Partagez | 
 

 Vazquez Zorro Abel - De tueur à gages à.... Homme de ménage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vazquez Z. Abel

Personnel

Personnel
avatar
► Theme song : My name is Revenge + Forget about me + Dance with the Devil + I hate everything about you + I hate you + Beautiful Girl + A new Hope
► DC : Dawkins Adriel
• Date d'inscription : 15/09/2015
• Messages : 69
• Piercings et tatouages : Pas encore je n'ai que des cicatrices pour le moment...



MessageSujet: Vazquez Zorro Abel - De tueur à gages à.... Homme de ménage...   Mar 15 Sep - 7:23






Vazquez Zorro Abel



• Surnom; "Badlucker"... croyez-moi, ce surnom me va  à ravir malheureusement...  Ou "l'homme invisible" si vous préférez...
• Sexe ; Mâle
• Âge ; 32 années d'enfer, merci de me le rappeler...
• Origine ; ...
• Motif d'incarcération ; Je travail là-bas... quoi que ça ne me différencie pas tellement des prisonniers dans mon cas... La seule différence, c'est que je reçois mon chèque qui toutes les deux semaines. Ouais, je lave leurs merdes et les planchers... Je hais ma nouvelle carrière... u_u
• Sexualité ; Hétérosexuel uniquement! Les homos peuvent dégager le plancher! (bisexuel refoulé ne l'écouter pas!)
• Groupe ; Transcendants... apparemment.
• Personnage utilisé ; Hei de Darker than Black


• Ta musique préférée ; J'aime bien le métal.. Ça me défoule...
• Ton fétiche ; Hum, c'est privé merci. Quoi que j'ai bien un rêve, et c'est de tué un certain enfoiré, le vider de ses tripes et me souiller de son sang! Ça, ça me rendrais heureux...
• Dr Pepper ou Coca ; Ni l'un, ni l'autre, je préfère de l'eau.
• Grand ou petit ; Ni l'un, ni l'autre, je suis un entre deux; banal? Sans doute...
• Ton habit préféré ; … J'aime porter du noir
• Ta série préférée ; J'ai pas le temps pour ça... Quoi que Walking Dead ça l'air chouette...
• Tu aimes les concombres ? ; Mais putain c'est quoi ces questions à la con à la fin! Tu veux savoir la couleur de mon slip tant qu'à faire?!  Bon d'accord, je mange bien des concombres de temps en temps...*entends un sous entendus pervers* Ok, à mon tour, j'ai une question pour toi : Tu aimes manger tes tripes? Ouais, parce que si tu fais un sous-entendu gay, je te fais saigné comme un porc et je te les fais bouffé tes sales tripes!


Physique ;


Banal, banal, banal de chez banal! Voilà comme il ressemble mon physique! Ni trop grand ni trop petit, ni baraqué, ni svelte, ni particulièrement beau, ni particulièrement laid... Bon, les femmes aimes bien mes muscles fermes, mais les entretenir fait partie de mon vrai métier... Et je ne parlais pas de mon petit rôle de "petite bonne" que je fais pour la prison quoi! J'ai des traits typiquement masculins, car non, je ne suis pas un de ces charmants androgynes que les gonzesses aiment de plus en plus. Mes expressions faciales sont assez limitées. J'ai l'air d'un blasé de la vie et on me reproche souvent de ne pas sourire... Porte mes mocassins au moins une journée dans ta vie, on va voir si tu ne voudras plus sourire après cela toi non plus. Franchement, avec une telle apparence, il est facile de se faire oublier des gens et se faire passer pour un inconnu alors qu'il y a deux secondes, je leur aie donné mon nom. En gros, je suis loin d'être du genre tape à l'œil. Je ne suis pas plus ce genre de mec qui fait tourner des têtes. Faut dire que m'habiller en noir comme si on célébrait des funérailles tous les jours plutôt que de porter des couleurs flamboyantes ne m'aide pas non plus à me faire remarquer.

Plus de détails, dites-vous? … Je vous tuerais bien, mais le moment est mal choisi. J'ai des cheveux courts, sombres comme la nuit, des yeux d'un bleu sombre et profonds comme l'océan. Puis, comme vous me faites chier, oui, j'ajoute un peu de poésie question qu'après on me fiche la sainte paix! J'ai aussi une peau assez laiteuse et pâle pour un espagnol me direz-vous?... Eh bien surprise! Je ne suis pas espagnol pour deux sous! Même pas de sang! Donc, vous comprendrez qu'on m'a adopté. Surement que mes parents biologiques étaient exaspérés en voyant le poupon banal que j'étais... Non sans blague, je ne sais rien du tout sur mes véritables parents et je m'en tape royalement! J'ai passé l'âge des "papa" & "mama" de toute façon... À trente-deux ans, j'ai bien mieux à faire de mon temps, je dois l'avouer. Mon corps est très musclé tout de même, mais je n'ai pas de tatouages, et même pas de piercings, juste des cicatrices. Quoi que, l'idée de me faire un tatouage me trotte dans la tête depuis un bon bout de temps... C'est assez maintenant? Si ça continue, je vais m'ouvrir au scalpel et montrer ce que j'ai à l'intérieur aussi tiens! Ouais, c'est ça... Je savais que vous ne vouliez pas constater que comme tous les autres, je ne suis qu'un sac de sang de chaire et d'os sur pattes...


