Partagez | 
 

 I'm gonna let you know the truth [Pv pooochie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: I'm gonna let you know the truth [Pv pooochie]   Jeu 26 Mar - 20:00


Tu sais, ce qui venait de se passer, tout le monde avait pu le prévoir. C'était aussi prévisible que ce qui arrive à un lièvre en présence de loups affamés. Si, le lièvre se fait manger... Toi qui ne voulait pas aller dans la douche pour des raisons personnelles, tu avais dû y allé et ce qui se produit en était pas moins horrible. L'eau coulait sur ta peau plus ou moins blanche, tes cheveux  mouillés chatouillaient ton cou avant de retomber vers lavant lorsque tu te lavait les jambes.... Bah si hein, certaines personnes semblaient être attiré par ton corps nu et au lieu de te le demander gentiment, ils te frappèrent le ventre, bloquaient tes cri à l'aide d'une main et entamaient de violant coups en toi. Cela te rappelait de douloureux souvenirs qui revenaient sans cesse, à chaque coup de rein en toi. Tu ressemblais vraiment à un pantin avant qu'ils n'eurent enfin fini et qu'un des mec, pas vraiment sympathique et plutôt terriblement terrifiant te donne une deuxième coup de pied dans le ventre et te casse un bras, t'arrachant un cri de douleur atroce. La douleur....Ça faisait mal, foutument mal!

C'est ça ne pas m'appeler dans ces cas. Tu te fais mal et ensuite tu vas probablement t'excuser à ces putain de violeurs qui devraient crever. De toute façon, es-tu réellement mieux qu'eux? Je ne crois pas, et si tu te mens à toi-même en te croyant parfaitement innocent, tu n'avais qu'à ne pas agir comme un petit mignon maigrichon qui a peur de son ombre. Ça ne serait pas arriver si tu avais suivis mes conseils. Oh! C'est vrai, tu ne m'entends pas... T'es tellement con! J'aurais bien voulu être né ailleurs et même être un vache aurait été meilleur que d'être en toi, pour ne pas faire de vilain jeu de mot avec ce qui vient tout juste de se passé... Ha! Ha! On récolte ce que l'on sème... Pas vrai? Trouves-tu la prison aussi charmante désormais ou ton avis a changer? J'espère qu'il vient de changer et que tu vas me laisser prendre contrôle de ton corps, car j'en ai marre de subir tes conneries, vraiment marre!

Tu étais en pleure alors que ces hommes partaient, te laissant seul avec tes douleurs multiples... Tu tentais tant bien que mal de te lever, mais le moindre mouvement apportait une douleur atroce à ton bras sans parlé de tes jambes tremblotantes et surtout entre, qui te donnait l'impression d'être déchiré en deux. Ce n'est qu'après une quinzaine de minutes qu'un gardien qui avait entendu tes nombreux gémissements vint t'aider.

Car tu as toujours besoin d'aide. Tu n'es jamais apte à faire quelque chose par toi-même ce qui est vachement triste, ça fait pitié. Tu ressemble à un enfant des ces pays qui ont été tant couvée qui, à l'âge adulte, ne peuvent aucunement fonctionner en société. Si tu me laissais ta place, on sortirait vite d'ici ou mieux, tu serait respecté et on ne voudrait plus te prendre sauvagement sous la douche sans ton consentement et on te supplierait de faire le contraire. Oh! J'y pense, tu ne serait pas capable, tu n'aimes pas la violence et c'en est une sorte non? Plus je te vois, plus tu me désespère par ta façon d'agir. Comme tu es con! Si tu ne serais pas moi, je te tuerai, non, mieux, j'irais lentement, te perturbant psychologiquement pour que tu te dise que ce que je fais est de ta faute et ensuite, je te ferais manqué d'oxygène, te couperait une jambe, tes cordes vocales, tes yeux... Tu deviendrais un homme tronc et tu en serais ravie. Quel con.

On te dirigea vers l'infirmerie pour que cet homme te voit en pleure, tremblotant, faible et horrible. Tu avais peur, tu ne voulais pas qui te demande ce qui c'était passé, non, ce serait simplement troublant. Tu te couchas sur un des lit non occupé à reposer ton pauvre bras....
Revenir en haut Aller en bas
Vsevolod Varlaam

Personnel

Personnel
avatar
► Theme song : Monster, Imagine Dragons
► DC : Symington Clyde, Guarnicionero J. Piero & Steesen Morten
• Date d'inscription : 20/03/2015
• Messages : 131
• Piercings et tatouages : Je n'en ai pas, mais j'ai bien des cicatrices pour compenser.



MessageSujet: Re: I'm gonna let you know the truth [Pv pooochie]   Mar 31 Mar - 8:31


