Partagez | 
 

 Holguin Iris - Meh.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Holguin Iris

Co-fondatrice

Co-fondatrice
avatar
► DC : Owen R. Skye ~ Eamon K. Aiko
• Date d'inscription : 09/05/2015
• Messages : 40



MessageSujet: Holguin Iris - Meh.   Sam 27 Juin - 2:30


HOLGUIN IRIS

Vous avez besoin de quelque chose ?



Informations ;


• Surnoms ; A vous de lui en donner.

• Sexe ; Fille

• Âge ; 24ans

• Origine ; Péruvienne

• Sexualité ; Hétéro'

• Son but ; Vivre une vie tranquille

• Groupe ; Transcendants

• Personnage utilisé ; Hibike! Euphonium ; Kosaka Reina


Questionnaire ;


Petits signes distinctifs; Les cheveux d'iris sont relativement longs et d'un noir profond et ses yeux sont quand à eux violets. Elle est de taille assez petite, les gens la prennent parfois pour une étudiante, et elle paraît relativement jeune pour son âge, ce qui n'aide pas vraiment. Dû à son passé que vous découvrirez plus tard, elle a plusieurs cicatrices, notamment dans le dos qu'elle s'efforce à cacher et dont elle déteste parler.



• Ta musique favorite?

- Tout style a ses propres particularités que j'apprécie.

• La partie de ton corps que tu préfères?

- Peut être mes yeux, ou mes cheveux.

• Ton animal favori?

- Les chats.

• Si tu faisais un piercing, où le ferais-tu?

- La question ne se pose pas puisque que je ne m'en ferais pas.

• Masochiste ou sadique?

- Ni l'un ni l'autre... ?

• Ton jeu préféré?

- Je n'en ai pas vraiment...

• Ta date de naissance?

- Le 15/05

• Es-tu fier de ce que tu as fait jusqu'ici?

- Je n'ai pas fait grand chose, donc je dirais que oui ?

• Si tu avais un pouvoir, lequel serait-ce?

- La télépathie, ça c'est cool.

• Tu as déjà vu un monsieur tout nu?

- En tant qu'infirmière, quelques uns...

• Si demain t'étais un poisson rouge, tu réagirais comment ?

- Bah je ferais pas grand chose à vrai dire...

• Pégase, poney ou licorne?

- Licorne.

• As-tu déjà eu des enfants?

- Nnope.

• Que penses-tu de la nourriture de la cantine?

- Pas la pire que j'ai eu jusque ici. Mais pas la meilleure non plus.

• Te travestirais-tu pour quelque chose d'important?

-Ça dépend.



Personnalité ;



Iris est quelqu'un de très professionnel ; au travail, jamais vous ne la verrez faire la tête ou se plaindre, elle sait qu'elle est là pour bosser et elle fait ce qu'on lui demande de faire sans rien dire. Toujours à prendre soin de ses patient, elle est également relativement prévoyante. Parfois, elle en fait peut être même un peu trop. Par contre, en dehors de ses heures de boulot c'est autre chose ; quelque peu têtue sur les bords, lui demander un service semble une vraie galère, surtout si vous faites partie de sa liste noire. Dû à son passé, elle accorde sa confiance aux autres très difficilement, sans néanmoins rester complètement fermée. Elle écoutera ce qu'on a à lui dire, puis faudra voir si elle décide d'y prêter attention ou non. Elle a beau avoir une taille relativement petite et un visage jeune, elle est grande gueule et n'hésitera pas à l'ouvrir si on la pousse à bout. Elle n'est pas nécessairement solitaire et sait apprécier la compagnie, tant que celle-ci n'est pas désagréable.


Histoire ;



Tout commence il y a 24ans, le jour de la naissance d'une jeune fille dans un hôpital d'une petite ville du Pérou. Un jour qui rendit heureux autant son père que sa mère. Les deux jeunes parents baptisèrent leur nouveau né Iris. Ils vivaient tout les 3 dans une modeste maison, tout allait pour le mieux. Il y avait papa Faust, maman Yessica, tonton Juan, et Miguel, l'ami de papa. Tout allaient bien, tous étaient heureux. Ou presque. Ce n'était que la surface.

