Partagez | 
 

 L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   Jeu 26 Mar - 21:59

Un bâillement m’arrachait la mâchoire. Je clignais des yeux pour rétablir ma vision floue. Allongée sur le lit de ma cellule, je jetais un coup à travers les barreaux, les rayons du soleil venant me taquiner. Aujourd’hui il faisait beau, dommage que je me sois endormie, le sommeil grignotant un peu de mon temps libre. En réalité, j’en avais rien à foutre, je ne faisais rien ici. Depuis seulement quelques jours j’avais fais mon arrivé. La prison étaient peuplée d’hommes et il me semblait tous homosexuels. Ou peut-être je me faisais des illusions. Enfin, je n’avais pas trouvé de demoiselle pour m’amuser alors le temps me semblait horriblement long, heureusement, ici, en tant que prisonnier nous avions tout de même une certaine liberté, le droit d’agir comme bon nous semble du tant qu’on ne nuit pas à autrui. Ainsi, je pris la décision de sortir pour aller faire un peu de sport et me détendre et surtout pour pallier l’ennui de mes journées. Être en prison c’était être mort. Comment s’amuser ici ?! J’avais constamment envie de provoquer les autres et en plus, je n’avais aucun ami. C’était une occasion de s’en faire pensais-je. Seulement, il fallait encore qu’il m’accepte.

Au final, je me levais, m’étirant de tout mon long avant de réprimer un nouveau bâillement, la main devant la bouche. Vêtue d’un débardeur blanc moulant, d’un jean gris déchiré et large, je pris la direction du complexe de sport, bien décidée à m’exercer à n’importe quel sport. Le regard des autres dans les couloirs m’amusait toujours autant, même avec un débardeur comme celui-ci, on ne décelait pas mon sexe. Ma poitrine était pratiquement inexistante, mon prénom mixte et j’affectionnais cultiver mon style androgyne, sans doute pour semer le doute dans les esprits. Dehors il faisait bon, ni trop chaud, ni trop froid. Le complexe était tout prêt du hall. Celui-ci était grand et pourvu d’une salle de musculation mais surtout d’un terrain de basket où était mis à disposition trois ballons. J’en saisis un dans les mains, ils étaient bien entendu gonflés au préalable et en bonne état. Enfin, j’avais trouvé le remède à mon ennui ! Doucement, je le laissais rebondir au sol avant de dribbler un peu et de m’avancer sur le terrain en gardant fixement le regard vers le sol. Je veillais à ne pas perdre ni mon ballon, ni mon équilibre. Depuis que je m’étais enfermée dans l’enfer de la drogue, je ne faisais plus de sport mais c’était agréable de reprendre. L’air frais s’engouffrait dans mes cheveux, je me positionnais en face du panier puis tendit les mains pour y envoyer le ballon. Un rebond contre l’encart et il retombait au sol lamentablement. Quel échec ! Mon regard suivait les petits rebonds de l’objet rond avant de lever les yeux vers un homme qui passait par là. Derrière le grillage du terrain.

Il était plus grand que moi d’au moins une tête, blond ou roux peut-être. Ses yeux dorés étaient attrayants et très beaux et de loin, je le dirais homosexuel. En même temps, il était cliché d’affirmer un tel propos mais cela m’amusait d’essayer de deviner l’orientation sexuel des gens. Et voilà où vous conduit l’ennui. Enfin, bien décidée à me faire des amis, je lui adressais un signe de la main au loin.

"Hey mec ! Ça te branche une partie ?"

D’une main, je levais le ballon au ciel pour lui montrer que je voulais parler de basketball. Quelle approche de merde, on ne pouvait pas faire plus pitoyable.


