mozart s'élevait doucement du petit lecteur CD, et tout était agréablement tranquille.

Puis, pour gâcher tout cela. Des bruits de pas. Les souliers claquant contre le parquet. Je relève la tête, juste à temps pour observer mon patient préféré - je suis sarcastique, entrer, flanqué de deux gardiens.

- Eamon a encore fait des siennes, et l'autre détenu arrive bientôt. Z'avez qu'à recoudre un coup de couteau. On a mis un bandage dessus le temps de vous l’amenez. S'exclame-t-il, fier.

Bravo, t'as pensé à mettre un pansement, c'est bien. Et tu peux dire bonjour aussi, ça serait poli.

- Ouais, j'sais pas où l'a choppé son canif l'autre mais maintenant l'a plus hein. Rétorque son vif acolyte.

Je soupire. De lassitude, d'agacement. Franchement, est-ce que je suis entouré d'imbéciles ou c'est juste aujourd'hui que je tombe sur des attardés ?

- Merci de me ramener mon patient récurrent Flavio. Dis-je d'un ton neutre, bien que sous cette neutralité une certaine exaspération vibre. Et si je puis me le permettre, une fouille des cellules de l'aile de ces messiers serait la bienvenue.

À les voir se dandiner d'un pieds à l'autre, j'ai l'impression qu'ils n'y avaient pas pensé. Magnifique. Ils repartent après avoir retirer les menottes de face de pré, à ma demande bien entendu. Pourquoi tant d'imprudence ? Probablement car mon cher ''malade'' sait très bien qu'il ne doit pas m'énerver. Je fais signe à celui-ci d'aller prendre place à son lit habituel. Sans un seul mot, une simple œillade furieuse suffit.

Après avoir récupérer le matériel et l'avoir désinfecté, je prend place à côté de la couchette aux draps blancs. Je l'observe, les dents serrées. Inutile de préparer un sermon, il n'écoutera pas.

- Ryan... Tu sais que j'en ai franchement marre de voir ta tronche et que je suis à deux doigts de t'en coller une même si t'es blessé ? Sifflais-je de manière courroucée. Mais ça ira à plus tard, pour le moment, j'ai du boulot. Alors je te demanderais de bien vouloir retirer ton haut, que j'inspecte ce que tu as semé.

Je marmonnerais bien dans ma barbe inexistante à quel point il est stupide, mais je crois que tête de brocoli connaît le fond de ma pensée.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

Revenir en haut Aller en bas
Eamon F. Ryan

Fondateur

Fondateur
avatar
► Theme song : Temposhark ; Irresistible.
► DC : Claus G. Jason & Holguin J. Faust.
• Date d'inscription : 28/05/2014
• Messages : 239
• Piercings et tatouages : Deux boucles d'oreille en or sur le lobe gauche, dont une qui a été arrachée et a laissé une cicatrice.



MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? Mon poing dans ta gueule peut-être ? { PV ; La tafiole verte.   Sam 28 Juin - 1:20



 




Aujourd'hui, c'était réellement une belle journée. J'me suis levé tranquille, pénard, posé quoi. Ouais, C'ÉTAIT une belle journée. J'avais croisé l'autre maso, ouais et à cause de ça, j'me suis prit quelques coups. Voyez, depuis que je traîne avec ce genre de personne, les autres se foutent de ma tronche -ou de mon cul, à vous de voir- ouvertement, voir les ptits nouveaux qui osent ouvrir leurs grandes gueules seulement bonnes à sucer. Genre, réellement, qu'ils s'occupent d'eux, merde. C'est comme le petit brun, un nouveau qui est arrivé pour vente de stupéfiants et substances illicites... Il a tout de même osé me traiter de pédale. Et j'lui ai bien montré qui exactement était la pédale. Vous voyez où je veux en venir, n'est-ce pas ? Et y a un de ses potes, un grand gaillard qui s'est mêlé de ça. Du coup ça a fini en baston et j'ai réussi à me faire prendre un coup de couteau dans l'abdomen.

Ça piquait juste un peu, réellement, puis je commençais juste à m'éclater dans ce taudis de merde mais il a fallut qu'un garde fasse irruption dans la pièce pour nous écarter. Ouais, ok, j'aurais ptetre pas dû cracher dans la gueule de cet autre enfoiré. Du coup, qui dit crachat dit baston, et paf, l'autre en cellule d'isolement pendant que moi j'me faisais sermonner pour la énième fois.

J'aurais au moins pu terminer ce que j'avais à faire avec l'autre petite tafiole qui tremblait dans son coin après avoir perdu sa virginité. J'comprend pas, il avait l'air terrifié alors que je lui souriait. C'est pas comme si je l'avais tué, nan ? Puis vous auriez dû l'entendre crier, cette salope... D'accord, j'arrête les termes vulgaires. Ok.

Bon, du coup on a décidé de m'emmener à l'infirmerie. Et là, mon sourire devint plus grand. J'allais voir le docteur. Encore. J'm'amusais à essayer d'imaginer sa gueule, du genre à déprimer encore une fois à devoir me recoudre... Encore une fois.

J'entrais dans la pièce, attendant qu'on me retire mes entraves avant de poser mon cul sur le lit habituel, mon beau lit attitré j'ai envie de dire, et de m'allonger. J'ôtais rapidement mon chandail avant de lui esquisser un rictus amusé.

J'aimais réellement bien l'emmerder, une belle passion dans ce pauvre trou paumé.

« Mâte pas trop, hein ? Je sais qu'au fond de toi, t'es heureux de me voir aussi souvent. Ça te fait de la compagnie tout ça. »

© Flyremoon.

•.......•


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/Flyremoon
 

Quoi de neuf docteur ? Mon poing dans ta gueule peut-être ? { PV ; La tafiole verte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quoi de neuf à Las Vegas?
» Quoi de neuf en Floride ?
» Alinéa : quoi de neuf?
» Quoi de neuf docteur ?? ( dixit bugs bunny)!!!!
» Quoi de neuf, docteur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Loisirs :: Cimetière des Archives-