Partagez | 
 

 I'm an angel with a shotgun ♥ [uc - 90/100 % ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rogelio S. Phebus


► Theme song : Boy Epic - Hell.
• Date d'inscription : 24/12/2016
• Messages : 3
• Piercings et tatouages : Tatouage sur les omoplates et à l'aine. Piercing à la langue, à l'aine et je te laisse deviner l'emplacement du petit dernier ;') ♥



MessageSujet: I'm an angel with a shotgun ♥ [uc - 90/100 % ]   Sam 24 Déc - 20:07






Rogelio S. Phebus



• Sexe ; Mâle. Masculin. Homme.
• Âge ; Quarante-neuf ans.
• Origine ; Péruvien.
• Motif d'incarcération ; //
• Travail ; Garde et sous-chef du pénitencier.
• Sexualité ; Bisexuel. Je touche à tout. Moi.
• Groupe ; Transcendants
• Emplacement du Bracelet ; Je n’en porte pas, mais tu aimerais bien, n’est-ce pas ?


• Ta musique préférée ; Boy Epic – Scars.
• Ton fétiche ; Gardons ça secret, veux – tu.
• Dr Pepper ou Coca ; Coca.
• Grand ou petit ; Moyen.
• Ton habit préféré ; Mon tee-shirt Homestuck.
• Ta série préférée ; Hannibal. o/ sinon, c’est Adventure Time.
• Tu aimes les concombres ? ; Absolument…pas ?


Physique ;



Autant faire les choses simples plutôt que de se compliquer la vie, tout simplement ? De mon physique, de ce qu’on dit de moi et de ce que je me trouve aussi. Sachez que je possède un visage plutôt fin à caractère androgyne sur les bords, si j’avais été imberbe. Délicat comme une poupée que l’on pourrait facilement briser et voler en éclats rien qu’à la lâcher par terre après l’avoir bousculée. Tout comme mes cheveux qui sont naturellement blond platine, j’ai la peau extrêmement pâle. Aussi blanche qu’un cachet d’aspirine, vous voyez ? Un coup de soleil et on croirait presque que je rougis plutôt que de cuire sur place. Une barbe mal taillé accompagné d’un sourire presque pervers, mais taquin sur les bords.

Sachez aussi que ces lèvres rendent fou la plupart des garçons qui jettent leurs dévolus sur moi au même titre que les filles. Mon regard peut parfois se montrer parfois glacial et assez dur lorsqu’on transgresse les règles du pénitencier dans lequel je travaille. D’un naturel intransigeant, du simple regard, on sait d’office aussi lorsque je ne suis pas d’humeur à vouloir rigoler ou lorsque j’ai besoin d’être seul. Parfois, juste les gestes ont plus d’importance que les mots…Vous voyez aussi ? Sans oublier ma belle cicatrice sur mon œil gauche causé par un incident majeur qui a radicalement changé ma vie, d’ailleurs, en parlant de ça, je ne vois plus de cet œil-là, donc pas la peine de vous trouver à ma gauche, je ne vous verrais pas tout de suite.

Passons ensuite à mon dos, sur ce dernier, j’ai le même tatouage que mon meilleur ami. Faust. Un tribal qui, pour certain, n’a aucun sens, mais pour moi, il veut dire tellement de chose. À commencer par le fait que c’est un peu comme si on s’appartenait mutuellement, que jamais je ne le laisserais partir et inversement. Pourtant, ce n’est pas la peine de vous demander, car j’ai bien essayer plusieurs fois de le faire depuis tout ce temps et rien n’y fait. Il fait, il a fait et il fera toujours partit de ma vie, maintenant. Suite à ça, passons de ce fait à l’avant, sur mon torse, je n’ai rien de bien flagrant…

Si ce n’est que j’ai de nombreux piercings. Genre comme celui de ma langue, puis, pour descendre un peu plus bas, j’en ai un au niveau de l’aine. Disons donc, un de chaque côté avant de compléter par celui qui se trouve sur ma virilité, pile au-dessus de cette dernière, histoire d’en faire baver plus d’un. En revanche, à mon cou, vous pourrez facilement trouver un collier avec deux plaques militaires. L’une portant mes informations primaires sur mon grade et mon identité, l’autre, la section dans laquelle j’ai bossé durant mon enfance, avant d’atterrir ici…Autant vous dire que je suis plutôt beau garçon, pour un vieux papy comme moi, n’est – ce pas ? ♥