Dernière édition par Pilgrim Swann le Dim 19 Avr - 19:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   Jeu 26 Mar - 23:44

Il avait vite fuit sa cellule comme tout les matins depuis qu'il était ici. Pas qu'il n'aimait pas son colocataire, il ne le connaissait pas après tout, mais il voulait surtout prendre l'air. Il avait a peine mangé et avait mit le casque sur ses oreilles avec la musique assez fort. Allant se promener un peu en extérieur vu que c'était autorisé. Bon, évidemment, ils étaient d'autant plus surveiller, mais ça lui était égal. Il marchait tranquillement, mains dans les poches et fredonnant l'air qui lui tapait dans les oreilles. Il s'installa sur un bain, les bras appuyés sur le dossier en regardant le ciel bien dégagé.

Mais après un moment, il se rendit compte du silence qui l'entourait. Des bruits un peu étouffés mais plus de musique. Il regarda son ipod.. Plus de batterie.. Il jura en serrant les dents et repoussa son casque dans sa nuque en se levant du banc. Il avait plus qu'à rentrer pour le recharger. Les mains toujours dans les poches, il continuait de fredonner tout bas l'air qu'il entendait avant que ça coupe.

Mais alors qu'il passait devant le grillage du terrain de basket, il entendit qu'on l'interpellait. Enfin, supposait il que c'était lui étant donné qu'il était seul dans le coin et que l'autre gars le regardait fixement. Il observa le ballon, puis l'autre détenu. Un soupir échappa a ses lèvres. Pourquoi pas après tout, ça lui ferait faire un peu d'exercice. Il n'en faisait plus vraiment depuis qu'il était ici. Même s'il ne faisait pas de sport a proprement parlé avant. C'était surtout quand il devait s'enfuir quand il se faisait repérer, étant dealer. Ou alors son endurance lorsqu'il était avec Owen, mais là c'était tout autre chose.. Ca le fit esquisser un léger sourire en coin qu'il perdit bien vite. Il acquiesça à l'autre blond pour lui faire savoir qu'il arrivait.

Il rentra pour passer par la salle de sport afin de se rendre sur le terrain. Retirant écouteurs et veste, il remonta ses manches après avoir posé le tout sur un banc. Il s'approcha et le détailla de plus près sans même s'en cacher. Puis, il tendit la main vers lui.

-Moi c'est Evans. J'te préviens, je sais pas jouer..

Bah oui, pas sportif quoi. Et puis, il connaissait pas vraiment de monde pour jouer au basket non plus avant hein..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   Ven 27 Mar - 12:43

Surprenant ! Un sourire s’esquissait sur le visage du jeune homme avant de s’effacer bien vite, une pensée douce sans doute. Il était difficile de sourire dans de telles conditions. En prison, enfermé comme un chien. Alors qu’il s’approchait de moi, je dribblais, faisant rebondir lascivement la balle par terre tout en détaillant sa démarche, son corps, lui. Il avait l’air prêt à en découdre. Lorsqu’il me tendit la main, je compris qu’il me prenait pour un homme. Même en prison, il y a des normes, des règles comme en société : on serre la main à un homme et on fait la bise à une femme. Cependant, je ne lui fis rien remarquer, lui serrant la main d’une poigne ferme comme pour prouver une virilité que je n’avais pas. Evans ? Joli nom. Un petit rire m’échappait.

« Ha ha t’inquiète pas, je ne sais pas jouer non plus. J’ai jamais touché un ballon de basket avant aujourd’hui je crois. Enfin, je m’appelle Swann, enchantée. »

Pour couronner le tout, mon prénom était mixte, ainsi, on ne pouvait vraiment pas déceler mon sexe. Cela me plaisait qu’on ne puisse pas me catégoriser. Enfin, je commençais à faire rebondir le ballon plus vite avant de passer devant le blondinet en courant et d’envoyer celui-ci vers le panier. Il heurta l’encart et retomba au sol : lamentable échec. Je regardais ces petits rebonds au sol avant d’aller le chercher et de l’envoyer à l’autre détenu. En réalité, je ne l’avais pas vraiment invité pour qu’on dispute un match, je ne connaissais même pas les règles de ce sport. Je voulais seulement apprendre à le connaître, savoir qui il était, pourquoi il était là, bref, je voulais me sociabiliser pour ne pas que l’ennui me gagne et soit mon cercueil. Encrée sur mes jambes, genoux fléchis, jambe écartées, bras ouvert, je l’attendais, prêt à l’empêcher de marquer sans pour autant l’agresser. Je n’étais pas mauvaise joueuse puis de toute façon, je savais très bien que je n’étais pas douée en sport.

