Partagez | 
 

 Oh, tu as oublié ton casse-croûte ? { Feat Wilhem ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chatalov Y. Nikolai


avatar
► Theme song : Moves like Jagger
► DC : Eamon F. Ryan ; Holguin J. Faust ; Claus G. Jason
• Date d'inscription : 25/09/2015
• Messages : 15
• Piercings et tatouages : Deux tatouages bleus au niveau des yeux.



MessageSujet: Oh, tu as oublié ton casse-croûte ? { Feat Wilhem ♥   Mar 29 Mar - 6:56





« T'en veux un peu ? »






Cette rengaine habituelle, tu la connaissais aussi bien que moi. On se levait à la même heure, tous les deux alors que je t'emmenais comme par habitude, à la douche, te laissant à mes côtés même si je devais en mourir. À chaque fois, je me faisais un sang d'encre rien qu'à l'idée que tu puisses être découvert, mais comme toujours, je m'en fais pour rien. Tu as toujours été là, où que j'aille, comment pourrais-tu seulement me quitter ? Ahah ! Alors que je m'étais préparé et lavé, je me dirigeais vers les bureaux. Je n'avais pas prit mon traitement comme l'autre timbrée me l'avait dit, pour une fois. Ils ne faisaient que me donner mal à l'estomac et rien ne changeait entre toi et moi. Incroyable, non ? Les médicaments, comme si c'était une maladie, ah ! Je passais à côté des portes, les balayant du regard avant d'enfin me mettre à fouler le pied de la cour extérieure. Il faisait bon, pour une fois, hein ? Les mains dans les poches de mon jeans, je passais mes doigts sur ta coque de métal, te la caressant tendrement. Pour une fois, le dehors n'était pas bondé. Certains fumaient dans un coin, d'autres étaient assis à l'ombre. Pour ma part, je préférais aller du côté droit, là où il pourrait nous rejoindre.

Tu te souviens, hein ? Ouais. C'était rare, lorsque je parvenais à te retrouver à l'intérieur d'une personne. Tu es si grande que c'en est presque merveilleux. À croire que tu animais son regard, tout autant que son âme. Je le sentais si chaleureux, après tout.

En me dirigeant vers un rebord de béton, je m'y installais, veillant à ce qu'aucun regard ne se fraye un passage jusqu'à nous. Ici, il n'y avait pas de caméra de surveillance, alors je pouvais librement te parler. Tu es définitivement aussi belle qu'au premier jour. Je t'avais sortie de ton antre pour t'ouvrir et t'allumer, alors que je t'admirais de mon regard de glace. Passant mes doigts sur les rebords de ta flamme si chaude, je t'offrais de douces caresses, passionné de ta beauté. Et dire que tu pourrais être si dévastatrice et me sortir d'ici... Mh ? Mais que ferions-nous une fois dehors ? Je me le demande.

Je me mettais à te murmurer, comme au creux d'une oreille humaine, te susurrant des mots rassurants.

« Et toi, tu voudrais quoi, une fois dehors ? »

J'adorais écouter, deviner tes réponses. Les autres ne me comprennent juste pas. Il ne nous comprennent pas. Ils cherchent juste à t'éloigner de moi, à te voler de mes mains. C'est triste, d’entraîner une telle jalousie.

« Ne t'en fais pas, je serais toujours là pour te protéger. Personne ne te touchera plus jamais. »

En souriant tendrement, je redessinais le métal de ton briquet du bout de mon pouce, me faisant plus tendre que je ne l'avais jamais fait. Je ne désirais changer ton étui pour rien au monde, il t'allait à merveille. Riant, je frôlais ta flamme du bout de mon nez, mais pas assez pour en faire rougir ma peau sous ta chaleur. Je sais que tu m'aimes, mais il ne faut pas trop pousser non plus, mh ? ♥

« Tu es magnifique. Ta beauté m'éblouira de jour en jour, tu sais ? »

Je te posais des questions, devinant et imaginant les réponses que tu pouvais me donner. Pourquoi ne pouvais-je pas te parler ? Pourquoi demeurais-tu si silencieuse, si discrète ? J'aurais tant aimé te poser toutes ces questions auxquelles je ne pourrais jamais avoir de réponses. J'aurais tant aimé en apprendre plus sur toi, mon ange.