Caractère ;


Autant commencer par le début que de tourner autour du pot, non ? Les personnes qui me connaissent, savent rapidement se rendre compte quand quelque chose ne va pas avec moi. Je ne supporte pas un gramme d’alcool et pourtant, quand il s’agit de boire avec des collègues ou Faust principalement, je sais que je finis toujours par déraper et me terrer dans ma « bulle », espérant que personne ne vienne me déranger. Espérant pouvoir rester seul et que l’on m’oublie. Pourtant, c’est là où je me trompe, j’aurais toujours quelqu’un dans ma ligne de mire, pour me tendre la main et m’aider à me relever. Principalement, Faust, le premier. Allez savoir pourquoi. J’ai beau me dire que l’alcool et moi, ça fait deux, trois ou quatre, je ne sais plus, mais je m’entête toujours à vouloir passer de bon moment et à profiter de la soirée à mon tour.

D’ordinaire plutôt têtu, sadique et rancunier, sachez que ce que je vous dis là devrais vous mettre la puce à l’oreille. Une mise en garde en quelque sorte. S’il y a bien un sujet à ne pas plaisanter dessus et à ne pas prendre à la légère, c’est bien sur le lien qui m’unit à Faust. Une réplique, une rumeur ou même une insulte qui sortirait de votre bouche et je me ferais une joie de vous voir souffrir sans précédent. Quand bien même vous me supplierez d’arrêter, je continuerais jusqu’à votre dernier souffle. Vous l’aurez donc compris, je suis un psychopathe avec des allures plutôt « pervers » sur les bords, je n’abandonne jamais et vous serez sans doute le premier ou la première à craquer devant moi. Donc, un conseil, déguerpissez avant que je ne vous attrape, car si je vous attrape, vous êtes foutus.

Malgré ça, je peux être un ami loyal, une oreille attentive, un amant fidèle à son poste et pourtant, je continue de briser les cœurs de tout le monde sans hésitation. Il n’y a et n’aura qu’une seule personne dans ma vie qui peut me rendre dingue par ses mots, me rendent fou par ses gestes et me faire tourner la tête mieux que personne. C’est bien lui, « Faust », lui et lui seul à tous les droits sur moi et mon corps… S’il me marquait de ses morsures ou des suçons, lui seul y aurait droit, ça serait quelqu’un d’autre, je lui sommerais de dégager avant de vouloir tout effacer. Je ne supporte pas être tâcher d’amour d’une autre personne, autre que lui. Bien des gens s’y sont essayé depuis toutes ces années, mais aucun à part lui à su me briser de l’intérieur avant de me briser extérieurement. Retenez le bien, car je ne me répèterais plus. Je l’aime d’un amour indélébile, d’un amour sans retour, donc vous l’aurez compris, mon cœur est déjà pris… Même si je ne possède pas le sien.

Si au départ, j’étais un homme qui se la jouait de tout, qui semblait joyeux et autre, maintenant, j’ai appris à garder ce masque tandis que sous ce dernier, je suis tout son contraire. Bien sûr que non, je ne suis pas suicidaire, mais réaliste. J’ai les pieds sur terre, j’ai appris à me battre tout seul pour arriver jusqu’ici, plus ou moins, sain et sauf. Je n’étais pas seul et ne le serait jamais puisqu’il a toujours été près de moi, malgré nos douleurs, malgré nos pleures, malgré nos problèmes.

Pourtant, rien que pour lui, j’essaye de sourire encore, d’endosser le bon vieux rôle du « meilleur ami » alors que pourtant, je suis fatigué. Fatigué d’attendre, de regarder comment ma vie part en sucette. Et ce n’est pas faute d’essayer de l’égayer un peu en passant de bons moments avec mes proches. Donc, oui, en somme, je souffre de son « absence » dans ma vie. Je souffre d’un amour inconditionnel, qui ne se juge pas sur le temps ni la durée. D’un amour qu’on ne peut exprimer et qu’on ne peut dire quelle importance il a dans ma vie ou envers cette personne aussi. Je souffre car je ne suis pas avec lui.