Caractère ;


Bon, maintenant, on veut savoir comment fonctionne mes méninges... Je vous le dis tout de suite que ma personnalité n'a rien de bien extraordinaire non plus. Tout comme mon physique pour tout dire. C'est assez ordinaire croyez-moi, ce n'est pas pour rien que je déteste parler de ma petite personne. Quoi qu'il en soit, commence pour en finir rapidement avec cette torture... On me dit souvent que je suis pessimiste et rabat-joie. Vous m'en direz tant si vous êtes tout aussi malchanceux que moi. Il vous est déjà arrivé des trucs embarrassant ou vous aviez vécu quelques malheurs ici et là? Moi, je peux vous dire tout de suite que j'ai tout vu de ce côté... Quoi que la vie adore me contredire continuellement à ce sujet... Alors qu'en fait, la situation peut toujours aller de pire en pire! À croire que c'est un défi qu'elle adore relever avec joie cette salope... Tout comme un homme en particulier...

Tu veux entendre un truc infaillible pour ça?

Non, mais je sens que tu vas me le dire quand même...

Si la vie est effectivement une salope et qu'elle te baise tout le temps, change de rôle et baise-la encore plus fort cette salope! Tu vas voir, elle va finir par aimer ça! 8D

*Abel passa la main au visage tout en soupirant lourdement complétement exaspérer* Passons à autre choses maintenant tu veux?

Je suis du genre réservé, je ne socialise pas beaucoup et je ne me donne plus le temps pour cela. Bien que tout compte fait, ça ne m'intéresse pas vraiment non plus. Je ne me donne même plus le temps d'avoir des passe-temps descents depuis des années. Je suis plus du genre à faire mes affaires tranquilles dans un coin discrètement. Ma discrétion est telle qu'on m'a déjà surnommé l'homme invisible étant plus jeune. Contrairement à d'autres, j'aime bien me contenter de rester dans l'ombre. Je n'ai jamais été du genre à être désespéré pour qu'on me donne de l'attention. On oublie d'ailleurs souvent que j'existe malgré que je me balade maintenant depuis peu avec un chariot rempli de produits ménagés. Mais ça ne me dérange pas, ça m'arrange même. D'ailleurs, je suis très discret sur ma vie privée également. Il va falloir m'arracher les vers du nez pour que je parle et encore ce n'est pas suffisant. J'ai comme cette espèce "d'Omerta". En même temps déjà qu'il m'est difficile de me faire des amis avec ce si bon caractère que j'ai... Ou pas. Ce serait plus difficile encore, si je leur disais que je suis un assassin hein? En générale, les gens considèrent que ce métier et fait pour les monstres. M'enfin, je m'assume, je suis un monstre et alors? La vie et un bâtard, on fait de moi le monstre que je suis aujourd'hui. Je n'ai pas honte, mais je ne demande qu'une seule chose : qu'on me rende ma vie qu'on a si bien gâchée.

Ouais, je suis honnête, je n'ai pas de tact, je n'ai pas de filtre je ne suis pas un beau parleur, je ne parle pas en douceur et, finalement, je m'en fous. Je n'ai pas d'amis et de toute façon, c'est une décoration que je ne garde jamais longtemps comme je me dédie corps et âme en ma carrière et ma vengeance. Je n'ai plus le temps pour les danses horizontales ou ces nuits qu'on pouvait facilement la dédier en entière à profiter de la chaleur d'une peau d'une femme. Ça, c'était quand j'étais un adolescent simplet qui pensait avec sa bite et ça s'arrête là. Ou presque, car il y en avait des pires que moi de ce côté-là cette époque si lointaine... On est tous passés par là de toute façon. Mais ces frivolités sont révolues pour moi, je souhaite simplement mettre fin à la vie de l'homme qui a gâchée ma vie de A à Z. J'ai pas mal gâché la sienne aussi, mais pas assez à mon goût... Je veux absolument achever ce que j'ai commencé... Moi, acharné et obstiné? Toujours! Sinon j'irais nulle part dans la vie, comme ce bon à rien de tocard que je rêve de sa mort depuis tout jeune. Croyez-moi, j'ai mon mot à dire à son sujet! Il passe son temps à fêter, picoler et baisé comme un animal! Le pire, c'est que tout le monde l'aime ce connard fini! Mais bon, on ne peut pas dire qu'il a toujours été chanceux. Par contre, il l'a toujours été plus chanceux que moi ce sale merdeux! Ah oui, parlons de ça au fait, oui, je suis extrêmement rancunier et je ne le lâcherais pas tant qu'il respire ce fils de pute! J'avoue que chaque nuit, je prononce son nom avant de dormir comme une prière qu'un beau jour, je réussirais à l'éliminer.