Elle devait avoir à peu près 6ans. Son père était parti au travail comme d'habitude, et elle était seule avec sa mère à la maison. Son père travaille avec Miguel, ils sont policiers tout les deux, et ont l'habitude de rentrer tard ces temps-ci. Il devait être sur le coup des 20h, le petite était couchée, quand tonton Juan débarqua accompagné de quelques types. Enfin, c'est ce qu'elle avait cru entendre. Elle s'était levée avec plein d'entrain, prête à sauter dans les bras de son oncle. Puis... Le trou noir.

Sans qu'elle ne comprennent ni pourquoi ni comment, elle s'était brutalement endormie avant de se réveiller dans un endroit qu'elle n'avait jamais vu. Il faisait froid et l'air était plutôt humide. La petite s'avança doucement vers la porte afin de découvrir où elle était et quand est-ce qu'elle pourrait rentrer chez elle. Le lendemain, c'était la photo de classe, et elle ne voulait louper l'école pour rien au monde. Trois personnes étaient en train de discuter. Ça parlait de leur chef. Il ne reviendrait pas. Ils ne savaient pas quoi faire de la gamine. Prenant son courage à deux mains, la petite s'avança doucement vers les trois hommes en demandant où elle était et si elle pouvait rentrer à la maison. Ils la regardèrent. Ils sourirent. L'un des trois s'avança et la ramena dans la pièce où elle s'était réveillée, lui demandant de se recoucher en précisant qu'il lui répondrait demain. C'est à contre-cœur qu'elle se recoucha et tenta de retrouver le sommeil. En vain. Cette pièce n'était pas sa chambre. Il y faisait froid et humide. Le lendemain, on ne la ramena ni à la maison, ni à l'école. On lui ordonna de nettoyer l'endroit où elle se trouvait, en échange de pouvoir rentrer chez elle. Le soir elle dû servir le dîner. Puis aller se coucher. Les jour passèrent les uns après les autres. Elle devint leur bonne à tout faire. Petit à petit, elle avait perdu tout espoir de partir. Si elle se révoltait, elle recevait des coups plus ou moins puissants. Elle devait sourire, sous peine de recevoir à nouveau des coups. Au final, elle était couverte de marques, qui ne partiraient sans doute jamais. Mais elle s'en fichait bien. Elle avait appris à encaisser la douleur. Elle passa ainsi 8 ans de sa vie. 8ans de servitude. Mais cela allait bientôt se terminer.

Deux de ses trois kidnappeurs étaient partis "faire une course", comme ils avaient l'habitude de le dire. Le troisième, sans se soucier de ce que pouvait faire leur otage qui était devenue relativement docile ces derniers temps, décida de s'offrir un petit moment de repos et fit une petite sieste dans le canapé. Grossière erreur. Discrètement mais d'un geste vif, Iris se saisit de l'arme de l'endormi et tira un coup dans le vide pour le sortir de ses doux rêves avant de la pointer sur lui. Complètement déboussolé, le gardien se fit tout petit, priant pour ne pas y passer. Tss. Ça se dit hors-la-loi et ça se soumet devant la première adolescente armée d'un flingue. Elle l'avait enfin à sa merci. Mais elle ne tirerait pas. Elle ne deviendrait pas comme un de ces connards que son père arrêtait pour gagner sa vie. Elle lui ordonna sèchement de la laisser partir, et de ne pas la poursuivre, sinon quoi elle n'hésiterait pas à tirer. Pris de court, il hocha vivement la tête. Iris se dirigea doucement vers la porte tout en continuant de pointer l'arme pour plus de sûreté. Une fois arrivée à hauteur de celle-ci, elle s'éloigna le plus loin possible de cet enfer. Elle se débarrasserait de l'arme plus tard.