"Alors ? T’essayes de marquer ou tu as peur ?"

Joueuse, je tirais la langue comme une gamine. J’essayais juste de le provoquer pour qu’il avance mais je ne cherchais pas à l’énerver. Impatiente, je commençais à sautiller sur place, faisant presque des petits bonds d’une jambe à l’autre. Mon estomac se vrillait un peu, j’avais quelques crampes douloureuses qui se manifestaient. Oh, non je n’étais pas malade. Juste en manque, je n’étais pas encore sevrée, j’étais en manque d’héroïne. Un rictus de douleur déformait mon visage alors que j’essayais de me calmer en pensant à autre chose.

"Sinon, qu’est ce que tu as fais pour te retrouver là ? Je me permets de te faire la conversation, tu n’as pas l’air méchant."

Avant de venir ici, je m’étais beaucoup intéressée à la prison en lisant des livres. Comme si instinctivement, je savais que j’allais finir ici. Une règle importante à respecter était de ne jamais demander à autrui de quoi était-il incriminé. Mais, j’aime transgresser les règles.


Dernière édition par Pilgrim Swann le Dim 29 Mar - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   Ven 27 Mar - 22:21

Il lui serre la main en retour et Evans abaisse finalement la sienne, le regardant dribbler avec le ballon de basket. Il l'écoutait dire qu'il ne savait pas jouer et pensait ne pas avoir toucher de ballon avant aujourd'hui. Il croyait ? Parce qu'il n'en était pas sur en plus.. Il se demanda vaguement comment on pouvait ne pas savoir ce qu'on faisait, puis se rappela un peu Owen. Lorsqu'il était complètement camé, après il ne se souvenait pas forcément de ce qu'il faisait. Un peu comme lorsqu'il buvait trop d'ailleurs.. Puis finalement, il se présenta. Swann, sympa le nom.

Il le regarda essayer de marquer un panier, lançant le ballon avant de louper son tir et regarder celui ci rebondir sur le sol. Ah oui en effet, ils étaient sûrement aussi doué l'un que l'autre pour ce jeu. Il réceptionna le ballon lorsqu'il lui envoya et dribbla un moment en fixant le sol, avant de relever les yeux vers Swann. Il esquissa un léger sourire en coin. Ouais, il allait essayé de marquer. Il approcha en continuant de dribbler, fixant le panier avant de lancer le ballon. Mais la question le fit tourner la tête au dernier moment et son tir partit un peu sur le côté.

-J'ai.. J'étais..

Il hésita un instant. Il devait lui dire ? Bah, après tout, qu'est ce qu'il risquait au fond ? Pas grand chose. Il alla ramasser le ballon.

-J'étais dealer et j'ai tué quelqu'un. Double inculpation, j'suis pas prêt de sortir d'ici. Et toi, t'es là pour quoi ?