Plongé dans mes pensées, mes pupilles te fixaient, animées d'un éclat mystérieux. Mes iris bleutées dansaient à tes côtés, sans entendre la présence qui se manifestait.



© Flyremoon.

•.......•

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jürgen T. Wilhem


avatar
► Theme song : Docteur Hannibal - Don Choa
• Date d'inscription : 07/04/2015
• Messages : 52



MessageSujet: Re: Oh, tu as oublié ton casse-croûte ? { Feat Wilhem ♥   Jeu 21 Avr - 11:12

La routine s'installait un peu plus à chaque jours que je passais ici. Cet endroit fermé qui me faisait parfois soupirer. J'en avais marre d'être là. Emprisonné pour des futilités en plus. Surtout, que ça ne m'aidait pas vraiment à m'arrêter puisque je trouvais un certain plaisir à trouver des détenus que je pourrais maltraiter de mes dents tranchantes. J'aimais trop le goût du sang et de la chair, que pour m'en séparer totalement. On m'avait même dit que j'étais simplement un fou psychopathe et qu'à cause de cela, je ne pourrais jamais sortir. Qu'ils pensent bien ce qu'ils veulent. Je trouverais un moyen.

Mais en attendant, j'avais trouvé quelque chose tout de même entre ces murs. Un homme. Grand, un peu carré et tout aussi fou que moi. Il aimait le feu. Et moi, j'aimais jouer avec le feu. C'est un peu comme si on était le complément de l'autre. Enfin, je ne devais pas m'avancer trop dans mes pensées là dessus. Ce n'était que tout récent après tout.

Après le repas bien immonde, comme toujours. Et le passage aux douches pour ceux qui préféraient la prendre à cette heure. Personnellement, je préférais celle du soir. Ca faisait du bien juste avant d'aller se coucher. Alors, je me dirigeais directement vers la cour. Après avoir attrapé ma guitare et mon carnet que je glissais dans la sacoche de mon instrument. Marchant tranquillement dans les couloirs, calant une cigarette entre mes lèvres. Mes pas prenaient la direction de ce petit bout de béton sur la droite. Loin des caméras de surveillance. Et avec un petit coin d'herbe où je pourrais me poser sans problèmes.

En arrivant un peu plus près, je vis qu'il était là. Comme souvent. Parlant tout bas à son briquet allumé. Une flamme dansant sous ses souffles murmurés. Un sourire étira mes lèvres et je posais ma guitare avant de m'approcher pour me pencher un peu. Tirant sur la cigarette d'un côté alors que l'autre est allumé par la flamme du briquet de Nikolaï. Puis, je me redresse pour venir planter mon regard dans le sien. Avant de finalement me poser dans l'herbe, le dos contre le muret en béton et les jambes étirées devant moi.

-Je pensais bien te trouver là. Ca faisait quelques jours déjà qu'on avait pas passé un peu de temps ensemble.

Une simple remarque que je fais sur le ton de la discussion. Même pas un reproche. Juste, une constatation. Il fallait dire que les derniers jours, je les avais passé en isolation. Après ce que j'avais fais à Clyde, je m'étais fait chopper et enfermer. D'ailleurs, je disais quelques jours, mais je ne savais même pas combien de temps j'avais été forcé à la réclusion dans cette cellule trop petite et trop sombre. Le manque certain du goût de la chair et du sang bien ressentit jusqu'au fond de mon être.

Mais pour le moment, j'étais sortis. Et j'étais avec Niko. Un léger soupir quitta mes lèvres en même temps que cette fumée blanche que j'avalais avant de recracher.

•.......•


Je parle en 990000
Fiche
Meine Musik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatalov Y. Nikolai


avatar
► Theme song : Moves like Jagger
► DC : Eamon F. Ryan ; Holguin J. Faust ; Claus G. Jason
• Date d'inscription : 25/09/2015
• Messages : 15
• Piercings et tatouages : Deux tatouages bleus au niveau des yeux.