Elle courut plusieurs minutes. Elle ne savait pas dans quelle ville elle se trouvait. Elle chercherait cette information plus tard, le principal étant de s'éloigner de ce maudit endroit. Elle prit tout soin de même de noter l'emplacement de cet endroit afin de le donner plus tard à la police. Incapable de se résoudre à s'y adresser directement, elle écrivit une lettre anonyme qu'elle déposa au commissariat le plus proche, avant de se débarrasser de l'arme un peu plus loin. Ces tarés avaient commis assez de conneries pour prendre de la taule pendant plusieurs années, et elle n'avait à priori plus à s'en soucier. Restait la question du maintenant. Que faire ? Rentrer à la maison ? Impossible ; il faudrait par miracle arriver à retrouver le chemin du retour, et même si elle y arrivait, faire face à la réalité état au dessus de ses forces ; elle ne voulait pas savoir ce qu'il était advenu de ses parents. Elle refusait de faire face à la réalité. Très vite, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas d'option. Elle s'était échappée, pour finalement se retrouver à la rue. Pas bien mieux. Elle passa des jours à la rue, voire des semaines, avant de se faire accoster par une jeune femme. Elle dirigeait un orphelinat qu'elle disait. Elle l'avait aperçue dans la rue depuis quelques jours qu'elle disait. Elle voulait lui donner une seconde chance qu'elle disait. Iris n'avait pas vraiment écouté, beaucoup trop rongée par la faim, mais elle accepta machinalement. Elle n'avait pas mangé depuis plusieurs jours, elle était vraiment faible. Laborieusement, elle suivit la dame jusqu'à la bâtisse où elle allait apparemment vivre. on lui offrit un vrai repas comme elle n'en avait pas mangé depuis bien longtemps. Ça changeait des restes que ces salauds daignaient lui balancer quand leur humeur leur en disait. Quelques papiers remplis, ce qui lui avait demandé un effort de concentration à fournir considérable, et elle faisait partie de cet institut. Super. Tout ces ados de son âge qui tentent de discuter. Elle ne voulait pas. Elle ne voulait plus parler à personne. Elle préférait se terrer dans sa chambre durant son temps libre, à se dire à quel point sa vie avait été un enfer jusque là.

Les années suivantes de sa vie se déroulèrent assez normalement. Elle suivit des études. Elle y mit tout son cœur, toujours incapable de communiquer avec les autres. Elle finit finalement par décrocher un diplôme d'infirmière. Elle avait choisit ça assez arbitrairement, au final. Elle ne savait pas même ce qu'elle voulait faire de sa vie, et à vrai dire elle s'en foutait comme de l'an 40. Il fallait maintenant se trouver un emploi et un logement, l'orphelinat ne pouvant plus vraiment la garder. Elle trouva assez facilement un appart en ville, et profita de son gain d'indépendance pour changer son nom de famille et reprendre son ancien, étant donné que l'orphelinat lui avait donné pour nom de famille celui de l'institut, puisqu'au moment de remplir les papiers, elle s'était tue sur ce sujet-là ; mais maintenant, c'était le moment pour un nouveau départ dans lequel elle ne garderait ce nom pour seul lien avec son passé. Ne restait que l'emploi. Travailler à l'hôpital, ce qui semblait plutôt élémentaire, ne lui disait rien. Elle voulait quelque chose de plus trépidant, un boulot qui lui permettrait d'oublier son quotidien auquel elle ne voulait pas penser. C'est par hasard qu'elle tomba sur une annonce. La prison du coin cherchait quelqu'un. Parfait. Un boulot difficile mais bien payé, dans lequel les patients ne te racontent pas leur vie alors que tu n'en a visiblement rien à foutre et se montrent silencieux. Elle tenta sa chance et reçu assez rapidement une réponse positive. Ainsi commença sa vie comme infirmière à Luriguancho.

Et la suite, c'est à toi de l'écrire avec moi ♥





Sayakaze ;


• Comment es-tu là ; JSP

• Code ; Je me totovalide lel

• Âge ; 18ans

• Pays ; France

© Flyremoon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Holguin Iris - Meh.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Iris Versicolor
» IRIS - femelle husky 2 ans - SPA AMIENS (80)
» iris réticulés 2008
» [carrelage] Revêtements céramiques sol/mur by Iris Ceramica
» Semis d'iris pseudacorus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Panthéon :: Casiers Judiciaires :: Registre-