Autant continuer de faire la discussion. Il avait plutôt bien prit le fait qu'il semblait pas méchant. C'est qu'il paraissait un peu abordable et c'était une bonne chose. Non ? Ca voulait dire qu'il pourrait peut être se faire quelques connaissances. Pas forcément des ennemis.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   Dim 29 Mar - 20:27

Lorsqu’il s’élança vers moi en dribblant, je ne savais pas vraiment comment m’y prendre pour l’intercepter alors je me contentais de bouger vaguement autour de lui en levant les bras pour l’empêcher de tirer correctement. Ma question suffit apparemment à le déstabiliser car son tire tangua sur le côté pour échapper au panier de peu. Il était plus doué que moi, cela ne faisait aucun doute. Il balbutia une première fois avant de me répondre correctement, je compris ainsi qu’il n’avait pas fais quelque chose de banal. D’autant plus qu’il avait du mal à en déglutir. Son crime était d’avoir pris la vie de quelqu’un. D’avoir joué le rôle de la grande faucheuse. Mes yeux s’écarquillaient un peu, je n’avais encore jamais connu quelqu’un qui avait fais ça. Enfin, ce n’était pas comme si j’avais abordé quelqu’un d’autre ici.

Instinctivement, je plongeais mes yeux dans les siens. Ils étaient beaux, dorés. Cet homme avait vraiment l’air d’un gentil garçon alors pourquoi avoir fais ça ? Crime passionnel ? Sous l’emprise de stupéfiant ? J’avais envie d’en savoir plus cependant, lui répondre quant à mon passé m’embêter un peu. J’étais du genre secrète et je regrettais amèrement ce que j’avais fais mais, nous ne pouvons pas retourner en arrière. Durant toute ma vie j’ai pensé que peu importe ce que je faisais, c’était la meilleure chose qui pouvait m’arriver. Comme finir ici, dans ce troue, au moins j’arrêterais la drogue quoi que ce n’était pas encore sûr. Le manque commençait à se faire violemment ressentir, mal de tête, crampes d’estomac, vertiges et tout ce qui s’en suivait. Juste là, ma vision avait tendance à se dédoubler.

"Ha ha euh… j’étais dealeuse aussi. Au début je fumais juste et je me piquais puis, le manque était trop important et j’avais plus de travail alors j’ai commencé à bosser dedans. Puis, comme je suis aussi nymphomane, j’ai violé quelques unes de mes clientes. Une vraie salope."

Un rire roque et communicatif m’échappait alors que mon regard oscillait entre ses yeux et le ballon tenu entre ses mains. Jouer me détendait, me faisait penser à autre chose alors c’était agréable. Avec ses paroles, il comprendrait sans doute enfin que j’étais une femme sans service trois pièces et avec une poitrine ou du moins un semblant de poitrine.

"Je… peux savoir qui tu as tué et pourquoi ? Je suis de nature très curieuse alors si tu me remballes, je ne le prendrais pas mal et je m’intéresse beaucoup à la psychologie. Du moins, avant d’être camé h24, je m’y intéressais."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   Lun 30 Mar - 23:43

Ce regard qu'ils échangeaient.. Ca le mettrait presque mal a l'aise. Ayant l'impression d'être scruté de l'intérieur. Il frissonna légèrement et détourna les yeux pour les baisser sur le ballon. Mais il releva la tête un peu trop vite en l'entendant parler. Dealeuse ? C'était une fille..? Mince, il aurait parié que c'était un homme. En même temps, il enfin elle était drôlement androgyne alors il y avait de quoi se tromper..

-J'ai connu quelqu'un qui était souvent camé et qui avait bien du mal a se passer de sa dose. T'es déjà sevrée ?

Ca l'intriguait un peu de savoir si elle avait réussie a arrêter avant la prison ou si elle allait devoir faire sans maintenant qu'elle était ici. Il pourrait peut être l'aider d'ailleurs, il l'avait fait plus d'une fois pour Owen..

Il esquissa un sourire en l'entendant rire et suivit son regard vers le ballon. Elle semblait douce et chaleureuse. Finalement, ce serait peut être pas si ma de se faire une amie ici.. Et puis, de ce qu'il avait comprit, elle aimait les filles. Donc leur relation serait sans ambiguïté. Il se remit en position et dribbla un peu sans la quitter des yeux. Ne s'arrêtant pas cette fois malgré la question.