Avec le temps aussi, finalement, j’ai fini par me changer les idées, à me débrouiller seul sans avoir à me reposer sur lui pour m’occuper l’esprit. Je me suis jeté tête baissée dans mon boulot, ce qui m’a valu le poste de sous – chef du pénitencier en plus d’être gardien. À cause de ça, on pourrait croire que je suis quelqu’un de solitaire, que j’apprécie la solitude bien plus que la présence des gens autour de moi et pourtant, notez que j’adore être entouré de charmante et bonne compagnie. Qu’elle soit masculine ou féminine, je ne fais pas le difficile, tout y passe avec moi. (Tant que ça reste des êtres humains, hein !) Ajoutez à cela que bien souvent, je donne l’impression de prendre les gens de haut, surtout les inconnus qui croisent ma route à cause de mon regard incertain, un peu brusque et dur, tout ça parce que je m’interdis de tomber amoureux de quelqu’un d’autre aussi, sans doute.

À vrai dire, autant dire qu’il est plutôt difficile de décrire mon caractère, je suis d’un naturel imprévisible. J’agis au jour le jour en fonction des situations qui se présentent devant mon nez. Je peux tout aussi bien être adorable, mignon et l’instant d’après, être un vrai enculé qui en profiterait pour vous baiser par derrière et sans même vous demander votre avis. En règle générale, je suis un sociopathe, un serial killer, je ne sais jamais sur quel pied danser. Tout ce que je sais, c’est qu’il vaut mieux pour vous que vous ne m’ayez pas dans le collimateur, car une fois énervé, je vous abats comme un château de carte. Que ce soit avec mon arme, mes points ou mes mots. Puis, autant vous dire aussi que je suis quelqu’un de direct, je suis capable de dire les choses franchement et plutôt naturellement, donc si votre tête ne me revient pas, et bah, tant pis pour vous ? En somme, je ne suis pas quelqu’un de peureux, ni faible. Plutôt courageux sur le long terme, je sais quel sont mes points forts et points faibles. Bref, pour faire court et résumé tout ceci :

Points forts :
♥ Courageux.
♥ Imprévisible.
♥ Fort (émotionnellement).
♥ Tendre et attentionné.
♥ Romantique.
♥ Tactile.
♥ Dominant.

Points faibles ;

♥ Têtu et borné.
♥ Perfectionniste.
♥ Froid (par moment).
♥ Intransigeant.
♥ Psychopathe.
♥ Pervers (dans le sens sadique et pas littérairement parlant.)
♥ Faust ?


Histoire ;




Le petit cœur brisé et mon corps mis à nu sur le carrelage de la salle de bain. L’amour est une faiblesse, un point pour les hommes, car les hommes sont faibles lorsque les femmes sont belles. Dotée de leurs charmes et de leurs atouts, elles rendraient fou chaque homme qui poserait son regard sur elles. Si vous auriez connu Yessica de son vivant, je peux vous assurez que je l’ai jalousé pendant des années. Elle m’avait tout volée, principalement, le seul homme que je n’ai jamais autant aimé dans une seule vie. Si je devais nous décrire, Faust & moi, nous sommes comme qui dirait, des amants passionnés qui ne s’assument pas. Du moins, pour ma part, j’ai abandonné l’idée qu’un jour, il sera entièrement à moi et personne d’autre. J’ai tout essayé pour le repousser, pour l’éjecter de ma vie, mais au final, je préfère me contenter du peu qu’il me donne plutôt que de n’avoir rien du tout de sa part. Allongé sur le sol, je ferme les paupières, ressassant ma vie en voyant combien elle était colorée mais triste. J’ai été un homme faible durant toute ma longue existence…

Approchant ainsi bientôt la cinquantaine, je sais que j’aurais tout donné pour vivre de meilleurs souvenirs que ceux qui m’ont détruit de l’intérieur. Levant les yeux vers le visage hideux que j’apercevais dans le miroir, les sueurs froides qui s’écoulaient sur ma peau… Je pouvais voir ô combien j’étais meurtri, détruit par mes craintes, mes envies et mon amour pour lui. Je me sentais comme transpercer de milles parts, par des couteaux aux lames tranchantes et affutées. J'inspire une longue bouffée d’air avant que l'odeur du sang ne s'empare de mon nez. Je ferme mes paupières, puis les rouvre, observe la scène, mes mains. Elles ne tremblent pas, je ne tremble pas tout. Tout est...si calme maintenant. La flaque d'un liquide rougeâtre continue de s'étendre jusqu’à mes pieds, reculant d’un bond parce que j’étais effrayé. Je revivais chaque nuit, la même scène qui m’avait traumatisé l’esprit, même si je devrais au final, en être heureux pour ne plus avoir Yessica dans les pattes…