MessageSujet: Re: Oh, tu as oublié ton casse-croûte ? { Feat Wilhem ♥   Ven 6 Mai - 16:06





« T'en veux un peu ? »






J'avais prit pour habitude de te fixer, de t'observer et d'oublier le monde qui nous entoure. N'étais-tu pas comme moi, totalement obnubilé par tes actes, par cette bulle qui nous enferme ? Cette chaleur qui nous réunissait tout autant que cette passion dévorante. Je te comprend, tu sais. Je suis peut-être le seul à pouvoir te comprendre. À vrai dire, cela me faisait sûrement défaut. J'aurais peut-être du être un peu plus vigilent, mais nous n'étions plus seuls. Il y avait cette personne, ce Lui qui t'appréciais. Il ne pouvait, certes, pas te comprendre autant que je le faisais, mais il n'avait pas peur de toi, pas comme certains qui nous observent d'un air apeuré. Pourtant, tu n'es pas un monstre. Peut-être que moi, je l'étais ?

Coupé dans mes pensées, je redressais le regard, ne perdant pas ce fin sourire qui ourlait mes lèvres. Il était là, celui qui parvenait à m'intriguer autant que toi. C'était une seconde flamme, bien plus imposante que toi, mais tout aussi brûlante à mes yeux. D'ailleurs, les siens étaient tout aussi flamboyants, me dévorant du regard pendant qu'il se servait de toi pour allumer cette douce nicotine. D'habitude, je ne t'utilisais pour cela, mais lui était un cas à part. Je lui laissait la possibilité de te toucher, de pouvoir se servir de toi comme il le voulait. Je préférais te refermer, histoire de ne pas gaspiller tout ton carburant. Je te rendrais à manger, mais ce soir, il te faudra attendre, ma belle. Puis, j'en avais une autre, de distraction, pour l'heure.

« J'aime bien cet endroit, certainement celui que je préfère le plus dans cet endroit lugubre. »

C'est vrai, il m'avait manqué. Ne sois pas jalouse, tu seras à jamais la première dans mon coeur, mais je ne pouvais m'empêcher de le voir comme un égal, comme quelqu'un de tout aussi fascinant et magnifique que toi. Alors je ne pouvais m'empêcher de le dévorer du regard, lui qui au final, me dévorait tout court. Je ne savais pas ce qu'il s'était passé, mais je ne l'avais plus vu depuis un bail. Peut-être était-il passé en isolement ? Je n'en savais rien, mais pour l'heure, j'étais heureux de pouvoir lui reparler. Un des rares sourires vint se placer sur mon visage, mon regard bleuté croisant celui de feu.

« Tu as eu des soucis ? »

Enfin... Je voulais plutôt dire, est-ce qu'il a créé des problèmes ? Je savais que sa passion était bien souvent non réciproque pour beaucoup, mais je n'en avais pas peur. Après tout, il récoltait ce qu'il semait. Il vivait et profitait librement de son envie. Je le respectait beaucoup, ce Wilhem. En fait, je ne l'avouais certainement pas, mais j'avais réussi à me tracasser. Ou juste un petit peu. J'étais soulagé et réconforté de pouvoir revoir son visage, ses tatouages et sa chevelure à moitié tondue. Il avait son style, tout comme toi. Il était unique et ne ressemblait à personne d'autre. C'est peut-être en partie pour ça que je l'admirais tout autant que toi.

« Je me doutais que tu allais bien, mais tu as fini par me manquer. Enfin, un peu. »

Heureusement, il avait l'air de bien s'en sortir. Me redressant, je sortais une cigarette de mon paquet, venant me pencher en face de lui, une jambe de chaque côté de son corps. Sans me préoccuper de la proximité, j'allais allumer ma cigarette contre la sienne, l'appuyant pendant un moment pour enfin qu'elle se mette à rougir sous les braises. Sans bouger de ma place, je soufflais sur le côté, extirpant la fumée de ma gorge avant de l'observer. J'attendais qu'il retire sa cigarette de ses lèvres, instinctivement, avant de me pencher près de son visage, effleurant sa bouche de la mienne.