Quoi? Comment je parle toujours de lui comme une jeune fille amoureuse de son premier amour... Je vais vous en faire moi de transformer ma rancœur en amour cul cul à l'eau de rose pour vos fantaisies d'adolescentes en chaleurs! J'en ai rien à foutre de ce mec sauf de le tuer de mes propres mains, piger?

Attention mesdemoiselles ~ Je voudrais ajouter quelque chose dont il ne mentionnera pas lui-même. Si vous passé outre de sa carapace de dure à cuire, solitaire, bougon qui a mauvaise foie en tout, comme il aime tant en donner l'impression, il saura se montrer tout de même tendre avec vous si vous lui plaiser. Il agira de manière romantique avec vous et parfois, il va arriver qu'il vous fera de petites attentions mignonnes et discrètes ♥

Hey, j'ai dit que je n'avais pas le temps pour ces conneries... Maintenant, tu la boucles le chieur...

Ne l'écouter pas, il a seulement abandonné l'idée de partager sa vie avec quelqu'un et tout espoir d'avoir une vie meilleure, tout cela parce qu'il se sent brisé ♥

T'as fini de me rendre pathétique oui?

Ce n'est que le commencement, je dirais hahahaha! 

… Bordel... Après avoir tué ce type, tuez-moi...


Histoire ;



Comme il n'a voulu rien dire sur sa vie antérieure à la vie d'un humble employer en prison, j'ai réussi à dénicher son journal intime. J'ai tout lu jusqu'aux dernières pages! Donc, je suis prêt à vous raconter son histoire. *Tousse* J'ai aussi consulté d'autres fichiers top secretès que même lui ignore sur sa propre existence. Et donc, voici son histoire.

Il était une fois... Oh minute devrais commencer ainsi? Enfin... Qu'importe, au final ce qui nous intéresse, c'est la suite de ce « il était une fois » pas vrai? C'est en Europe qu'un môme vint au monde, malheureusement, il a été abandonné par ses parents ou plutôt par sa mère. Car oui, la pauvre malchanceuse s'était fait violer et la pauvre victime a mis au monde un enfant qu'elle ne désirait point. Compte tenu des circonstances de la naissance du bambin qui lui rappelait cet abominable évènement. Donc, incapable de s'en occuper, le poupon à été confié à un orphelinat. C'est alors qu'un jeune couple espagnol fringant avait voyagé dans ce pays toujours abattu tristement par une pluie incessante. Ils avaient toujours rêvé d'avoir deux enfants, mais après l'accouchement de leur fille, ils furent impossibles d'en concevoir un deuxième. Leur fille se faisait vieillissante pour avoir un second dans la famille... Malgré leur écart d'âge, ils n'avaient pas reculé pour autant dans la décision d'adopter leur tout premier et dernier fils. En même temps, leur fille était assez mature pour ne pas le rejeter. Puis, maintenant qu'il aurait un garçon, ils espéraient que ce dernier hérite de leur carrière et de leur entreprise comme cela n'intéressait pas leur fille. Enfin, quel enfant serait intéressé de devenir tueur à gages depuis tout jeune, sauf pour les psychopathes! C'est donc dans cet orphelinat que le couple adopta un joli et gentil petit garçon qu'ils le nommèrent Abel. Ils n'avaient pas à espérer que sa sœur l'accepterait, car lorsqu'on lui avait annoncé que la famille s'agrandissait, elle était débordante de joie! La famille avait donc rescapé et sauvé un tout nouveau membre de la famille. Même s'il est né dans de mauvaises circonstances, il y avait toujours espoir de tout de même avoir une bonne vie devant lui... Si seulement, ce fut le cas...

Dix ans passèrent et il eut une enfance... Commune et peu commune à la fois comme. On l'entraînait pour devenir un assassin. Sa sœur ne semblait pas d'accord avec cette pratique, mais son petit frère admit quoi qu'avec difficulté que c'était pour devenir plus fort et la protéger qu'il acceptais... Elle fondit instantanément à cette timide confession de la part de son petit frère qu'elle adore même s'il n'était pas du tout de la même ethnie ou du même sang. Elle l'a souvent aidé pour mieux parler, lire et écrire l'espagnol. Ça lui faisait aussi un bon cobaye pour savoir quelles techniques d'enseignements était le plus efficace. Surtout qu'elle a toujours voulu enseigner à de jeunes enfants ou de jeunes pré-adolescents. Elle les adorait plus que tout et tenait à transmettre son savoir à ce publique cible en particulier.