-Un salaud qui l'méritait largement. Il a tué la seule personne que j'aimais plus que tout. Alors il a juste eu l'revers de la médaille.

Il avança un peu en dribblant et envoya le ballon vers le panier. Il tourna quelques instants avant de tomber dans le filet. Serrant les dents et fronçant les sourcils. Marmonnant presque dans un grondement.

-Mais ils m'ont collé les deux meurtres sur l'dos ces enfoirés de flics incapables.. Owen était vraiment un d'leur meilleur élément, même camé il faisait mieux qu'eux.

Il jura a voix basse et se passa une main sur le visage. La regardant de nouveau, ses yeux toujours aussi vide de la perte qu'il avait subit. Il lui fit un petit sourire désolé.

-Pardon, j'm'emporte un peu.. Parle moi d'toi un peu..

N'importe quoi tant qu'ils changeaient de sujet..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   Mar 31 Mar - 21:04

D’un coup, son visage se relevait, nos regards se croisant une nouvelle fois. Un sourire joueur s’esquissait sur mon visage, je compris instinctivement qu’il venait de saisir que je faisais partie de la gente féminine. Étrangement, j’adorais voir cette expression de trouble sur le visage de celui qui me faisait face. La surprise, la colère, la douceur, le bonheur, des tas d’expressions qui se dessinaient de façon différente sur un visage. En l’être humain, on lit comme dans un livre. D’ailleurs, bien vite, un sourire planait sur le visage du blondinet, comme une lueur d’espoir dans un paysage d’apocalypse. C’était agréable à regarder, il avait un air enfantin et innocent. Difficile de le croire capable d’un meurtre. Sa question m’interpella. Je fronçais les sourcils avant de me détendre, une petite teinte de rouge venant nuancer mes joues. Ce sujet restait assez gênant pour moi.

Sans faire attention, je laissais Evans me passer sans réaction, me retournant juste pour le regarder dribbler jusqu’au panier. Au final, il avait l’air de mieux s’en sortir que moi. Une fois devant, il lançait le ballon, celui-ci heurta les deux bords du cercle métallique. Le suspens durait quelques secondes avant qu’il ne se décide à se laisser aller dans le trou pour retomber au sol. Comme un prisonnier qui essayait de fuir avant de se laisser attraper, fatigué. Drôle de métaphore. Je secouais la tête pour me tirer de ses pensées étranges et me hâtait vers le ballon pour le réceptionner. À mon tour de marquer. Un sourire triomphant se démarquait sur ma figure.

"Malheureusement, je suis encore en période de sevrage et donc de manque. Il m’arrive d’avoir des douleurs insurmontables qui me cloue au lit. Aujourd’hui, je vais plutôt bien, c’est pour cela que je me permets de sortir un peu et de faire un peu d’exercice. Et toi ? Tu fumais ou te piquais ?"

Dès qu’il se mit à parler de sa victime et ce Owen, je me stoppais, l’écoutant simplement, le ballon en main. Aucun bruit, seulement le son de sa voix et ma respiration légèrement saccadée par l’effort. Tout cela le toucher, il avait l’air si troublé. Un drôle de pincement au cœur, c’est que je ressentais. Toujours, j’avais été très empathique, je m’approchais de lui alors qu’il passait une main sur son visage. À nouveau, on lisait le vide dans ses yeux, comme si tout espoir était perdu, la fin d’une vie. Doucement, je m’approchais de lui, le ballon coincé entre le bras et les hanches. Délicatement, je faufilais ma main dans la sienne avant de la saisir bien correctement et de l’attirer vers les bancs qui ornaient le terrain.

"Viens, on va s’asseoir !"

Bien vite, une fois arrivé, je relâchais sa main, espérant ne pas l’avoir perturbé. Dans ma tête, je le prenais pour un homosexuel mais peut-être n’était-ce pas le cas ? Il avait pourtant une petite tête de uke très mignonne. Une fois assise, je déposais le ballon au sol, le callant sous mes pieds avant de relever la tête vers le jeune homme, lui adressant un sourire compatissant.

