Partagez | 
 

 Crise et besoin, quand le corps réclame son dû.. [PV Athéna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Crise et besoin, quand le corps réclame son dû.. [PV Athéna]   Lun 21 Sep - 14:36

Depuis ce matin, une tension s'était installée dans le corps de Candice. Sa dernière dose écoulée depuis quelques heures maintenant, elle devenait de plus en plus fébrile et observait l'heure défiler avec une telle lenteur qu'elle aurait pu en hurler de frustration. Sa livraison devait arriver un peu avant midi, par les parloirs comme toujours. Chaque semaines c'était ainsi, son revendeur venait lui rendre visite et lui passait le petit paquet de came qu'elle faisait payer par l'intermédiaire d'une personne extérieure qui gérait son compte. Tant que ça restait ainsi, les gardiens ne remarquaient rien ou du moins faisaient comme ci. C'était toujours plus discret qu'une plus grosse quantité une fois par mois et c'était aussi plus facile a planquer. Seulement voilà, aujourd'hui, il était en retard..

L'est deux heures de l'après midi passé ! Fait quoi c'connard ! J'vais l'incendier quand il va arriver ! Il s'rend pas compte dans l'état que ça m'met ?!

Son souffle avait déjà commencé a accélérer et elle attendait non loin des parloirs. Appuyée contre le mur, un peu a l'écart pour ne pas ameuter les gardiens par son souffle rapide ou les tremblements trop visibles de son corps. Elle voulait crier mais se retenait en mordant avec force sa lèvres. Se laissant glisser jusqu'au sol en étouffant un petit gémissement.

Qu'il se magne.. J'me sens mal..

Des sueurs froides commençaient a la prendre d’assaut. Ses doigts s'accrochant a sa robe, faisant blanchir ses jointures. Quelques détenus la regardaient en passant pour retourner a leur cellule ou a leur occupations. Mais aucuns ne prêtait réelle attention a la jeune femme qui semblait mal. Tant mieux, elle ne voulait de toute façon pas de leur pitié de merde. Son regard se brouillait et elle ragea intérieurement en se rendant compte que c'était a cause des larmes qui manquaient de couler. Mais pas moyen de déterminer si c'était a cause du manque ou de la rage. Peut être un mélange des deux.

Elle finit par se relever, difficilement, se tenant au mur et la tête un peu en avant. Regardant le sol pour voir les pas qu'elle faisait. Même s'il devenait compliqué de marcher avec les jambes tremblantes comme deux roseaux dans le vent. Ses cheveux un peu en bataille pour y avoir tant et tant de fois passer les mains secouées de tremblements. Elle aurait voulu demander au gardien a la porte si quelqu'un s'était annoncée pour elle, mais il lui tournait le dos et de toute façon, elle se doutait que sa voix la trahirait sur son état. Alors elle préféra se tenir de nouveau a l'écart après avoir jeté un coup d'oeil dans les parloirs.

Toujours pas là.. Il fout quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Crise et besoin, quand le corps réclame son dû.. [PV Athéna]   Ven 25 Sep - 8:11

.


Dernière édition par . le Ven 2 Oct - 8:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Crise et besoin, quand le corps réclame son dû.. [PV Athéna]   Sam 26 Sep - 0:26

Un sursaut la prit en sentant qu'on la tenait. Une main dans le dos et une sur le bras. Un frisson la traversa et elle lança un regard noircit par le manque a celle qui venait de lui parler. Qu'avait elle dit ? Quelque chose comme courir quelque part, c'est ça ?

Elle sort d'où ? J'la connais même pas.. Pourquoi elle vient m'faire chier alors que j'attends l'autre débile.. Et il fout quoi lui ?! J'vais l'tuer !

Un éclat de colère brilla dans ses yeux quelques instants. Avant de s'éteindre. Un gémissement quittant la gorge de Candice et ses tremblements s'intensifiant. Ses jambes semblaient refuser de la porter plus longtemps et elle avait envie de pleurer de frustration. De rage. Du manque. Mais elle se retenait. Hors de question de se donner en spectacle plus qu'elle ne le faisait déjà sans le vouloir. Le gardien leur lança d'ailleurs un regard suspicieux et elle détourna la tête. Faignant de se faire aider pour une blessure. Alors il déporta son attention d'elles.

-T'es qui toi..? On s'connait pas y m'semble..

Plus de charme, plus de douceur. Que les paroles abruptes de la putain camée qu'elle était. Pourquoi se forcer a paraître douce et gentille dans ces moments là ? C'était pas crédible. Et elle était sure que la jeune femme lui en voudrait pas vu comme elle semblait trop bonne.. Bonne pour aider les autres, même ceux qu'elle connaissait visiblement pas.

Elle allait parler, mais on l'interpella dans les parloirs. Un homme qui demandait si Candice était là. Alors la brune repoussa un peu l'autre femme pour qu'elle la lâche et se précipite vers la porte. Trébuchant et se rattrapant dans l'encadrement de celle ci. En la voyant, son livreur devint pâle comme un linge. Il glissa le paquet discrètement vers elle en se penchant pour lui demander comment elle allait. Et après l'avoir rangé, elle attrapa son col pour lui hurler tout près du visage.

-Tu trouves que j'vais bien ?! T'étais où espèce de connard ?! J'dois pas attendre 3h quand tu m'fixes une heure ! T'as pas intérêt de r'commencer !

Deux autres détenus étaient présent en plus du gardien et tout trois la fixaient comme éberlués. La jeune femme si charmeuse qui marchait d'un pas sur dans le couloir et parlait d'une voix douce et polie. Elle avait totalement changée et pouvait même parler comme une gamine des rues en insultant un homme.. Elle n'y prêta même pas attention et quitta le parloir en longeant le mur. Manquant de tomber a plusieurs reprises. S'éloignant un peu dans le couloir pour s'écraser contre un coin sombre et toujours près du mur. Sortant le paquet de sa poche, ses mains fébriles. Tournant le dos au gardien, elle posa un peu de poudre sur le dos de sa main. Elle n'avait pas le temps ni le courage de faire les choses bien. Elle respira fortement la poudre blanche dans une narine. En remit un peu et fit de même avec la seconde. Essuyant le surplus sur la base de son nez et passant sa langue sur sa main pour la nettoyer. Elle rangea le reste et se tourna, dos contre le mur.

Calme toi.. Calme toi.. Calme toi.. Ca va aller maintenant..

Ses longues jambes s'étendirent devant elle et elle ferma les yeux. Sa tête reposant contre le mur et ses mains glissant vers le sol. La dose qu'elle venait de prendre commençait a envahir son organisme. Mais encore trop lentement a son goût..
Revenir en haut Aller en bas
 

Crise et besoin, quand le corps réclame son dû.. [PV Athéna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chat ko ce matin. crise aigue? besoin d'infos SVP je suis perdue
» crise d'asthme avant de monter!!!
» le langage corporel:petit rappel ;)
» chien peureux, agressif, aboie et fait ces besoin quand seul
» Colza Hausse avec grille à reine ou pas quand le corps est plein.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Loisirs :: Cimetière des Archives-