Elle a complété son BAC haut la main et toute la famille fut si fière d'elle. Même si elle n'a pas voulu choisir de se joindre au monde Clandestin, mais ses parents respectaient les désirs de leur fille néanmoins. Puis, un beau jour Abel lui aussi finis par entrer dans une école secondaire avec de superbes bonnes notes! D'ailleurs le gosse tenait à être dans la même école de sa frangine pour pouvoir passé du temps avec elle même si elle ne serait pas nécessairement son professeure. Puis, personne n'avait remarqué qu'ils étaient beau-frère et belle-sœur. Tous les élèves pensaient que si leur nom de famille était exactement la même ce n'était qu'une simple coïncidence, un simple hasard. Parce qu'ils n'avaient aucuns traits de famille ressemblant l'un à l'autre. Même pour ce qui est de rentrer à la maison, il rentrait chez ses parents et elle rentrait dans son petit appartement. Par chance, tel qu'il l'avait souhaité, sa sœur devint son prof en espagnol. Il fut un élève exemplaire dans toutes ses classes... Pas comme ce foutu bon à rien qui flemmardait tous les cours à faire des bêtises... Même si au fond il se tapait un score plus haut qu'Abel. Ce qui... Soyons francs! Ce qui le faisait royalement chier! Il n'avait même pas à se forcer qu'il avait de meilleurs note que lui même!

Puis un tel voyou pouvait se faire rapidement remarquer comme c'était le garçon populaire du secondaire. Un grand classique si on peut le décrire ainsi : il s'amusait avec les faibles lui et sa bande de mécréants. Puis, comme ce détestable gamin était dans un stade pré-pubère, il draguait toutes les filles qu'il pouvait! Il ne faisait pas d'exceptions aux enseignantes non plus! Surtout pas à sa sœur.... Il le détestait... Il ne lui a rien fait encore directement qu'il le haïssait de manière inconditionnelle... Dès le premier regard, il eut un coup de foudre haineux! Il était trop jeune pour pouvoir le décrire en mot, mais il savait au fond, ce gamin n'avait rien d'un innocent. Pour dire vrai, selon sa perspective, c'est un démon capable d'envoûter n'importe qui sans que personne ne le remarque qu'ils sont tomber dans un pièges... Et ça se voyait qu'il le détestait, mais pas tellement, comme Abel avait cette réputation du garçon invisible. Il donnait son nom à ses camarades de classes qu'au bout de dix minutes après on l'oubliait déjà. Même métis, il semblerait que les étudiants de ne s'intéressait simplement pas à Abel. Il était difficile de le remarquer aussi, on l'oubliait régulièrement. Pour tout et n'importe quoi d'ailleurs! Voici un petit exemple : étant souvent le dernier bureau au fond, il n'avait pas toujours le nombre adéquat de copies pour les exercices ou les devoirs. Le pré-adolescent devait souvent signaliser cette erreur à ses professeurs. Quelle plaie ça due être! Sa sœur elle par contre elle ne l'oubliais jamais.Enfin remarquer que c'est une habileté plus que pragmatique pour un assassin! 

Les mois passèrent et quelques élèves de la classe pouvaient célébrer fièrement leurs treizièmes années de vie. Pour ce qui est de sa frangine, elle passait une mauvaise impasse. Il ne comprenait pas pourquoi, mais elle était toujours triste. Ce qu'il avait fini par comprendre malgré son jeune âge, c'était que sa tristesse était causée par les hommes. Son frangin venait souvent la consoler cette dernière lorsqu'ils étaient seuls en récupération. C'est un soir où il voulait aller en récupération pour lui poser des questions concernant le devoir du jour qu'il entendit de drôles de bruits... Un bruit qu'un jeune garçon de son âge ne devait pas entendre, pas de sa propre frangine en tout cas! Plus il se rapprochait de la salle de classe plus ces sons érotiques était de plus en plus forts. Abel distingua deux voix, dont une qui savait si bien l'irrité sans pour autant être capable d'y mettre un nom dessus pour le moment. Curieux et ne comprenant pas ce qui se passe, il décide de regarder par la porte entre-ouverte..... Et c'était là qu'il vu une des scènes les plus... Horrible, excitant pour son âge qui commence à développé des désirs et ahurissant! C'était effectivement sa sœur en train de coucher avec un de ses élèves... Il n'y croyait pas ce qu'il voyait de son regard sombre écarquiller par la stupéfaction et le choc! Il pâlit encore plus juste en voyant ceci... Qu'est-ce que c'était à la fin?! Il ne comprenait vraiment pas ce qui se passait là... Et cet élève avec qui l'enseignante était, c'était nulle autre que Piero... Il serrait des dents et voudrait les en empêcher tous les deux! Conscient de ce que sa sœur pourrait courir comme risque judiciaires! Par contre, cette scène le troublait et l'embarrassait si bien qu'il se demande comment il devrait s'y prendre pour les arrêter... Ces cris le dérangeaient beaucoup trop pour avoir des pensées fluides et qui faisaient du sens... Il ne savait pas quoi faire pour empêcher tous ceci... Il était si perdu entre ses instincts de pré-ado et le petit Abel qui voulait protéger sa grande sœur!