Que valent les images face aux sensations ? Je frotte mes doigts les uns contre les autres, éprouve l'état étrange du fluide vital confondu aux petits bouts de chairs, devrais-je dire, ma peau. Je pourrais laisser ces humains me briser les tympans, je pourrais hausser les sourcils face au verdict rendu, un sourire aux lèvres. Ooooh il serait siiii facile de me laisser mourir, ça serait tellement plus facile d’être mort plutôt que de continuer de se battre pour enfin avoir ce que je veux. Avoir Faust que pour moi, même si je suis trop respectueux de lui et de ma personne pour faire des choses interdites par la loi ou contre-nature. Mon cou me lance, je passe une main dessus, puis une deuxième, laisse mes doigts l'enserrer, serrer, le masser. Mes paupières font de nouveau tomber le voile et un sourire s'étire, pas à pas, sur mes lèvres humides. Je ne ressens…qu'un bien-être total, puissant. Enfin....ENFIN ! La libération. Je suis libre de faire ce qu’il me plait, de faire ce que je veux, peu importe des répercutions…

Face à mon propre reflet, je regarde lentement le monstre que je suis devenu, un monstre. Non pas pour avoir commis des péchés impardonnables, mais pour avoir détruit ce que je chérissais le plus au monde dans ma pathétique vie. Si tu savais à quel point, je l’enviais, j’aurais tout donné pour être à sa place, être dans tes draps ou tes bras, mais au final, c’était elle et ça a toujours été elle, quoi que je dise ou fasse pour te faire changer les idées. Au final, j’étais toujours le second choix… jusqu’à ce jour, le jour fatidique où elle meurt avant que je ne la regarde de mes propres yeux jusqu’à que je n’en possède plus qu’un seul à mon tour. Lentement, je m’agrippe au lavabo, hurle de toutes mes forces avant de frapper de mon point le miroir une seconde fois, m’explosant les phalanges dans un vacarme infernal… Dieu que je me détestais de t’aimer encore et de la haïr toujours. J’ai le souffle court et mes larmes coulent d’elles-mêmes le long de mes joues lentement aussi.

Quelle belle danse macabre, lorsque le spectacle qui se déroule devant mes yeux ne virent qu’au cauchemar, tout comme le fait déjà ma vie. Me relevant lentement, je me recule lentement, finissant assis sur le bord de la baignoire. Je regardais le sol recouvert de sang, le mien… Passant lentement ma main valide sur ma paupière avant de baisser la tête… Je devrais partir aux urgences depuis que son maudit frère m’a planté l’œil et pourtant, je reste là, meurtri, enfermé à double tour dans la salle de bain.


uc.




✖ Δẕʀуεℓ ✖ ;


• Comment es-tu là ; Pour ça aussi, j’vais pas en parler… ^^’
• Code ; Aladinde et Jasmine fourrent la dinde des secrets...
• Pays ; Belgique.
• Âge ; 25 ans et demi.
• Sexe ; Mâle.
• Cookies ou brownies ; Browkies ? 8D
• Yaoi ou Yuri ; Yaoiste.
• Avatar utilisé ; Warwick Arcangelo - GANGSTA.

© Flyremoon.


•.......•




«Don't you dare to fuck me twice. Parce qu'une fois, mais pas deux. Je n'en peux plus, j'ai besoin d'air. L'alcool, c'est bien pendant un temps, mais au bout d'un moment, ça ne sert plus à rien. C'est comme la drogue. Au début, on est accro, après, ça nous rends malade. Il faut que je l'oublie, que je ne pense plus à lui... Mais est-ce qu'j'vais y arriver, cette fois ? »


Dernière édition par Rogelio S. Phebus le Lun 9 Jan - 10:53, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holguin J. Faust

Fondateur

Fondateur
► Theme song : Skillet - Monster.
► DC : Eamon F. Ryan & Claus G. Jason
• Date d'inscription : 13/01/2015
• Messages : 178
• Piercings et tatouages : Deux boules argentées dans le bas du dos, un tatouage dans le haut de celui-ci et un piercing à la langue.