"C’est qui ce Owen ? Un ami de la police ? Ton copain ? Si tu ne veux pas répondre, je peux comprendre hein, ne t’inquiète pas. C’est juste que je suis curieuse et tu as l’air si malheureux… Quant à te parler de moi, je ne sais guère que te dire. J’aie eu une vie basique. Un père alcoolique, une mère violente, j’ai fugué, vécu dans des squattes et fini au bout d’une aiguille puis ici ha ha."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   Mer 8 Avr - 13:33

Il l'applaudit quelques instants en la voyant marquer le panier et resta a sa place. L'observant simplement, l'écoutant lorsqu'elle répondit. Ah la période de sevrage était difficile, il en savait quelque chose pour avoir tenté de faire arrêter Owen. Parfois, même avec de la volonté, c'était vain.

-Je pourrais t'aider si ça va pas, s'tu veux. Juste être là, te soutenir, tout ça quoi.. J'ai déjà fais. Et moi, rien d'tout ça. J'ai jamais touché a aucunes drogues..

Il avait que trop vu les dégâts que ça faisait et ça ne l'intéressait pas du tout de faire l'expérience. Et puis, il parlait d'Owen.. Il lui semblait que le silence devenait pesant et il n'osait plus regarder la jeune femme tant l'attention qu'elle lui portait semblait le brûler.. Etrange sensation, certainement parce qu'il n'était pas habitué, tout simplement.

Il lui lança pourtant un regard lorsqu'il sentit sa main dans la sienne, fixant son visage, puis leur mains et de nouveau le visage de Swann. Elle avait la peau assez douce. Ce fut la seule remarque qui traversa son esprit. S'étonnant d'ailleurs lui même, parce que ce n'était pas vraiment le genre de choses auxquelles il faisait attention d'habitude. Elle le lâcha une fois tout deux assit et reprit la parole. Des questions, puis une explication d'elle même. Il s'appuya contre le dossier du banc et regarda un moment le ciel, ses doigts se portant a la plume qu'il portait autour du cou. Avant de finalement lui répondre.

-C'était mon premier amour et mon seul amant. Mais l'était aussi flic. Il eut un petit rire sans joie. Un flic et un dealer qui couchent ensemble, c'bizarre hein.. J'étais juste ça pour lui j'crois. Un amant d'plus sur la liste de tout ceux qu'on couchés avec lui. Mais pour moi, c'était celui que j'aimais l'plus..

Il s'arrêta et la regarda en coin, redevenant silencieux. Il avait l'impression d'avoir trop parlé, de s'être trop dévoilé. Pourtant, il avait comme un besoin de se confier. Il détaillait la jeune femme, ne s'en cachant même pas et ne faisant aucuns commentaires sur ce qu'elle lui avait raconté. Après tout, qui était il pour juger ? Personne, donc il ne le ferait certainement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   Mer 8 Avr - 18:49

Une fois que nous fûmes tout deux assis confortablement sur le banc, je sentais le jeune homme plus enclin à vider son sac. Aucune remarque sur ma soudaine tactilité ce qui m’arrangeais, je ne voulais pas qu’il s’imagine que j’essaie de le draguer ou quoi que ce soit d’autre. Cependant, sa proposition de m’aider à me sevrer me paraissait être une bonne idée, ainsi, cela nous obligeait à nous revoir et ce n’était pas déplaisant. Depuis mon arrivée ici, il était la première personne avec qui je tissais un lien, une simple amitié dans une prison, ce n’est pas rien. Avec attention, je l’écoutais quand il me parlait de son copain ou son amant, ce fameux Owen. Leur histoire était triste. Je ressentais un pincement au cœur, les larmes se pressant presque derrière mes paupières. Je n’avais jamais aimé les histoires tristes, qui se finissent mal et je suis quelqu’un de sensible et j’ai violé des femmes. Oui, c’est un oxymore.