Le lendemain, quand le jeune garçon avait crié sur tous les toits qu'il a couché avec elle, elle fut renvoyée immédiatement... Il l'avait vu pleurer toutes les larmes de son corps, c'était alors qu'il s'était mis à voir rouge!!! Il n'a jamais de mémoire nette de ce moment, mais il s'est battu avec Peiro, et pas qu'un peu... Ça pisser le sang! Résultat les deux gamins étaient à l'infirmerie. Bien sûr, c'était Abel uniquement qui amassait les heures de colle l'autre était sauf et on a posé beaucoup de questions à Piero concernant mademoiselle Vazquez. Le noiraud voulait le tuer et rien de plus... Tout le monde s'est amassé contre lui le traitant de cinglé, car il s'en était pris à Piero "pour rien". Selon Abel, ce n'était pas "rien", c'était de sa faute, si elle allait en prison! Tout était entièrement de sa faute! Lui et ses belles paroles, lorsqu'elle se sentait si mal et si désespérer, il l'avait séduite avec des mots empoisonnés. À cause de ses dires, il lui avait fait goûter un fruit interdit qui était du poison! Cependant, il n'en avait surement pas connaissance des conséquences que ses gestes et ses paroles avaient pu avoir... Pour Abel, il s'était dit que ce camarade de classe, n'était pas humain... C'était nul autre que le Diable! Un diable auquel il devait tout mettre en œuvre pour lui faire payer son crime ignoble! Mais, malgré que ses parents furent au courant de la situation, ils l'ont à la fois félicité et punis. Ils l'ont félicité pour ne pas avoir perdu le combat... En revanche, ils l'ont puni pour avoir agressé un étudiant sans raison valable! Il avait beau dire, crier, hurler la vérité, ses parents ne l'ont pas écouté. Ils ont fait la sourde oreille. Les adultes prenaient toujours automatiquement en compte que les enfants étaient tous pures et innocents. Ce qu'ils pouvaient être cons! Pensait-il. Ils ne voyaient pas ce qu'Abel a vu... Si seulement la cours l'aurait cru... Si seulement tes parents te croyaient... Si seulement le monde te croyait! Après plusieurs mois pénibles de colle a payer le prix pour avoir défendu sa belle-sœur, tout en se faisant, entre-autre, mettre la tête dans les toilettes par Piero et tant d'autres chose, que sa frangine fut condamnée à aller en prison pour son crime. Son beau-frère, lui, malgré qu'elle avait une étiquette de "pédophile" collé au front, il venait la voir et n'avait jamais perdu foie en son innocence contrairement à tout le monde... Le monde entier lui avait tourné le dos, seul son petit frère adoré la croyait et la supportait du mieux qu'il pouvait. Ce qui la touchait droit au cœur! Même ses parents l'avaient renier pour son acte de "pédophilie". Malgré cela, le support de son frère qui était si gentil, n'avait été pas suffisant... Les conditions en prison, même si ce n'était qu'un centre pénitencier uniquement pour femmes, les conditions étaient trop dures pour elle. Supporter tous cela était au-dessus de ses forces... C'est un bon matin durant les examens de fin d'année qu'on la retrouva pendue dans sa cellule...