« Je t'ai manqué ? »

Souriant, je lui jetais un coup d’œil taquin, croisant son regard qui, par la lumière du jour, changeait. Je fixais son iris à travers sa lentille, là où la couleur ne s'étendait pas. Sa pupille était plus petite et laissait apparaître sa vraie couleur, m'arrachant un sourire.



© Flyremoon.

•.......•

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jürgen T. Wilhem


avatar
► Theme song : Docteur Hannibal - Don Choa
• Date d'inscription : 07/04/2015
• Messages : 52



MessageSujet: Re: Oh, tu as oublié ton casse-croûte ? { Feat Wilhem ♥   Dim 9 Oct - 21:06


Si j'avais eu des soucis ? Oui, quelques uns, mais il devait s'en douter vu mon absence. Je ne répondais donc pas. Continuant de l'observer après avoir allumé ma cigarette. Le voyant approcher, se placer au dessus de moi, une jambe de chaque côté des miennes. Et il se penche, doucement, vers moi pour allumer sa propre tige de tabac. Libérant mes lèvres un court instant pour souffler la fumée blanche. Je sens alors l'effleurement des siennes. Un léger frisson me parcourt et sans réfléchir, agissant à l'instinct, je l'attrape par le col pour l'attirer un peu brusquement contre moi. Le faisant tomber sur mes cuisses.

-C'est important à savoir si tu m'as manqué ?

Je ne suis pas le genre de personne a avouer si facilement mes sentiments ou mes pensées secrètes. Il était vrai qu'il m'avait un peu manqué, sinon il n'aurait pas été la première personne que j'aurais recherché. Mais, quelque chose m'empêche encore de lui dire ce genre de chose. une incertitude de notre relation certainement. De ce que nous étions l'un pour l'autre. Des amis ? Plus ? Moins ?

Finalement, n'ayant pas tellement envie de me prendre la tête sur ces pensées dans l'immédiat, je viens écraser mes lèvres contre les siennes. Les mordillant un peu, glissant ma langue entre. Mon bijou se mêle au ballet fougueux que j'entame. Ma main quittant son col pour venir dans le creux de ses reins, le pressant un peu plus contre moi. Les actes devaient toujours parler un peu plus que les mots. C'est du moins ce que je me disais à ce moment précis.

-J'ai faim de toi...

Un simple murmure, un souffle contre ses lèvres. Je l'embrasse à nouveau. Avant d'écarter mon visage et me rappuyer en arrière. Le fixant intensément, ne lui faisant aucunes remarques alors que je savais pertinemment qu'il cherchait à voir la vraie couleur de mes yeux sous mes lentilles. Etrangement, je m'y étais fais et je ne cherchais plus vraiment à lui cacher. Peut être même que je les enlèverais un de ces jours pour lui..

-Alors dis mois, qu'as tu fais durant mon enfermement ces derniers jours ?

Certainement encore parlé à son bien aimé briquet. Je ne le jugeais pas, chacun avait ses travers et le sien me plaisait assez d'un côté. Peut être avait il été voir ailleurs aussi ? Après tout, on avait jamais été très loin tout les deux et puis, on ne s'était rien promis.

Attendant sagement sa réponse, mes doigts ne peuvent s'empêcher de glisser dans ses cheveux, sur sa joue, dans son cou.. Je rate un moment de souffle. L'envie m'assaille. Alors je me force à fixer ses yeux. Pour ne pas craquer. Pas tout de suite. Je sais me contrôler après tout. Même après cette frustration de plusieurs jours.

•.......•


Je parle en 990000
Fiche
Meine Musik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Oh, tu as oublié ton casse-croûte ? { Feat Wilhem ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh, tu as oublié ton casse-croûte ? { Feat Wilhem ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les deux casse croute sur patte ^^
» Au casse-croûte !!!
» casse croûte de grand rhinolophe
» Ellie (casse-nouille) a une vilaine croûte sur le ventre.
» Casse croute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Établissement Pénitentiaire :: La Cour-