Bien vite, je sentis son regard en coin posé sur moi. On sent toujours le poids du regard de quelqu’un, c’est ce qui nous force à nous retourner vers lui. Que répondre ? Je n’en savais trop rien. C’était tellement triste. Doucement, je posais une main sur son épaule, la frictionnant quelque peu comme pour lui apporter un soutient physique. Malheureusement, il n’avait pas entièrement satisfais ma curiosité débordante. Une question restait en suspens : qui avait-il tué ? Crime passionnel sans aucun doute. Je retirais ma main pour ne pas paraître trop collante puis, je levais la tête vers le ciel. Plongeant mon regard dans le bleu emplit de petits nuages. Eux, étaient libres. Un soupir se délivrait de mes lèvres à cette pensée. Et si j’étais libre, je ferais quoi ? Bonne question. Je coucherais sans aucun doute, c’était ce qui me manquait le plus –après la drogue–.

"Sinon… je peux savoir qui tu as tué ? Cela avait un rapport avec ce Owen non ? Enfin, si tu ne veux pas en parler je comprends mais je suis curieuse. Et je trouve ton histoire touchante… mais, très triste. Même trop triste."

À nouveau, je vins chercher son regard semblable à l’eldorado par ses reflets dorés, quelle beauté ! Un sourire s’esquissait à cette pensée. Penser à l’eldorado, le paradis alors que j’étais enfermée dans une prison me paraissait passablement drôle. Un jour, j’arriverais à sortir. Par évasion ou en liberté conditionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   Jeu 9 Avr - 23:36

Elle l'écoutait. Et avec tellement d'attention et sans même sembler le juger ou faire de commentaires, ça lui donnait envie de la connaitre plus et de s'en faire - peut être - une amie.. Dans une prison, pour ne pas se sentir seul et tourner fou, ça pouvait toujours être bien de tisser des liens. Un silence les enveloppa quelques minutes et il fit comme elle, regardant a nouveau le ciel. Ecoutant le bruit paisible du vent qui passait sur les grillages de la prison. En fermant les yeux, il était sur qu'il pourrait presque s'imaginer a la mer. Le bruit du vent, l'odeur un peu salée et ce calme ambiant..

Puis, Swann reprit la parole. Il écouta, n'ouvrant pas la bouche pour le moment. Attendant encore un peu. Pas qu'il réfléchissait, il savait quoi lui répondre. Après tout, la question n'était pas bien difficile. Il avait tué l'enfoiré qui avait mit fin a la vie d'Owen.. Finalement, il tourna une nouvelle fois la tête vers elle et leur regards se rencontrèrent. Toujours le vide dans le sien. Mais il lui semblait voir dans celui de la jeune femme, quelques larmes contenues et un éclat d'amusement. A quoi pouvait elle penser ?

-J'ai tué un autre dealer, celui qui a tuer mon amant. Tout ça parce qu'il jalousait le fait qu'il me protège en tant que flic. Alors j'ai pris l'arme d'Owen et j'ai buté cet enfoiré.. Il ne méritait pas de vivre..

Sa voix s'était faite basse, un peu rauque peut être. On pouvait y sentir la rancoeur, mais aussi la peine. Après tout, il n'avait jamais vraiment pu faire sortir son chagrin. Jamais, oh grand jamais, il n'aurait pleuré devant les juges ou devant d'autres détenus. En fait, il n'y a qu'Owen qui avait du le voir pleurer et qu'une seule fois lui semblait il. Evans ne laissait pas si facilement ses larmes couler lorsqu'il n'était pas seul..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   Sam 11 Avr - 13:06