Depuis ce jour... C'était décidé! Il était plus déterminé que jamais à devenir un assassin accompli comme ses parents. Il voulait tuer ce tocard! Ce foutu connard! Il avait séduit sa belle-sœur la poussant sournoisement au suicide! Tout était allé selon son plan, supposa l'enfant! Ce qu'il ne savait pas était que le coupable lui-même l'ignorait qu'il l'avait poussé au suicide. Ses parents l'ont pourtant averti d'attendre et de se montrer patient et qu'un tueur à gages qui tuait par vengeance personnelle, était indigne de la profession... Alors, il s'abstenait et subissait toutes les taquineries peu commodes de ce Piero, tout en se défoulant sa haine dans ses enseignements clandestins qui devenait de plus en plus brutale, cruels et intenses. Abel s'entraînait sans relâche! Bien que sans oublier d'avoir du temps pour étudier et faire honneur à sa défunte belle-sœur. Pour l'insensibiliser à la mort et les horreurs du monde des ombres, on l'entraînait à tué des petits animaux d'abord. Ensuite, ses proies devenaient de plus en plus grosses! Il était aussi éduqué à ne pas ressentir aucune douleur physique qu'importe la situation! Du classique coup de poing jusqu'au coup de pied dans les couilles! Il devait aussi s'entraîner à se battre et à toujours trouver un moyen de tué son adversaire. Plus l'enfant mûrissait, plus son entraînement devenait de plus en plus spartiate! Mais qu'importent ces épreuves-là, il les surmontait tous sans exceptions avec brio! Il était décidément plus déterminé que jamais à avoir l'honneur de tuer ce sale bâtard de charlatant de fils de pute!

Tandis que l'un se forgeait ses talents de tueur, l'autre se contentait de faire ce qui lui plaisait. Bien sûr, c'est à seize ans que l'amour fini par le frapper pour la toute première fois. Mais il n'osait jamais lui parler se disant inintéressant et qu'il devait d'abord venger sa sœur avant de pensées à ce genre de frivolités... Mais adolescent, comme tous les jeunes hommes de son âge, ils désiraient tous de découvrir le plaisir charnel... Il n'avait jamais osé lui parler, mais c'est le destin qui fit que la capitaine de pompom-girl était attirer à un mec tel que lui. Timide dans son coin et peu intéressant selon plusieurs. Mais lorsqu'on finit par creuser plus profond, on découvre qu'Abel s'avérait être un très grand romantique volant le cœur de la demoiselle, pas par de belles paroles douteuses, mais par de douces attentions et des gestes qu'aucune fille restaient insensibles... Oui, oui, allez-y! Il pouvait être mignon quand il s'y mettait... Il sortit avec cette jeune fille un peu trop sexy pour son calibre durant trois mois... Elle avait toujours rejeté Piero, ce qui faisait sourire son petit copain intérieurement. Souvent, il venait la chercher lors de ses pratiques pour la reconduire chez elle après son entraînement de cheerleader.

Mais c'est à croire que le destin adorait se montrer cruel avec lui... C'est encore une fois, où il se trouvait au mauvais endroit, au mauvais moment. Il a aperçu son premier amour se faire séduire par leur ennemi commun... Du moins, selon ses réactions il semblait être sur sa liste noire à elle aussi. Elle avait succombé à son charme démoniaque elle aussi... Ses belles paroles trop bien foutues et son expérience sexuelle dite légendaire dans toute l'école! C'est dans un party qu'il a infiltrée comme ses parents voulaient tester sa discrétion... Ce fut un succès... Un succès très amer... Si seulement il n'avait pas vu son amoureuse se taper son pire ennemi qu'elle a prétendu détester sous ses yeux... Mais qu'est-ce qui était pire au fond... Le fait qu'il l'ait vu le trahir dans son dos... Ou de savoir qu'elle le trahissait sans qu'il s'en rende compte. Il n'avait pas compris que, parfois, il était facile de confondre haine et amour... C'est le lendemain, qu'il lui a dit clairement qu'il la jetait affirmant qu'il l'avait le trahir avec lui... Il a dit le tout de manière calme et froide. Il a été, cependant, assez gentil avec elle pour ne pas lui faire un coup bas en rependant une rumeur comme quoi que c'était la salope du lycée comme certains était prêt à faire... Sa maturité sur ce côté était appréciée, si bien qu'il eût d'autres petites copines. 

Entre-temps, pour mieux se refouler de sa première peine d'amour, il fit également sa toute première mission d'assassinat. À laquelle il avait excellé haut la main! À croire qu'il était vraiment né pour cela. Mais, sa vie amoureuse, elle, était condamnée à de perpétuels échecs cuisants... À chaque fois, elles finissaient toutes dans un lit avec Piero et à hurler de plaisirs tels deux animaux.. Et il les a toujours vus s le trahir dans son dos encore et encore... Le pire, c'est qu'il ne cherchait jamais à les espionner! Il était juste maudit d'une malchance indescriptible... C'était les forces de la nature qui le voulait ainsi... Mais il aimait les femmes et ça ne l'empêchait pas d'en rencontrer d'autres, même s'il se les faisait voler toutes sans exceptions. Il ne détestait jamais ses exs... Mais sa haine pour Piero n'a fait que grandir de plus en plus... Parfois, il arrivait que l'adolescent eût un béguin sur une fille.... À peine eut-il le temps de rassembler son courage pour lui parler et faire le premier pas qu'Abel se la faisait voler par ce maudit coureur de jupons mal fichu! C'est à se demander, que même s'il était invisible pour tous, il faisait toujours exprès de voler toutes ses partenaires... Ou, si c'est simplement qu'à son plus grand malheur, ils avaient les mêmes goûts en matières de femmes...

