Partagez | 
 

 Seeing a new light | Pv. Jefferson Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dawkins Adriel

Détenu

Détenu
► Theme song : Bad apple (music box version) + It's hard to say goodbye + What hurts the most + Will of the heart + Here comes goodbye
► DC : Vazquez Z. Abel
• Date d'inscription : 22/11/2015
• Messages : 24
• Piercings et tatouages : Aucun oo



MessageSujet: Seeing a new light | Pv. Jefferson Caleb   Jeu 12 Mai - 3:51

Cela faisait maintenant sept pénibles jours qu'il séjournait en prison. Il lui ait arriver bien des choses depuis ce premier jour, le premier jour étant le pire jusqu'à maintenant! Cela dit, son état physique et mental ne s'étaient guère amélioré, voire, cela c'était empiré. Il faisait tout pour éviter ses compagnons de cellules s'il le pouvait. N'ayant pas envie de recommencer leur petit jeu comme lors de son premier jour. Oh non! Jeu pour lequel il en avait énormément souffert. Si bien que ça l'avait conduit à l'infirmerie et avec raison! Le pauvre on l'avait dépuceler rudement et un bout de chaire s'en était aller à coups de dents à cause que l'un d'eux avait une fringale de cannibalisme. Certains gardiens semblait satisfait de son sort. Le "violeur" s'était violer et il avait eut terriblement mal de partout... Pour eux, c'était comme s'il avait commencer à payer sa dette envers la société. Mais le pauvre Adriel s'était pris un châtiment qu'il ne méritait nullement... Maintenant en plus de se refermer dans son chagrin, il vivait dans la peur et malgré les menaces de Varlaam, l'idée d'en finir avec sa misérable existence était de plus en plus alléchante. Ne voulant pas le décevoir cependant, dès qu'il à ces idées amères qui lui traversaient l'esprit, il tentait de se changer les idée, mais en vain... Aaah... Si seulement il y avait un piano... Si seulement! Il pourrait y jouer et déverser toutes ces émotions négatives accumulées et s'en purifier.

À son réveil, Piero et Wilhem étaient absent à son grand soulagement! Il profitait de sa solitude dans la cellule pour y rester blottis emmitoufler dans sa maigre couverture et pleurer... Il tremblait, certes, mais ses sanglots étaient silencieux... Mouillant son oreiller à grosse goûtes. Il restait donc croupi dans sa cage à ruminer pendant un bon moment... Jusqu'à ce que le bruit de clé dans la serrure retentit et que la porte s'ouvrit dans un grincement inquiétant qui le mit en alerte! Malgré qu'il soit coucher sur le côté en petite boule dans son lit, il sursauta vivement. Qui était-ce? Ses camarades de cellule étaient-ils de retour déjà? Était-ce des gardiens qui se moqueraient cruellement de lui à travers les barreaux? Ou pire! Venaient-ils le tabasser encore alors qu'il est seul blesser et sans défense pendant que personne ne les regarderait? Il n'en savait rien, mais son pauvre petit cœur, qui était déjà à fleur de peau, battit à vive allure apeurer de ce qu'il pourrait lui arriver. Il claquait même légèrement des dents sous la terreur qu'il ressentait. Il craignait tout! Qu'on le batte, qu'on le viol ou qu'on lui susurrait malicieusement des mots cruels ou encore ces mensonges qu'on tentait de lui faire rentrer dans le crâne car ce mensonges était considérer comme une vérité aux yeux de la loi... Il finit après un moment par se redresser lentement et avec difficulté de manière assise, toujours dos à ce danger inconnu. Préférant ne pas se retourner... Tout ce qu'on pouvait apercevoir d'Adriel en ce moment fut une silhouette assise face au mur. Couvert de sa couverture le recouvrant de la tête au pieds tel une cape. On ne percevait rien de lui, même pas ses mèches blanches qui prenaient plusieurs par surprise. Étant donner qu'il était si rare d'avoir une tignasse incolore à son âge.

Comme il ne semblait pas répondre, une voix masculine s'éleva dans la pièce. Il n'en comprend que quelques bribes. On lui explique qu'il fallait qu'il sorte pour prendre de l'air de temps en temps. Qu'il ne pouvait pas simplement rester perpétuellement dans sa cellule. Ce que le jeune homme avait fait ces derniers jours. Le jeunot compris aussi que cet homme avait l'intention de l'escorter vers la cours. Un peu plus rassurer, il se permit de se tourner la tête légèrement. On y apercevait un profil de mâchoire, le profil gauche pour être précis, un pansement saignant à la joue et un nez droit, rien de plus pour le moment. Restant bien encapuchonner cachant ses prunelles remplis de tristesse et de part, même sa chevelure pure comme neige n'était pas encore visible. Le britannique restait toujours un peu sur ses gardes et pas totalement rassurer de ses intentions... Peut-être faisait-il bien? Peut-être avait-il peur pour rien cette fois? Mais il faisait bien de développer un peu de méfiance compte tenu des circonstances de cette dernière semaine. Ça pourrait bien le sauver un beau jour dans le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Seeing a new light | Pv. Jefferson Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "vélocar ultra light"
» osiris-light
» [Lampe] Personal light by Dorota Kulawik
» [Robinet] “The Coloured Light Tap” by Gessi
» [Lampes fantômes] Lampes Light Guards de Manfred Kielnhofer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Établissement Pénitentiaire :: La Cour-