À nouveau je l’écoutais, sa voix avait changé, rauque, basse. La rancœur s’y lisait ainsi qu’une pointe de tristesse sans doute. Délicatement, je passais un bras autour de ses épaules pour le frictionner. Un doux geste qu’on ferait à un ami. D’une certaine manière, j’essayais de me lier avec lui de façon amicale. J’apprécierais la compagnie, j’étais un être social avant de me camer. Son histoire était triste, touchante, je sentais un pincement au cœur. Après, je tapotais un peu son épaule avant de retirer mon membre. Un petit soupir se délivrait de mes lèvres, je regardais à l’horizon, un gardien avait les yeux posés sur nous, nous fixant, sans doute pour nous surveiller. Un grognement sourd m’échappait, je serrais les dents, lançant un regard noir à l’homme. Avoir de la tranquillité n’était guère possible ici et c’était bien dommage. Je me demandais alors, si Evans était du genre à pleurer ? Son histoire était d’une tristesse accablante.

"Je déteste quand les gardiens nous fixent. Enfin, ton histoire est vraiment horrible mais je comprends ton geste, il ne méritait sans doute pas de vivre. On ne tue pas pour une simple concurrence ou encore par jalousie. L’être humain est détestable parfois."

Finalement, je me levais avant de m’étirer de tous mon long, posant une main en visière devant mes yeux pour me cacher du soleil alors que j’observais l’horizon. Mon ventre émit un petit gargouillement, la faim commençait à me tirailler. Je n’avais pas mangé ce matin et cela allait bientôt être midi. Une petite esquisse se dessinait sur mon visage, je me retournais vers Evans avant de lui tendre la main, mon esquisse se transformant en grand sourire.

"Et ? On va manger ? J’ai faim et c’est midi par là. Puis, ce serait cool si on mangeait ensemble, tu ne penses pas ? On pourrait… encore parler. Tu es quelqu’un d’attrayant et de super gentil."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   Sam 11 Avr - 14:50

Il tourna la tête vers le gardien a la remarque de Swann. C'était pas étonnant d'un côté, toujours a surveiller les détenus. Ils étaient là pour ça, c'était leur boulot. Tant qu'ils entraient pas dans l'espace vital d'Evans, il y faisait pas vraiment attention. Il acquiesça lorsque la jeune femme lui dit que l'être humain était détestable. Il était d'accord avec elle, mais il avait presque envie d'ajouter qu'il se sentait encore plus ainsi que tout autre.. Cependant, il ne rajouta rien. La regardant se lever et s'étirer.

Il scruta un instant l'horizon avec elle, restant assit pour sa part. Avant de voir la main tendue devant lui et lever les yeux vers sa nouvelle... amie ? Elle le deviendrait certainement en tout cas. C'était encore un peu étrange pour lui de se dire qu'il pouvait se lier d'amitié avec quelqu'un dans un tel endroit. Mais après tout, pourquoi pas ?

Il prit sa main doucement, la serrant un peu plus et se leva. Avant de la lâcher et esquisser un très fin sourire du coin des lèvres. Il n'avait pas spécialement faim, comme tout les jours, mais n'allait pas la contredire. Et puis, ça leur ferait passer un peu plus de temps ensemble comme ça.

-Pourquoi pas. J'te suis. Et merci, toi aussi t'es quelqu'un de sympa. Surtout d'm'écouter comme ça.

Il se passa une main dans la nuque et récupéra le ballon afin de le ranger, avant de quitter le terrain. L'attendant a la porte pour aller vers le réfectoire avec elle. Le blond se perdit tout de même quelques instants dans ses pensées..

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   Dim 19 Avr - 19:56

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'ennui est un des visages de la mort [Pv Andrew Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ennui au boxe: boxe terrasse: sol ?
» ennui?
» Cuba aux mille visages
» SCOTT, Husky x Berger s'ennui, REF 83 ADOPTE
» J' AI PEUR QUE MES CALOPSITTES S'ENNUI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Loisirs :: Cimetière des Archives-