C'est plus tard, que le destin lui souriait un peu pour une fois! Alors qu'il n'avait pas guéri de ses multiples fois où il a eut le cœur brisé, ses parents lui confièrent une mission de la plus haute importance! Des clients souhaitaient la mort de la famille Guarnicionero pour un incident de trafic d'armes qui a mal tourné pour leur pauvre fillette de huit ans... Elle avait été assassiné sauvagement. Cette famille fortunée offrait une récompense faramineuse pour cette mission. Il voulait à tout prix que la famille Guarnicionero soit mise à feu et à sang! Tous sans exceptions! Ce fut avec joie qu'il prit en main cette mission en solo pour se consoler de son pauvre cœur meurtri. Son cœur assécher ne devint que plus assoiffé de vengeance à chaque jours où Piero pouvait respirer librement sans qu'il ne soit jamais punis! Il allait enfin être puni! Abel ne pouvait rêver mieux que de le punir de ses propres mains. À cause de son impatience, ou serait-ce parce que Piero avec de la chance? Car, non, Piero n'était pas présent dans la maisonnée comme le reste de sa famille fourbe! Oui, elle l'était! Car sous l'apparence d'humble commerçant d'olives, son père effectuait des trafics d'armes et de drogues... Mais encore, Piero était-il vraiment chanceux?... La chance le sauva, oui, mais pas sa précieuse famille. Ce qui l'attendait serait terrible! Lorsqu'il entra chez lui, il apercevait sans mal sa famille vider de leur tripes et noyer dans leur bain de sang. La petite sœur y compris... Celui qu'il voulait à tout prix éliminer n'était pas là, mais il remplie tout de même sa mission espérant que les sentences seront assez sévères pour des meurtres aussi inhumains. Mais non... Malgré toutes les preuves qui désignaient ce connard du doigt... Il s'en sort avec une longue peine sans plus...

Sa famille fut atrocement déçue par son échec, mais ils décidèrent de lui donner sa chance. Car leur fils avait tout de même fait preuve d'une compétente plus que satisfaisante lors des autres missions où il a excellé sans pépins. Il tentera sa chance une seconde fois lorsque le scélérat sera sorti de prison... Alors, pendant ce temps malgré son échec cuisant, il se bâtit une réputation redoutable de tueur à gages qui ne ratait jamais sa cible... Enfin, tous sauf une! Parlant du loup, il est finalement sorti de sa cage. Les preuves ont enfin été réfutées après toutes ces années... Mais qui était le coupable derrière ce meurtre? Personne ne le savait, mais ce qu'ils savaient, c'est que c'était un tueur professionnel qui a fait cela et non un simple amateur. Évidemment, le professionnel en question, c'était Abel Zorro Vazquez. Mais ça sa cible n'avait pas besoin de savoir cela, ni qu'il le tuerait un jour cet enfoiré! D'ailleurs, le tueur à gages avait remarqué qu'en sortant de prison, sa cible avait une larme sur la joue gauche. Tout le monde le prenait pour un tueur désormais... Bien fait pour lui! Penserait Abel. Ce n'était pas la destiné qui s'était occupé de son sort, mais le jeune homme qui le hait plus que tout au monde. Quoi qu'il ne s'en soit pas aussi bien charger selon les attente de sa famille... Toutefois, leur fils était entièrement d'accord avec cela. Il s'en voulait pour avoir échoué si pathétiquement... Tout cela juste parce que monsieur était à un misérable party d'orgie qui lui a sauvé la vie. Pour une fois que le sexe sauve des vies! Le jeune homme était rarement du type optimiste, mais il sait qu'un jour, il l'aura... Lors des années de pénitences de Piero, toutes ses missions furent un grand succès! Mais lorsqu'il s'agissait de cet enfoiré... Il échappait toujours à sa destinée Fusil enrayé, manque de balles, une tempête, des interruptions répétés par des indésirables qu'il tua sans scrupule, car ils étaient témoins de son métier illégale, mais aussi parce qu'ils l'ont fait rater son coup! Bref, il le suivait partout où il allait, il le collait aux basques sans même qu'il se rende compte. L'homme qu'était devenue sa cible ignorait que la mort rodait autour de lui. Heureusement ou malheureusement, tout dépend du point de vu, elle n'a toujours pas réussi à prendre son âme et la conduire en Enfer. C'est finalement au Pérou qu'il se fait arrêter de nouveau....