MessageSujet: Re: I'm an angel with a shotgun ♥ [uc - 90/100 % ]   Dim 25 Déc - 19:47


Puis-je échapper une larme de joie ? :'c

Un Phebus de prit... Et en plus de ça, un Belge Belge <3 ; _ ;
Omg. J'ai vraiment, mais VRAIMENT hâte de voir la suite de ta fiche ! Tu ne peux pas savoir à quel point j'attendais quelqu'un pour jouer ce prédéfini qui compte tant à mes yeux ♥

Puis Homestuck, pffff- ♥

Urhm. Je vais de ce pas tenter d'arrêter ma joie et te souhaiter la bienvenue ! J'espère que ce pauvre petit forum te plaira et que tu t'y sentiras comme chez toi :3

Un bon courage à toi pour poursuivre ta présentation et à bientôt, je l'espère ♥

•.......•

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://red-castle.forumgratuit.be/
Rogelio S. Phebus


► Theme song : Boy Epic - Hell.
• Date d'inscription : 24/12/2016
• Messages : 3
• Piercings et tatouages : Tatouage sur les omoplates et à l'aine. Piercing à la langue, à l'aine et je te laisse deviner l'emplacement du petit dernier ;') ♥



MessageSujet: Re: I'm an angel with a shotgun ♥ [uc - 90/100 % ]   Lun 26 Déc - 10:17

Edit : ♥ Merci pour cet élan d'affection, d'amour et de joie.

Ceci dit, ma fiche avance, ( petit à petit, certes, mais ça avance è3é ♥ ).

•.......•




«Don't you dare to fuck me twice. Parce qu'une fois, mais pas deux. Je n'en peux plus, j'ai besoin d'air. L'alcool, c'est bien pendant un temps, mais au bout d'un moment, ça ne sert plus à rien. C'est comme la drogue. Au début, on est accro, après, ça nous rends malade. Il faut que je l'oublie, que je ne pense plus à lui... Mais est-ce qu'j'vais y arriver, cette fois ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eamon K. Aiko

Co-Fondateur

Co-Fondateur
► Theme song : Nothing's Carved In Stone - Out Of Control
► DC : Owen R. Skye ~ Holguin Iris
• Date d'inscription : 28/05/2014
• Messages : 81
• Piercings et tatouages : /



MessageSujet: Re: I'm an angel with a shotgun ♥ [uc - 90/100 % ]   Mar 27 Déc - 20:08

Wow je savais même pas qu'il y avait encore des gens ici.

Mais c'est GIGA COOL BIENVENUE BIENVENUE OMG ♥

•.......•




Warning : May contain ponies.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rogelio S. Phebus


► Theme song : Boy Epic - Hell.
• Date d'inscription : 24/12/2016
• Messages : 3
• Piercings et tatouages : Tatouage sur les omoplates et à l'aine. Piercing à la langue, à l'aine et je te laisse deviner l'emplacement du petit dernier ;') ♥



MessageSujet: Re: I'm an angel with a shotgun ♥ [uc - 90/100 % ]   Mar 27 Déc - 21:43

♥ Rooh quelle adorable petite bouille ! Merci pour ton accueil si chaleureuse ! :p

•.......•




«Don't you dare to fuck me twice. Parce qu'une fois, mais pas deux. Je n'en peux plus, j'ai besoin d'air. L'alcool, c'est bien pendant un temps, mais au bout d'un moment, ça ne sert plus à rien. C'est comme la drogue. Au début, on est accro, après, ça nous rends malade. Il faut que je l'oublie, que je ne pense plus à lui... Mais est-ce qu'j'vais y arriver, cette fois ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I'm an angel with a shotgun ♥ [uc - 90/100 % ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ANGEL (Ecaille de tortue)
» Angel Sémiramis
» La cantina de san angel
» Criss Angel
» Enseigne Angel des Montagnes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Panthéon :: Casiers Judiciaires-