I'm gonna let you know the truth

feat POOOCHIE & SALE GOSSE



Je regardai ma montre, fixant l'aiguille avancer à petits coups. Le quart était passé, puis la demi, puis le trois-quarts et finalement la minute. Et le cycle recommençait. Le quart passa, puis la demi, puis le trois-quarts et finalement la minute. Et le cycle recommença. Le quart passa, puis la demi, puis le... Du coin de l'œil, je vis Jose gigoter un peu trop et, en représailles tout comme pour l'avertir, je pesa un peu plus fort sur la plaie de la compresse imbibée à la fois de désinfectant et de sang. Je ne lui lançai qu'un regard froid, tandis qu'il étouffait un cri dans son bâillon. Il faisait toujours beaucoup de bruit pour un rien. S'il ne voulait pas souffrir, il devrait certes perdre cette habitude de provoquer les manitous de la prison. J'avais cessé de compter le nombre de fois qu'il était entré dans mon infirmerie à moitié mort. Il était de ceux qui n'apprenaient pas. Enfin, je reportai à nouveau mon attention sur ma montre et le temps qui passait. Je n'utilisais jamais mon téléphone pour de telle ineptie. J'avais beau répéter à mes subordonnés de m'imiter, d'enrouler ce bracelet munie d'une étrange et utile machine appelée montre, ils faisaient la sourde oreille et se contentaient de leur téléphone. Et bien, lorsqu'ils l'oublieront ou lorsqu'il n'aura plus de batterie, peut-être qu'ils feront moins les malins. Le temps est l'élément à prendre le plus en considération lorsqu'un blessé nous est emmené. S'ils ne comprenaient pas ce simple et basique principe, ils n'avaient rien à faire dans mon infirmerie.

Retirant la compresse, je la déposai dans un plat en métal juste à côté de moi avant de prendre les pinces, l'aiguille et le fil. J'enfila ce dernier dans le chas, commençant à recoudre la vilaine plaie sur son flanc. Un coup de couteau, encore. Transperçant la chair, je donnai des coups légers, mais secs pour m'assurer de bien refermer. Les gardiens n'exécuteront donc jamais leur travail comme il faut, hm? C'était le combientième cette semaine? Même si celui-là était Jose, ce n'était pas non plus normal de retrouver des prisonniers percés jour après jour. J'avais autre chose à faire que des heures supplémentaires. D'ailleurs, j'en avais encore fait aujourd'hui, un de mes subordonnés devait s'occuper de sa gamine malade. Alors voilà, déjà 13 heures que j'étais là, à m'occuper de détenus pleurnicheurs. Je n'avais pas besoin de jeter un coup d'œil à Jose pour savoir qu'il sanglotait, ses secousses le trahissaient. Je donnai un coup un peu plus brusque. Ce n'était que des points de suture, pas de quoi en faire un plat.

Et j'en avais encore pour plus ou moins 3 heures. Vivement que cette journée se termine.

L'eau tiède coulait sur mes mains, mes gants en plastics et ensanglantés trônant dans la corbeille à côté de mon bureau. Je refermai le robinet, les séchant à l'aide du linge qui pendait lamentablement tout près. On enlève les gouttes d'eau l'une à la suite de l'autre, on effectue la routine. Je me dirigea ensuite vers mon bureau où j'ouvris un tiroir avant d'en sortir un dossier et d'y écrire les mésaventures de ce cher patient. Une partie était en Russe, les mots dont je n'étais pas certains de leur transcription en Espagnol. Parfois en Anglais. C'était un beau amalgame de trois langues sous une écriture souple et courbée. Soupirant, je cochai les carrés, rajoutant des précisions par-ci et par-là. La rédaction des dossiers et des rapports était bien la partie la plus ennuyante de mon travail. Elle m'endormait, donnait la vague envie à mes paupières de se clore et de se reposer. Je le terminai rapidement, venant masser mes tempes et mes yeux. Je n'étais plus tout jeune il faut croire.

M'étirant, je quittai ma chaise roulante et confortable. Allons bon, je n'étais pas non plus si vieux. Je fis un tour des patients, prenant note de leur amélioration et de leur détérioration, laissant aux infirmières le bon soin de les conduire jusqu'aux toilettes et de les y aider au besoin. Je m'attaquai ensuite au classement des médicaments, vérifiant s'il y avait le bon nombre. C'était déjà arrivé qu'un trafique se construisent au sein de mon infirmerie et de la prison. Seulement, quand j'en avais pris conscience...

Plus qu'une vingtaine de minute, la relève arriverait et je serais un homme libre. Toutefois, cette liberté me glissa d'entre les mains lorsqu'un détenu accompagné d'un garde se présenta à la porte. J'haussai un sourcil, tiens, je ne l'avais jamais vu celui-là. Il ne m'adressa pas même un regard, pas même une salutation et se faufila jusqu'à un lit. Il n'y avait pas un prisonnier pour rattraper l'autre, tous des mal élevés ma parole! Je fis signe au gardien de s'en aller, que je n'avais pas besoin de sa déposition des faits. À voir comment ce gamin marchait et la jolie gueule qu'il avait, je n'avais pas besoin d'un dessin. C'était chose si récurrente après tout, ce n'était plus étonnant. Je m'approchai, l'attrapant par un bras pour le retourner, tout près de son épaule et celui qui semblait visiblement blessé. Je voulais qu'il me fasse face, pas qu'il se cache. Je plongeai mes yeux bleus et froids dans les siens, mes lèvres bougeant pour laisser les paroles sèches et dures passées " Premièrement, quand on entre dans une infirmerie, on salut la personne qui t'accueille. Deuxièmement, on se présente et on ignore pas l'infirmier qui va te soigner, gamin." Ma prise se resserra légèrement. J'en avais assez de ces gamins insolents, déjà que celui de ce midi avait été irrécupérable, je n'allais pas non plus en supporter un deuxième."Compris?" Bon sang que j'avais l'impression de me répéter.


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I'm gonna let you know the truth [Pv pooochie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Destination truth
» The Whole Truth (2017) VU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Loisirs :: Cimetière des Archives-