Ses parents offusqués de la nouvelle malgré les réussites de leurs fils pour ses autres missions. On le puni plus sévèrement cette fois! En le bannissant du clan et en le forçant à devenir... Homme de ménage dans cette même prison dans laquelle, sa proie était incarcérée. Ce qui ne fit point le bonheur d'Abel... Si après ça, il échouait... Ce garçon devenait un échec en tant qu'assassin. Le voilà donc aujourd'hui en train de passé le balai pour des moins-que-rien! Enfin, pour la plupart, disons le. Enchaîné à son chariot nettoyant les couloirs en silence hormis celui du balai qui frottait le sol doucement... Il n'était peut-être plus armé de ses armes habituelles, mais l'homme de ménage avait une toute nouvelle d'arsenal! Des arsenaux empoisonnés. Passant des produits corrosifs, aux produits chimiques vénéneux ou inflammables. Si après il ne réussissait pas... Il aura droit de mourir de honte...

Abel est devenu tellement obsédé par sa mission et sa vengeance qu'il a finies par l'enchaîner avec son pire ennemi dans un établissement carcéral... Ironique, non? Tous dans le but de venger lui-même et sa belle-sœur qu'il chérissait tant et qu'il a échoué à protéger... Piero Josef Guarnicionero... Ta mort arrivera un jour et ce sera entre les mains de cet ange déchu qui pense à toi jours et nuits depuis 19 longues et pénibles années! Ce même ange aux ailes sombre fera tout pour que tu savoures avec douleur et horreur ton dernier soupire... Prend garde! Car la mort viendra toquer à ta porte de nouveau jusqu'à ce qu'elle te prenne ton âme!





TON PSEUDO ;


• Comment es-tu là ; Tout est de la faute à Piero... tout! U.U XDDD
• Code ; Perfect ♥
• Pays ; Québec... Bah oui c'est un pays, mais personne est au courant voilà tout :D
• Âge ; 22 ans et fier!
• Sexe ; Humm... deviner? >:3
• Cookies ou brownies ; Les deux *0*
• Yaoi ou Yuri ; Yaoi is life!

© Flyremoon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guarnicionero J. Piero

Détenu

Détenu
avatar
► DC : Symington Clyde & Vsevolod Varlaam
• Date d'inscription : 13/04/2015
• Messages : 81
• Piercings et tatouages : Une larme sur la joue gauche, une étoile sur la joue droite de tatouées. Côté piercing, il n'y a bien que mes oreilles.



MessageSujet: Re: Vazquez Zorro Abel - De tueur à gages à.... Homme de ménage...   Mar 15 Sep - 21:19


Bienvenue ♥ Et oui je l'admets, tout est de ma faute monsieur le procureur ~

Alors, je t'annonce que tu es validey! :nyanya: Ce fut une agréable lecture qui m'a arraché maints sourires et rires en chemin pour l'école, j'avais vraiment l'air taré, et m'a réveillé pendant que je m'endormais en cours, un grand merci. C'était bien plus intéressant que les probabilités, je te le garantis! Ahem. Bref. Je me suis senti très aimé durant toute la lecture, c'était très touchant, darling! :') J'adore sa personnalité, une personnalité à taquiner et à emmerder, carrément, prenant facilement mouche. Ô qu'il me tarde de lui lancer des piques. Et, oh, un homme! Un vrai! Qui n'a pas l'air d'une femme, que c'est rare! Quand bien même, je suis sûr qu'une tenue de soubrette t'irait à merveille, on essaye, ne? ♥ Quant à l'histoire, on comprends vraiment d'où lui vient ce surnom de Badlucker et j'adore comment tu l'a agencé à la mienne, de voir son point de vue sur le sujet. C'est très bien fait! Lorsque je l'avais écris, je n'avais en réalité pas tant prévu d'avoir le tueur de sa famille à ses côtés et je dois dire que je n'aurais pas pu mieux rêver que de t'avoir. D'autre part, sa haine, on devine très bien d'où elle vient, il ne l'a pas eu facile, le pauvre.

Donc, le jeu t'es désormais ouvert, mais n'oublie toutefois pas de recenser ton avatar ICI et ton poste au sein de Luriguancho ICI, de demander ton logement ICI et un rang personnalisé si tu le désires ICI.  
 
Au plaisir de se croiser sur la CB ou in rp, my dear ~  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Vazquez Zorro Abel - De tueur à gages à.... Homme de ménage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est quoi un chien ? Un bon début d'explication, un tueur ??
» Abel , uniboxer ou boxer unik?
» ZORRO, mâle noir (08-180FF)
» Prison ferme pour le maître d'un chien tueur de bébé
» Zorro est arrivé .... sans se presser ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Panthéon :: Casiers Judiciaires :: Registre-